Rendez-vous sur "Boulevard extérieur"

Publié le par Pierre-Luc Seguillon

            Je vous remercie de  vos très nombreux messages. Ils m'ont convaincu de poursuivre une analyse régulière de la vie politique avec  les fructueux echanges qu'elle est susceptible d'antraîner. A compter du 5 janvier prochain, je reprendrai donc un  blog régulier sur le site  intitulé "Boulevard extérieur" que nous avons créé à titre expérimental avec quelques amis journalistes. Ce site est essentiellement consacré à la vie politique internationale. Mais j'y tiendrai désormais régulièrement une chronique de politique intérieure. Je le rappellerai personnellement au début du mois de janvier à tous ceux qui ont bien voulu m'adresser leurs commentaires.

            A bientôt

            Pierre luc Séguillon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

domergue helene 05/01/2009 11:26

Bonjour et bonne année !
Je vais enfin pouvoir lire vos commentaires sur l'actualité, car je suis maintenant équipée pour !
Bon vent en dehors de LCI et à un de ces quat.

chris 05/01/2009 01:00

QI 2,5 venant du cerveau de Béa ce serait un compliment .

Verthuit 04/01/2009 17:03

Le Timbré, n° 61, extraits
Se rendant de plus en plus compte qu’ils n’ont aucune solution aux problèmes que notre chef de l’Etat s’échine à résoudre, la communauté de gauche – ce que je nomme les incapables chroniques – n’a plus d’autre alternative que de contester. Quand on ne sait pas monter un mur, le seul moyen qu’on a d’exister, c’est de proclamer à qui veut l’entendre que le maçon est mauvais. Elle existait sous Chirac, mais le nouveau président étant beaucoup plus que l’ancien un personnage « manichéiste », c'est-à-dire que l’on adule ou que l’on déteste en oubliant le juste milieu, cette tendance contestataire s’est transformée en schizophrénie depuis que la seconde catégorie connaît le nom du candidat de droite aux Présidentielles. Je ne sais pas si ce syndrome qui n’aurait d’inédit que l’impression doit être baptisé « schizophrénie contestataire » ou « contestation schizophrénique », toujours est-il qu’il est désormais par défaut l’unique axe de bataille des opposants du président. Ce syndrome – nourrit au sein de la vacuité impuissante – annonce la couleur dès la dénomination que les opposants donnent aux cellules qu’ils organisent pour mener leur lutte. Ainsi en va-t-il du NPA, qui parce que son plus célèbre postier de France de fondateur n’a toujours pas réussi à déterminer depuis plus d’une décennie pour quoi diable il pouvait bien être, n’a rien trouvé d’autre qu’à être ANTI capitaliste. Sacha Guitry était tout contre, Besancenot lui est contre tout. A défaut d’être pour, être contre est pour ces groupuscules le seul moyen d’ÊTRE. Ainsi en va-t-il également des opposants au fameux fichier Edwige, dont on apprend dans Marianne – qui a fait de la vacuité impuissante sa marque de fabrique – que c’est sur la toile qu’ils se sont déclarés dès le mois de juillet. Le journal explique que c’est la Ligue des Droits de l’homme qui a ouvert le bal, ralliée au fil des jours par plus de 700 organisations et associations, réunis pour s’élever contre cette « atteinte aux libertés » Quant on sait ce que sont ces associations d’extrême gauche – qui ont transformé elles la schizophrénie en névrose - tel le DAL qui est allé jusqu’à l’intimidation pour inciter des familles maliennes sans logement à refuser ceux qui leur étaient proposés par les pouvoirs publics sous prétexte que la totalité des familles n’étaient pas relogées, on est forcé de sourire quand elles nous parlent de libertés. C’est le Roquefort qui va taper la discute avec le Camembert. Le petit article relatant cette opposition est titrée « contre Edvige ». C’est formidable, on se demandera longtemps s’ils sont pour l’épandage au lait cru, pour la culture des olives noires en champs clos, pour le gavage des oies après 7 h 45 du matin pour pas déranger les voisins car le cri d’une oie qu’on gave c’est pas très pratique quand on veut faire la grass’ mat, on ne saura jamais pour quoi ils sont, la seule chose que l’on ignore pas c’est qu’ils sont contre Edvige. Pour quoi ils sont qui permettrait d’assurer la sécurité du territoire ? Ah mais non alors, ils ont tellement remué leurs petites cellules grises pour découvrir qu’Edvige n’était pas sainte qu’il ne leur en reste plus assez maintenant pour trouver une solution de remplacement. Ah oui, faut pas leur en demander trop à ces petits, des fois qu’ils se fouleraient un neurone. Voilà, des individus dont la gesticulation offensée est exactement proportionnelle à la totale incapacité qui est la leur de trouver une autre solution à l’objet de leur gesticulation. Ca s’appelle comment cette gesticulation des incapables déjà ? : ah oui, LA GAUCHE. Merci Mme Aubry.

Victor C.

Bea 03/01/2009 23:25

Tout à fait cher Reynaldo :))

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 02/01/2009 23:26

Et lui,il est du Pérou?
Franchement,QI=2,5,comme dirait Béa...! mdr