Remaniement: rumeurs et remue méninges

Publié le par Pierre-Luc Seguillon

           


            Comme toujours, à l’approche d’un possible remaniement ministériel, les supputations vont bon train. Quand aura lieu ce remaniement et de quelle amplitude sera-t-il ? Les deux  questions sont  désormais posées.

            Une fenêtre s’ouvre entre la fin de la présidence française du Conseil des ministres de l’Union européenne, le 31 décembre prochain, et les élections au Parlement de Strasbourg en juin 2009.

            Remaniement ou changement de gouvernement - c’est-à-dire changement de Premier ministre ? On serait tenté de le penser. Nicolas Sarkozy dont la candidature à un second mandat présidentiel ne fait plus guère de doute, entrera bientôt dans la seconde partie de son quinquennat et doit déjà songer au dispositif dont il aura besoin pour mener campagne. La désignation de Xavier Bertrand à la tête de l’UMP est un premier élément de ce dispositif. Un nouveau Premier ministre en serait un second. Plusieurs noms sont avancés déjà évoqués sur ce blog, ceux de Brice Hortefeux, aujourd’hui en charge du ministère de l’Intégration de l’Identité national et qui pourrait être remplacé par le député Bruno Lemaire,  celui du ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos ou encore celui du fidèle Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée.

            Nicolas Sarkozy devra aussi résoudre un certain nombre de cas particuliers, celui de Rachida Dati, victime aujourd’hui d’un procès quelque peu injuste des médias après que ceux-ci l’ont encensée : la Garde des Sceaux n’a fait que mettre en œuvre une politique voulue par Nicolas Sarkozy même si elle l’a fait avec raideur et parfois avec une grande maladresse. Le président doit lui trouver un autre point de chute au gouvernement ou découvrir la perle fine qui incarnera aussi bien la diversité en même temps que la féminité.   Christine Lagarde est fort populaire sur la scène internationale. Elle l’est moins eu sein de l’Hexagone tant elle a multiplié les gaffes et tant elle vend mal la politique  du gouvernement. Elle aussi pourrait changer d’affectation.

            Il faudra encore remplacer le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, décidé à quitter la gouvernement au printemps pour renouer avec une ambition plus européenne.           Commencent donc à circuler quelques noms de personnalités qui pourraient entrer dans le prochain gouvernement : pour la société civile, un René Ricol, l’homme chargé déjà par Nicolas Sarkozy de surveiller les banques et qui remplacerait Hervé Novelli à l’Industrie. Pour l’ouverture et pour déstabiliser un peu plus encore le parti socialiste, un  Claude Allègre déjà chargé par le président de préparer les assises de la recherche et du développement, un Julien Dray que Nicolas Sarkozy ne désespère pas de débaucher, un Michel Rocard qui peut-être ne serait pas mécontent de remplacer Jean-Pierre Jouyet sur les questions européennes. Enfin pour le remercier d’avoir aidé à l’adoption de la réforme constitutionnelle au sénat et pour ennuyer François Bayrou, un Michel Mercier président du conseil général du Rhône.

Commenter cet article

palloporo 10/12/2008 15:12

M. Séguillon. Depuis quelque temps déjà, les Médias nous annoncent un éventuel remaniement Gouvernemental en nous annoçant des noms de Personnalités pouvant sortir du Gouvernement, ou pouvant y entrer. Votre analyse est dans cette logique de possible éventualité. Cette éventualité nous amène à constater que sous la Ve République, depuis la Présidence de M. Pompidou, et sous toutes les Présidences successives, tous les Gouvernemebts ont été remaniés au moins une fois. Deux fois pour cetains. Le dernier dans ce cas est celui de M. Raffarin. En suivant cette logique nous pourrions avoir le Gouvernement Fillon 3. Jusqu'en 2010 ? Et après, on continuera à remanier ? C'est pas l'idéale pour économiser l'argent du contribuable! Car, plus on aura de remeniements ministeriels, plus il y aura de nouvaux Ministres, et plus il y aura de bonnes retraites à payer à tous ces Messieurs, élus ou pas par le Peuple. A mon avis, ce Gouvernement a des Femmes et des Hommes qualifiés pour gérer l'entière Législature. Je croix que l'électorat qui a élu le Président de la République en 2007, et qui lui a denné une majorité à l'Assemblée, a surtut voté pour un programme de reformes annoncées. On attend des Elus l'application de ce programme. Ce même électorat n'est pas prêt à avaliser un nouvel élargissement vers les Socialistes, encore moins avec les Politiques que vous nous citez. Voyons!, nous électeurs de droite n'avons pas voté pour voir M. Dray, ou autre Socialiste, dans le Gouvernement Fillon. Si un ministre, qui que ce soit,, veut quiter le Gouvernement, ety bien qu'il parte! Il sera remplacé par une Personnalité de droite. Il est inutile de chercher à déstabiliser celui-ci ou celui-la, ils se déstabilisent tout seuls; comme il est aussi inutile de faire plaisir à l'Un pour ennuyer l'Autre. Que chacun prenne ses responsabilités à la place qui est la sienne.

Bea 09/12/2008 15:01

Je rajouterai ceci: je trouve lamentable ce procès anti service public orchestré par je pense un groupe de gens hauts placés et aux bras longs, qui a tout intérêt a faire couler le service public!

Par exemple, cette fameuse cérémonie des Gerards de la télévision: ne trouvez vous pas étonnant que 90% de ces gerards aient été donnés a des gens du service public? Et que signifie cet acharnement médiatique, ce lynchage contre Chirstophe Hondelatte? Je trouvais l'emmision de Chirstophe Hondelatte d'un autre niveau, bien plus élevé que d'autres!

Par contre les Gérards de la boulette sont vraiment grandioses, la je dis chapeau-bas!

Les nominés sont:

- Florence Schaal annonçant la mort du petit Antoine alors qu'il n'était même pas mort dans le journal télévisé (TF1)
- Laurent Ruquier annonçant la mort de Pascal Sevran une semaine avant sa mort dans On n'a pas tout dit (France 2)
- Jean-Marc Morandini annonçant la mort de Pascal Sevran une semaine avant sa mort dans Morandini ! (Direct 8)
- Erika Moulet lançant une nécro d'Yves Saint-Laurent un mois et demi avant sa mort à la place de celle d'Aimé Césaire dans le journal télévisé (LCI)
- Julien Lepers offrant des livres, des jumelles et des pneus à un candidat aveugle dans Questions pour un champion (France 3)

ahhahaha: BRAVO! : on voit en tout cas que les journalistes enterrent les gens des mois avant leur mort, en préparant à l'avance leur nécrologie pour la ressortir le jour J sans le moindre effort: business is business, and time is money!

Bea 09/12/2008 12:21

Cher PLS, pourriez-vous dire s'il vous plait à vos confrères qu'ils arrêtent en ce moment ces articles mettant de l'huile sur le feu à propos des relation entre la Chine et la France ?

C'est incroyable comme certains journalistes adorent envenimer les choses pour maximiser leur ventes de papier, et en même temps, prétendent être de grands défenseurs de l'écologie (vente de papier et écologie ne sont guère compatibles.. :) )

Je trouve scandaleux cette presse chinoise minable s'acharnant contre la France en ce moment. Je trouve tout aussi scandaleux les articles un ou deux messages tirés de vulgaires blogs chinois minables et mettant ainsi tous les chinois dans le même sac. C'est idiot, débile, dangereux, et typiques des journaux français poubelles.

Les journalistes détestent plus que tout etre critiqués! Certes, qui aiment etre critiqués?
Mais sils veulent que l'on ne les critiquent plus enfin moins, alors, qu'ils deviennent de véritables professionnels! Et que ces messieurs arrêtent de se croire au dessus de toute critique sur le prétexte de la liberté d'expression! Les journalistes ont une histoire peu glorieuse: en temps de guerre, ce sont eux qui attisent en permanence la haine entre peuple plutôt que de dénoncer les horreurs: cf la guerre en Irak ou celle de 14-18 par exemple! Ils devraient plutôt passer leur temps à dénoncer les magouilles internes politicardes, comme le fait si bien le canard enchainé! Mais tous les journalistes Français n'ont pas le courage du canard. Je comprends aussi que le fait d'avoir un ancien directeur de campagne UMP d'élection présidentielle en temps que patron (Mr Sollly), qui plus est un boss des boss, Mr Paolini grand spécialiste de l'attaque en diffamation de ces ex-employés fraichement virés, ne doit pas être simple, cher PLS!

Les grands médias actuellement sont en train de couler lentement mais surement, et ils le doivent à la baisse du niveau et du professionnalisme de leurs articles , ainsi qu'au fait qu'ils sous estiment en permanence l'intelligence du peuple (en bon français, qu'ils nous prennent pour des c....)! Je trouve par exenple déplorable qu'un grand journal (plutôt ex grand journal, dirigé actuellement par le grand ami de Carlita, le barbier de Seville) comme l'express, se rabaisse à des articles people bas de gamme (les magazines spécialistes de people font bcp mieux).

Les médias ont la charge d'éveiller les masses, par de les rendre débiles! Arrêter de penser audience à cours terme! L'audience à long terme se gagne par le professionnalisme et par l'intelligence des discours, interventions et articles!


C'est incroyable: pour tout bon jeune journaliste, il faut absolument qu'il se passe quelque chose: il faut le scoop, l'évènement dus siècle, absolument, et cela tous les jours:). Ben moi je vais vous dire, j'adore quand il ne se passe ABSOLUMENT RIEN! J'adore le CALME!

Signée Bea, une pauvre personne de la populace médiocre et ignare fasse à ces érudits journalistes.

SEDAThttp://ann.over-blog.com/ajout-commentaire.php?ref=1477621&ref_article=25280795 09/12/2008 10:56

Bjr Pierre-Luc Séguillon...!

A moins que la politique est une tumeur au cerveau...!

Reynaldo.

jeff de Burlats 09/12/2008 10:10

Ah, les bruits de couloirs, les rumeurs, les "confidences OFF RECORD", les spéculations, les conjectures... Pérennité d'un sport jadis réservé aux courtisans, aujourd'hui récupéré par les journalistes. A un autre niveau, il y a bien sûr les comérages de palier, les dicussions sur zinc, les petites dernières pour la route et les commentaires assidus des membres féminines des clubs de langues de vipères... Mais, rien à voir avec les analyses fouillées d'un journalisme d'investigation politique sérieux....LUI!
En attendant, le monde, le vrai s'agite, se bouleverse, évolue avec ceux qui, jusqu'à nouvel ordre, sont encore aux manettes. Et si on revenait aux vrais problèmes?