Raffarin soupçonne Sarkozy

Publié le par Pierre-Luc Seguillon

                                      

La victoire écrasante de Gérard Larcher sur Jean-Pierre Raffarin  lors des primaires de l’UMP pour la présidence du sénat  (78 voix contre 56) a surpris.

Les observateurs annonçaient un duel serré. Ils donnaient l’avantage à Gérard Larcher mais ils n’imaginaient pas que ce dernier l’emporterait de la sorte dès le premier tour et que l’ancien Premier ministre ferait un aussi piètre score.

On peut volontiers imaginer que les sénateurs ont préféré élire un personnage fort consensuel, qui leur ressemble et qui a fait une campagne discrète en privilégiant les rencontres personnelles et les réseaux francs maçons

   A l’inverse, il y a tout lieu de penser que, paradoxalement,  la notoriété médiatique et la stature politique de Jean Pierre Raffarin, sa présence sur les plateaux de télévision, sa manière de se réclamer des encouragements de l’Elysée  ont joué en sa défaveur.

 Mais voilà qui ne suffit pas à rendre compte d’une aussi cuisante défaite.  L’entourage de l’ancien Premier ministre est d’ailleurs convaincu que Nicolas Sarkozy non seulement n’a pas soutenu Jean-Pierre Raffarin comme il s’y était engagé jadis mais et  a fait en sous main voter  massivement Gérard Larcher.  Le président  a semble-t-il   estimé  que le sénateur maire de Rambouillet serait beaucoup plus docile à l’égard de l’Elysée que ne l’aurait été Jean-Pierre Raffarin ce dernier avait présidé le sénat!

Pour être rond et jovial,  Raffarin le Poitevin n’est pas un tendre.  Il n’est pas près d’oublier ce qu’il a vécu ce soir comme un affront humiliant. Voilà un homme qui a désormais un compte à régler avec le président et qui le réglera tôt ou tard !

Commenter cet article

de la mata jeanpaul 08/10/2008 22:08

Bien fait, pour un politique comme Raffarin, qui ne dit jamais bonjour aux gens qu'il rencontre sur son passage , que ce soit en politique ou dans la rue et qui bien souvent baisse la tête...

Bea 30/09/2008 10:48

Sans me sentir visée, je trouve que ce n'est pas bien cher Claude de juger les gens comme cela: il est clair que vos discours sont des plus neutres et des plus modérés, cela va de soit.. :))

geronimo 29/09/2008 16:46

Pauvre petit bonhomme tout imbu de lui méme à l'image d'un Sénat ne vivant que pour lui méme hors Constitution. Il faut supprimer le Sénat pour en créer un autre dans la Constitution.

HOAREAU 27/09/2008 15:55

Ouais!!! et ce monsieur déçu, au lieu de penser que sarko a fait ou n'a pas fait...est ce que pendant 2 minutes il s'est remis en cause?. On peut aussi ne pas le préférer, c'est aussi ça la démocratie. Je ne suis pas un grd électeur, mais je pense que j'aurais préféré aussi l'autre candidat que lui, si j'en étais un! question de faire la coupure des "petits" de sarko et pourtant je suis de droite mais préfère l'autre...effectivement plus consentuel. Effectivement l'ump doit etre un mouvement fort et solidaire mais pas avec ceux qui restent perso....même dans la foule on les reconnait ceux là

Patrick Joly 27/09/2008 11:28

N'oublions pas non plus que cette élection opposait un ancien RPR à un ancien UDF (DL).
Que Sarkozy ait favorisé Larcher ne m'étonnerait pas.

Je regrette que les anciens de l'UDF soient progressivement tous poussés vers la sortie, et que l'UMP devienne une simple transformation du RPR.