Audiovisuelle: regression démocratique

Publié le par Pierre-Luc Seguillon

                                   
Quelques remarques sur les décisions annoncées par Nicolas Sarkozy hier après avoir reçu le rapport de la Commission Copé.

 

Première remarque. Pauvre Jean François Copé ! C’est un véritable camouflet que lui a infligé le chef de l’Etat. Ce dernier s’est en effet moqué comme d’une guigne des recommandations de la Commission. Celle-ci proposait que le PDG de France Télévision fût nommé par le conseil d’administration de la société, il le sera par le chef d’Etat lui-même. La commission proposait une taxe de 0,5% sur le chiffre d’affaire des fournisseurs d’accès Internet et des  opérateurs de téléphonie mobile, le président a décidé que ce serait 0,9% . La Commission souhaitait que la suppression de la publicité sur le service public après 20h. le 1ier septembre 2009. Nicolas Sarkozy a annoncé que la mesure prendrait effet dès le1ier  janvier prochain. Jean-François Copé souhaitait une indexation de la redevance télé sur l’inflation. Le président n’en a pas soufflé mot.
                                      

 

Deuxième remarque. Le montage annoncé – chacun en convient n’assurera ni la pérennité du financement de l’audiovisuel public ni l’entière compensation des actuelles recettes publicitaires. Il est donc plus que probable qu’à terme le p^périmètre de l’audiovisuel sera réduit et que faute de financement suffisant , une partie des chaînes qu’il comporte seront abandonnée au privé.

 

Quoi que l’on puisse dire sur le caractère imparfait du mode actuel de nomination par le CSA du PDG de France Télévision et du son caractère parfois hypocrite de ce processus, il n’en reste pas moins que décider que cette nomination relèvera désormais du chef de l’Etat,  fut-ce avec avis conforme des sages et non obstant l'opposition – évidemment improbable des deux tiers des élus  du parlement, est une régression démocratique.

 

Pour le coup, la rupture n’est pas synonyme en l’occurrence de modernité mais d’un formidable archaïsme. Choquant retour à l’audiovisuel d’il y a plus d’un quart de siècle ! Et total ignorance , semble-t-il, de ce qui se passe chez nos voisins

                               

Donnez-moi votre avis sur ces trois points. Il sera le bienvenu, fut-il opposé à celui que j’exprime ici

 

 

Commenter cet article

Jeff de Burlats 02/07/2008 21:21

Aujourd'hui, après le coup de sang de P. de Carolis, taillé dans la veine très présidentielle des échanges verbaux directs, crus et aux limites de l'incorrection chers au chef de l'Etat, je suis persuadé que le problème n'est ni le flacon, ni le contenu qui produira l'ivresse, mais... qui (?) restera pour servir ces goulées culturelles et ces rasades de programmes-fanions de l'exception médiatique, que l'on nous promet?

Le sujet de dicorde et de disgrâce concerne la restructuration organique de France Télévision, en l'occurence: comment réduire les coût de fonctionnement et notemment les coûts en personnels..? DRH, DRH, va falloir lire la RGPP et penser à réduire, compacter, resserrer...

Mais je me trompe sûrement!

marc d Here 01/07/2008 22:24

Vous vous contentez de répéter ce que disent les journalistes et les syndicalistes de l'audio visuel public. Cet article était-il nécessaire? Pas plus en tous cas que mon commentaire.

Jeff de Burlats 29/06/2008 10:02

Cher PLS, globalement, je suis d'accord avec Vous, mais je préfère attendre les explications du Chef de l'Etat sur les modalités de cette restructuration. Deux remarques cependant: 1/ s'agissant des modalités de financement pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et "français"; tout cela pour ne pas risquer une autre impopularité en demandant une augmentation de la redevance.2/ En G.B. les dirigeants de la BBC sont nommés par le gouvernement, ce qui n'empêche pas la chaine d'être et de rester l'une des () sinon la meilleure télévision du monde. Mais on aime tellement les symboles et les principes en France; principes que nous avons d'ailleurs toujours du mal à appliquer dans la réalité! Enfin...!!!

motibat 28/06/2008 13:37

camouflages, ils sucrent les services publics, et vous les médias ne parlez pas des exactions commises par la france au rwanda en 1994, vous vous croyez des journalistes libres...

mayer 27/06/2008 23:33

Bouzid, je trouve votre article des plus pertinents, ce que j’aurai à rajouter si vous le permettez, c’est que les journaleux n’ont pas vu que tout ce que fait NS depuis son arrivée à la présidence c’est de mettre de la transparence dans les multiples dossiers qui auparavant étaient traités dans une opacité flagrante. Commençant par tout ce qui touche à l’Elysée, puis aux ministères, maintenant aux sociétés à capitale publique. Il remet de l’ordre dans la France des magouilles, des détournements de fonds publics, des pots de vins et des ententes illicites. Certains y perdent leur gagne pain, d’autres un revenu substantiel non déclaré, mais les plus hargneux sont ceux qui n’y comprennent rien et qui feignent tout comprendre. Certains, comme PLS, crient « au scandale, à l’atteinte à la démocratie, au totalitarisme, etc. … », mais savent ils tout d’abord ce qu’est le totalitarisme, et peuvent ils donnés sans aller copier, comme dit Béa, dans wikipédia ou un autre dico, une définition pragmatique de ce que doit être une démocratie. Ne faisons pas là, comme PLS qui sort à chaque article tous les qualificatifs de son lexique, (abyssal, etc..) pour polémiquer sur des sujets tellement anciens qu’ils sont ancrés dans la société et que heureusement NS fait resurgir, pour corriger ces anomalies devenues règles et même lois. Je ne suis pas malgré mon âge (48ans) un Sarkoziste inconditionnel, mais je considère qu’hier comme aujourd’hui d’ailleurs, il fallait un homme courageux pour bousculer ces petites habitudes bien françaises de ne rien bouger. Et je pense que c’est la première fois que la France à un président qui œuvre vraiment pour le bien de son pays, et cela dans tous les domaines. Beaucoup sur ce blog penseront que j’en fais trop, mais que ceux qui ne sont pas d’accord, argumentent ou se taisent que l’on débatte au moins sereinement sur le fonds des sujets et non sur l’état de la ligne treize du métro.
PLS, en ce qui concerne le PS dont vous vous faites spécialiste, on s’en fout (excusez l’expression). Que Royal, Delanoë, Aubry, Dray, Valls, Moscovici, Holland, Les casseurs ou un autre gagne, ne nous intéresse point, ceux qui nous intéressent, c’est : Ont t’ils un programme ? Quel est-il ? que proposent-ils pour la France de demain et pour ses citoyens ? Que proposent-ils pour augmenter le pouvoir d’achat ? Que proposent-ils pour la baisse des impôts ? Que proposent-ils pour résorber le déficit général de la France et celui de la caisse des retraites et de la sécurité sociale en particulier devant une population vieillissante ? Que proposent’ ils pour empêcher les sociétés de délocaliser ? Etc., etc., etc. Je pourrais poser des « que proposent’ ils » jusqu’à demain. C’est sur ces problèmes, cher PLS que nous attendons que vous nous faisiez débattre, et non sur le bouquin, le petit copain, ou la menstruation de Mme Royal. A bonne entendeur ! Salut !