Sarkozy: prestation réussie

Publié le par Pierre-Luc Seguillon

          

           On a retrouvé ce mardi matin le communiquant expert de la campagne présidentielle ! Après le président bling bling des premiers mois du quinquennat puis le président du début de l’année qui prétendait prendre de la hauteur et de la distance vis-à-vis de l’intendance et du quotidien, voici revenu le Nicolas Sarkozy de la conquête ou, plus exactement,  de la reconquête de l’opinion.

            Le chef de l’Etat , en effet,  a pris la mesure du désaveu dont il est victime dans une  large frange de l’opinion, plus particulièrement dans les couches les plus populaires, celles qui souffrent le plus durement de la crise et qui ne voient  pas venir les résultats de la politique économique du gouvernement. 

            L’opération de reconquête a été minutieusement  calibrée et ciblée.

            Un scénario qui commence par une visite matinale à Rungis.  Un coup de chapeau à la France qui se lève tôt et qui turbine aux aurores.

            Un scénario qui se poursuit dans les studios de RTL. Le choix d’une  radio réputée avoir une audience large et populaire n’est évidemment pas du au hasard.

            Reste la démarche elle-même. Elle  rappelle celle du candidat en campagne. Ce ne sont pas les journalistes qui sont conviés à l’Elysée. C’est le président qui joue la proximité, vient vers eux  et, à travers eux,  s’adresse simplement et  sans solennité aux Français.  Et d’abord aux catégories qui sont les plus fragilisées. Celles qui, dans l’immédiat, souffrent de l’envolée des coûts du pétrole et de l’explosion des prix des denrées de première nécessité.

            Comme jadis celle du candidat, la pédagogie du président fut lumineuse. Les quelques réponses à des  problèmes immédiats ont été plutôt convaincantes. La communication à court terme est réussie.             Mais  on ne voit toujours pas très bien comment, à terme, il sera possible de concilier réformes et refus de la rigueur, le retour à l’équilibre des finances publiques et les dépenses supplémentaires de l’Etat !

           

Commenter cet article

kieffer 12/06/2008 09:33

que fait le président pour la force de l'union au tchad nos soldats sont sdf une honte , nous navons pas les moyens de supporter de telle mission.

Alain 28/05/2008 22:02

Pour Mecheri,

Votre commentaire est respectable, tant il me semble vouloir rendre hommage à un être qui vous est cher ayant œuvré pour le bien public.

Cependant s’il vous plait, ne confondons pas les époques de la République française, et en particulier les époques coloniales et post coloniales.

Nos manuels d’histoire, d’Houphouët-Boigny à Léopold Senghor, auront retenu d’illustres représentants de la diversité avant la décolonisation sous d’autres Républiques, c'est-à-dire avant 1962.

Quand au vingt et unième siècle, Nicolas Sarkozy ministre de l’intérieur, plaidait : Pour une discrimination positive (à compétence identique),
Pour une plus grande visibilité de la diversité dans la haute administration préfectorale, cela faisait déjà de nombreuses décennies que cette promotion n’avait plus cours au sein de la République post coloniale.

C’est avec des mots forts et injustes, les contre-vérités les mensonges ou les sornettes, que vous qualifiez l’attitude du Chef de l’Etat vis-à-vis de ce sujet dont il aura pourtant été le seul à se préoccuper avant ses fonctions actuelles ! Excusez du peu !

Le seul, une fois élu à la présidence, à mettre en pratique sa volonté de promouvoir la diversité au niveau de responsabilité qui est le sien, c'est-à-dire au niveau ministériel ! Excusez du peu !

Rachida Dati, garde des sceaux ministre de la justice, sauf erreur elle est à un poste de responsabilité ministérielle jamais atteint par une femme ou un homme issue de la diversité ! Excusez du peu !

Ramaya Yade et Fadela Amara, toutes deux également issues de la diversité ! Excusez du peu !

Votre besoin de reconnaissance est légitime, il ne doit cependant pas vous aveugler au point de nier l’évidence des actions du Chef de l’Etat qui depuis la mise en place du Conseil National du Culte Musulman jusqu’aux promotions évoquées plus haut n’a jamais dévié sur ce sujet où il aura œuvré avec efficacité et courage !

Alain

Bea 28/05/2008 21:32

Ces abrutis de journalistes ne parlent que du RER A. LMais cets tout le reseau qui esté sarturé!!!! Et la ligne 13? cest la pire!!! Que cest bete un journaliste, mais que cest bete!

Alain 27/05/2008 23:08

Cher PLS,

Votre commentaire laissera probablement sur leur faim nombre de vos lecteurs. Des termes qui fâcheront les opposants systématiques du chef de l’Etat, "prestation réussie, pédagogie lumineuse, réponses convaincantes". Et puis, comme souvent un manque de fond sur des sujets importants qui ne saurait satisfaire les lecteurs en recherche d’informations commentées.

Des certitudes, pour NS les choses sont claires:

() La durée légale hebdomadaire du travail demeure à 35 heures, base de calcul des heures supplémentaires. Il n’y reviendra pas !
() Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite est une décision non négociable ; la moitié des gains de productivité seront utilisés pour améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires.
() Repousser l’âge de la retraite à 63.5 ans c’est non !
() L'Augmentation de la redevance audiovisuelle, c’est encore non !

De nouvelles propositions concernant l’évolution du prix des carburants :

() Pour les plus exposés, création d’un fond alimenté par les recettes supplémentaires de TVA sur les carburants, prime à la cuve portée à 200€.
() Avec nos partenaires de l’Union européenne, proposition de définir une recette de TVA plafonnée par rapport à un seuil d’augmentation du brut.

La rénovation du RER-A, cela regarde le Président:

Certains trouvent normale que le président des français décide de la construction et de l’architecture de l’Opéra Bastille, de la pyramide du Louvre, d’un musée.
Par contre que le chef de l’Etat s’implique pour la rénovation immédiate du réseau RER-A qui transporte 1 Million de Franciliens par jour, voilà qui choque, est-ce bien de votre niveau s’étonne Christophe Hondelatte!

Eh oui, le président s’intéresse plus au transport de ceux qui se lèvent tôt pour aller travailler, quelques +250 millions de voyageurs par an sur cette ligne RER-A plutôt que de lancer en toute hâte la construction d’une « cathédrale » à sa gloire comme firent ses prédécesseurs !

La preuve du succès :

Si l’on cherchait une preuve tangible du succès de la méthode et de l’efficacité des réformes menées sans crispation excessive par l’équipe Sarkozy, les réactions de nos commentateurs politiques par rapport à l’âge de la retraite sont éloquentes :

Le patronat et le Conseil d’Orientation des Retraites préconisent de repousser l’âge de 60 à 63.5 ans. Voyons, en douze mois vous avez déjà rempli vos engagements sans rencontrer de tsunami, suppression des régimes spéciaux de retraite et passage à 41 ans de cotisations, encore un petit effort, le COR le réclame, le patronat aussi, vous qui savez parler aux syndicats ce SERAIT si FACILE pour VOUS !

Eh bien non, sur ce dossier des retraites, le président a rempli son contrat, c’était le mandat que les français lui ont donné.

La Défense :

Pas de décision imminente à attendre pour un nouveau Porte-avions, mesure repoussée à 2011. Confirmation d’un budget de la défense à 2% du PIB.

Nous aurions 35 bases aériennes dont 12 n’auraient plus accueilli d’avions depuis douze ans, pourquoi ne les a-t-on pas fermées plus tôt ?
Après le livre blanc de la défense, d'importantes communications seront transmises en juillet prochain !

Annonces diverses:
() La presse, NS propose des états généraux de la presse à l’automne 2008.

() NS ne croit pas aux politiques de rigueur qui ont dans le passé été inefficaces, en particulier dans la lutte contre le chômage.

() Il a répété être attaché à la maîtrise des dépenses et à la création de richesses par la croissance du PIB et la réduction du chômage.

() Pour le pouvoir d’achat, NS veut favoriser: la concurrence avec la LME, les heures supplémentaires, les conversions de RTT, et un nouveau projet d’intéressement des salariés qui devrait doubler en valeur les montants distribués +6Mds.

Une heure dense sans langue de bois ! Nos commentateurs en sont restés pantois !

Alain

annick 27/05/2008 21:01

Majeure problème de notre société "post-moderne" : doit-on faire une belle "prestation" quitte à ne faire que séduire ou faire une politique cohérente, visinnaire et équitable?
Faut-il communiquer sur ce qui plaît ou agir en fonction de la réalité?
Faut-il raconter une belle histoire, avoir des "inspirations" utopiques ou chercher les solutions réalistes à de vrais problèmes?