La colère de Chirac

Publié le par blog-pl-seguillon

     Aux dires des ministres rencontrés depuis vingt quatre heures, Jacques Chirac a manifesté hier une froide colère lors du Conseil des ministres.

     Si la déclaration qu'il a faite aux ministres était du même tabac que celle faite, quelques minutes plus tard, devant les caméras, elle était néanmoins plus développée et surtout beaucoup plus musclée. Le Chef de l'Etat a en quelques sorte rappelé vertement à l'ordre l'équipe gouvernementale. Il a en effet demandé aux ministres de cesser de se laisser perturber par l'affaire Clearstream,  de ne pas céder au climat détestable engendré par la succession des rumeurs et de se remettre rapidement au travail sous la houlette de Dominique de Villepin.

   Nicolas Sarkozy , disent les témoins, regardait au plafond. Dominique de Villepin avait retrouvé le sourire.

   Cette confiance présidentielle renouvelée au Premier ministre a-t-elle valeur de sursis ou de de CDI ? Sur cette question je me permets de vous renvoyer à l'édito que j'ai fait ce matin sur L.C.I.  

Publié dans blogpls

Commenter cet article

darbert 08/09/2006 11:29

drôles d'oiseauxje suis arrivée sur ce blog tout à fait par hasard. il m'a l'air très intéressant. je ne suis certes pas la seule à suivre de près cette affaire clearstream, qui, quoi qu'on en dise, est bien plus grave et va bien audelà d'un simple corbeau et d'une simple banque. dans cette affaire, les français sont en face d'une sorte d'éruption volcanique qui ne s'arrêtera plus. des comptes à l'étranger, bien sûr qu'ils existent. des comptes occultes en France, bien sûr qu'ily en a et bien plus que l'on ne pense. alors, au japon ou ailleurs, pensez-donc. je doute que ce soit seulement les constitutions de partie civile qui fassent déployer tant d'efforts et tant de moyens des juges, rien que pour une affaire de dénonciation qui a été classée pour "non-lieu". quand on pense que les meurtres de l'OTS n'ont pas pu être élucidés car le "juge n'avait pas les moyens" et était tout seul !!! j'ai tout lieu de croire que dans cetta affaire d'Etat, les révélations ne font que commencer. et nous pourrons alors constater que tous les députés, autant de droites que de gauches, pratiquent l'omerta sur la réelle plaie de la France. je suis surprise qu'aucun journaliste n'ait à ce jour écrit le moindre article sur l'énorme tromperie des HLM non seulement de Paris, mais de toute la France.

diaz-ulysse 08/09/2006 11:29

CDI ou CDDJacques Chirac est dans son rôle de président en faisant ce rappel à l'ordre. Il est tout de même anormal qu'au sein d'un même gouvernement une affaire serve de point de discorde , de coup bas, et de déclarations polémiques entre membres du gouvernement. L'histoire de la 4eme République a bien montré qu'un gouvernement sans stabilité ne peut gouverner efficacement. (ce qui d'ailleurs a entraîné la création de la 5eme Rep.) Que cette instabilité ait une origine parlementaire , ou qu'elle se trouve dans les conflits entre ministres, elle est néfaste à la politique du gouvenement. Jacques Chirac a rappelé qu'il y avait un temps pour tout, et qu'aujourd'hui, c'était le temps de gouverner et d'agir. Quant au temps des phrases assassines et des calomnies durant les campagnes électorales, ce n'est pas encore le moment (n'en déplaise à certains). Mais il est vrai que certains font déjà campagne pour la présidentielle depuis un an , je comprends alors leur désarroi...