Premier faux pas

Publié le par blog-pl-seguillon

  Il me semble que Ségolène Royal vient peut-être de commettre le   premier faux pas de sa pré campagne présidentielle. A Bondy, en Seine Saint-Denis,   hier soir, la présidente de la région Poitou-Charentes   a tenu sur les banlieues un discours musclé digne des propos tenus habituellement par Nicolas Sarkozy .

    A la crise des banlieues Ségolène Royal propose une réponse d’ordre, d’autorité et de sécurité : placement d’office des jeunes de plus de 16 ans   dès le premier acte de délinquance, dans un service système d’encadrement à dimension militaire. Mise sous tutelle des allocations familiales des parents qui ne se montrent pas responsables, voire obligation pour ces derniers de faire des stages dans des écoles de parents..!

  Ces propos sécuritaires sont certes de nature à séduire de nombreux électeurs à droite, au centre voire à gauche.

  Mais Ségolène Royal, à force de planer dans les sondages, paraît oublier qu’il lui faut d’abord franchir, à l’automne, un examen militant. Ce sont les militants socialistes qui vont en effet désigner leur candidat à l’élection présidentielle. Or, de tels propos, même s’ils reprennent pour partie certaines propositions jadis formulées par Julien Dray, vont profondément choquer les militants et les cadres du PS. Ce discours Royal sur les banlieues est en porte à faux avec un parti qui tend plutôt à se radicaliser.

   On imagine que les Fabius, Strauss-Kahn, Lang, voire Hollande ne vont pas laisser passer l’occasion de rappeler à la culture socialiste la madone socialiste des sondages. De quoi nourrir le TSS croissant au sein de l’encadrement socialiste, le Tout sauf Ségolène !

    Cette première expression préparée et non improvisée du Ségolisme va peut-être favoriser la popularité de Ségolène Royal dans les sondages. Elle va en revanche contribuer à altérer sa présidentialité.

Publié dans blogpls

Commenter cet article