FORUM PRESIDENTIELLE : faut-il réduire le nombre de fonctionnaires ?

Publié le par blog-pl-seguillon

    Je vous propose d'ouvrir ce forum par une première question qui sera à l'odre du jour la semaine prochaine :

" FAUT-IL REDUIRE NE NOMBRE DE FONCTIONNAIRES ?"

   Le jeudi 22 juin aura lieu à l'Assemblée nationale le débat d'orientation budgétaire, première étape avant la discussion de la Loi de Finances  2007 qui se déroulera à l'automne. Le Premier ministre a annoncé son intention de supprimer 15000 postes dans la Fonction public (très exactement 15000 départs à la retraite qui ne seront pas remplacés dont la moitié dans l'Education nationale).

   Que pensez-vous de cette mesure ? 

   Estimez-vous que la réduction du nombre de fonctionnaires est opportune d'une manière générale?

    Constitue-t-elle à vos yeux le moyen privilégié pour assainir les finances publiques (la dette représente 66% du PIB) ? 

   Dans quel domaine selon vous faudrait-il procéder à ces réductions, si réductions il doit y avoir ?

Publié dans blogpls

Commenter cet article

commentaires 07/09/2006 17:10







Par ph.arcouest,

 





Génération spontanée des fonctionnaires





Les communautés de communes fleurissent. L'idée, louable, est de faire mieux et moins cher ce que chaque commune avait des difficultés à réaliser ou ne pouvait faire (services sociaux, enlèvement de ordures ménagères etc ...). Des "pays" regroupent même maintenant les communautés de communes avec les mêmes objectifs (ex: pays du Trégor, pays du Goëlo ...). Tout ceci amène une création de postes de fonctionnaires ...mais aurait du faire baisser les effectifs de chaque communes mais il n'en a rien été .Tout compte fait, ce sont des milliers de postes supplémentaires . La seule méthode de freiner cette expansion serait d'interdir l'augmentation des impôts locaux d'une valeur supérieure à l'inflation ...?















Par romuluspline,

 





Faut-il réduire le nombre de fonctionnaires ?





Il y a à mon sens deux catégories de fonctionnaires : les fonctionnaires "visibles" : infirmières, policiers, professeurs etc. en contact direct avec le public, qui accomplissent une tâche bien déterminée sous le regard de l'usager et les fonctionnaires "invisibles" ou "semi invisibles", c'est à dire tous ceux qui peuplent les bureaux des administrations départementales, régionales, nationales, les ministères etc. Si chez les premiers certains ajustements ou améliorations sont à apporter, sans suppression de postes, c'est chez les seconds qu'il faut porter le fer. A titre d'exemple on a recensé en matière agricole pas moins de 41 Centres, Agences, Conférences, Conseils (tous appelés "supérieurs", ce qui laisse entendre qu'ils ont sous leur tutelle toute une petite armée de conseillers "inférieurs"), Missions, Observatoires etc. Tous ces gens là se doivent évidemment de justifier leur emploi et pour celà, édictent de nouvelles règles, directives, suggestions, qui vont elles-mêmes nécessiter la création de nouvelles structures et en définitive paralyser le pays et ruiner le contribuable.















Par ebichu,

 





oui oui oui





Il faut en effet baisser le nombre de fonctionnaires mais comme celà a été dis ce ne suffira pas Il faut rééqulibrer le travail en france, rendre à la france un aspect plus productif, moins fénéant et plus souple (je ne parle pas que des fonctionnaires). Notre pays a une image déplorable, et on ne peux pas toujours croire que les autres ont tort! en commancant par s'attaquer à ce colosse qu'est la fonction public on s'attaque à une institution, à un mythe, à une image forte qui pourrais donné le signal d'une serie de vrais changements dans notre pays dont on a rééllement besoin... si cette boite de pandore réussit à être ouverte sans bloqué la france pendant des mois et faire marche arrière au final alors notre pays aura fait un grand pas en avant vers la modernité et la prosperité, nous avons besoin de retrouver foi en notre pays car il me semble que beaucoup d'entre nous l'ont perdu et ne sont plus près a faire de concession toujours dans le même sens... Et encore merci aux "vieux cons" (désolé) de 68, on sent encore aujourd'hui les conséquences...















Par gr83,

 





quel est l'objectif





Dirigent de PME : le mot réduir ne me convient pas , l'objectif est de rendre les adminitrations aussi performentes que des PME et non de modifier des volumes d'emplois sans autre critère et/ou action de meilleur management . Le publique comme le privé doit retrousser les manches faute de quoi tout le monde paiera très bientôt une note beaucoup trop salée . A suivre















Par miche44,

 





une bonne gestion





l'exemple doit partir d'en haut : chaque ministère, chaque entreprise publique doivent être passés au peigne fin pour déterminer la réalité de leurs besoins, en vérifiant la réalité des tâches atrribuées à chacun qu'il soit en bas de l'échelle ou tout en haut de l'échelle. Je suis tout à fait d'accord avec d'autres intervenants pour que la situation d'un fonctionnaire et son avancement se fassent au mérite (avec une sévérité plus grande plus le poste est élevé). Ce ne serait que simple justice rendue à ceux qui sont des professionnels de qualité conscients de leur devoir de service public. toutes les administrations sont concernées car il y a des gaspillages partout. Ce serait certes un moyen de réduire la dépense publique, mais pas le seul. Tous les domaines de l'intervention de l'Etat doivent être audités pour déterminer les besoins réels, utiles, mais pas avec une vision à court terme. il faut analyser l'impact de chaque décision sur l'avenir. Ce qui est bon aujourd'hui le sera-t-il dans 20/30...ans. Diriger c'est prévoir.















Par richi_de_cannes,

 





Donner l'exemple





tout d'abord un fait. La dette de la France est incroyablement élevée; Et encore 66 %du pib, cela n'inclut pas la provision pour la retraite des fonctionnaires... si Le pays était une entreprise, il serait en liquidation judiciaire et ses dirigeants traduits devant la justice. Il faut donc réduire les dépenses et augmenter les recettes. pour cela il faut effectivement diminuer le train de vie de l'état et relancer la croissance. Diminuer le nombre de fonctionnaires est une mesure nécessaire mais pas suffisantes. Elle demande un gouvernement cohérent et crédible et une grande politique de réorientation vers d'autres ecteurs de la fonction publique pour de nombreux fonctionnaires. Car c'est un des paradoxes du système : il y a trop de fonctionnaires en global mais certains secteurs sont en manque de personnel (ex : hopital). Elle demande aussi à revaloriser cette carrière trop souvent synonyme de profiteurs du système alors que la plupart des fonctionnaires sont de vrais professionnels compétents; L'état devra commencer surtout par donner l'exemple en diminuant le nombre de ministres, de commissions de réflexion, d'observatoire en tout genre...















Par portleucate,

 





Encore la faute des fonctionnaires





Encore une fois les fonctionnaires vont payer la mauvaise gestion du gouvernement. 1 ) Baisse des impôts sur le revenu ( surtout pour les hauts salaires ) 2) Affaire du Clemenceau ( combien de millions d'euros ) 3) Privatisation des autoroutes ( combien de millions d'euros perdus à jamais ) 4) Les fonctionnaires paient des impôts comme tout le monde, font construire leur maison, donc font travailler divers corps de métiers, cotisent comme tout le monde et en plus , ils ont une cotisation supplémentaire de 1% sur leur salaire ( 1% solidarité ) 5) Combien de millions d'euros distribués à tort aux autres pays, alors que le notre est en déficit. 6) Les paies des députés, sénateurs, conseil constitutionnel, cours des comptes, ministres, cabinet des ministres,train de vie l'Etat,etc. Combien de millions d'euros cela représente. Certe ils doivent être payé mais beaucoup moins cher. Ils n'ont pas touché ni à leur système de retraite (eux), ni à leurs nombreux avantages et ils nous donnent des leçons. De qui se moquent-ils? Il faut moins de ministre, plus de professeurs et moins d'élèves par classe si on veut rivaliser avec lécoles privés. Je dis non au tout privé et je ne suis pas fonctionnaire.















Par spah,

 





quelques idées





A la question, je répondrais par une autre : "est-ce que chaque fonctionnaire rend un service optimal, tant sur la qualité que sur le coût pour la collectivité ?". Evidemment il y a une dette à diminuer, et les postes sont une variable d'ajustement simple et conséquente. A/ il faut auditer chaque ministère, organisme d'état. B/ ne pas renouveller les départs en retraite des postes "doublons" ou peu productifs. C/ renforcer la simplification administrative et la gestion électronique pour augmenter la productivité des services de l'Etat avec un nombre efficace de personnes. D/ passer sur un mode de gestion au mérite, et non plus à l'ancienneté. Les forces vives des fonctionnaires doivent être mises en avant, et aucun parcours ne doit être écrit par avance (cela vaut aussi pour les énarques). E/ Hormis la santé, on peut s'endetter sur l'école, la recherche, les transports, l'assurance chomâge, les infrastructures... si derrière cela crée des conditions pour la création de richesse (l'école: l'avenir du pays, les infrastructures pour accueillir des entreprises qui créeront des emplois, la formation obligatoire pour le retour à l'emploi des chômeurs, etc...). E/ Chercher la rentabilité maximales sur les services de collectes, type redevance et impôts, trop d'argent se perd en chemin pour payer les fonctionnaires chargées de traiter les dossiers!. Ce ne sont que quelques idées de base...















Par mjr71,

 





Service" public.





Je commencerais par dire que je crois que les Fonctionnaires sont indispensables la ou sont les besoins et que cela ne peut être fait par une entreprise. Si, comme l'a dit Mr DE ROBIEN, cela laisse le même nombre d'éléve par classe pour l'Education Nationale, et que, d'une manière générale cela permet de suprimer les doublon et optimise la gestion du personnel pourquoi pas. De plus, il n'y a pas besoin d'être Fonctionnaire et donc d'avoir passé un concours pour effecter certaines taches de service (ménage, coursier ...). Il apparait aussi que certaines sociètés privée obtiennent au moins les mêmes résultats et a moindre coût que certaines administrations. Si ce n'est "le" moyen, ce doit-être l'un des moyens à privilégier.De toutes manière cela ne peut que participer à la réduction de la dette, mais il y a auusi la réforme de la sécu, des retraites à peaufiner... Il n'y a pas de domaine exclusif, partout ou il y a doublon ou suppression de "l'activité". Dans tout les cas, on devrait s'attacher à ce que la promotion de ces Fonctionnaires se fasse au mérite et non plus à l'ancienneté, et rappeler qu'ils sont au service du citoyen.