La surprise Jospin

Publié le par blog-pl-seguillon

     Les prétendants à la candidature socialiste pour la présidentielle ont tous été surpris par la déclaration de Lionel Jospin. J'ai pu le constater de visu hier soir avec Jack Lang. Exceptionnellement, l'ancien ministre socialiste que j'avais convié à mon émission matinale de ce jour m'avait demandé que l'entretien fût enregistré la veille pour des raisons de commodité personnelle. Il avait donc été entendu que Jack Lang viendrait à L.C.I. vers 20h afin d'écouter d'abord la prestation de Lionel Jospin avant de répondre à mes questions.

 

   Visiblement, Jack lang ne s'attendait pas que Lionel Jospin franchît ce pas si tôt. Il en était quelque peu abasourdi. Il est resté sans voix une fraction de seconde. Et j'ai cru lire dans son regard un sentiment de tristesse mêlé de colère. Comme s'il avait soudain pris conscience de ce qui était sans doute implicitement présent à son esprit : sa propre candidature était déjà compromise ; elle devenait soudain caduque.

 

    Pendant ce temps, Dominique Strauss-Kahn, qui tenait son premier grand meeting parisien devait constater que les journalistes qui suivaient cette réunion politique étaient plus enclins à le faire réagir sur Lionel Jospin qu'à prêter attention  à son propre discours  politique. Son fidèle lieutenant Jean Christophe Cambadelis paraissait particulièrement agacé et s'en allait répétant : "Pour l'heure Lionel Jospin n'a pas encore dit qu'il était candidat. La campagne continue comme si de rien n'était".

 

     M'est revenu en mémoire le propos que me tenait Jean Christophe Cambadelis il y quelques jours. " Lionel Jospin a certainement envie d'être candidat. Il trépigne de voir ainsi Ségolène Royal hissée par les médias au sommet des sondages. Mais il est ainsi fabriqué qu'il ne sera candidat que si nous l'appelons à revenir ; et personne n'interviendra pour lui demander de faire retour sur la scène politique ! S'il avait le courage de se déclarer de lui-même -ce qu'il ne fera pas- alors je ne sais pas très bien ce que nous ferions, il grimperait aussitôt de manière mécanique dans les sondages".

 

   Précisément, autant Dominique Strauss-Kahn que Jean Christophe Cambadelis avaient l'air bien ennuyés hier soir.

 

     La semi candidature de Lionel Jospin occulte déjà celle quasi évanescente de Laurent Fabius. Je constate d’ailleurs que mes, confrères du « Monde », atteints de « ségolisme » aigu ne rendent pratiquement plus compte des meetings de Laurent Fabius.  

 

     Mais la demi candidature de Lionel Jospin semble surtout embarrasser bigrement François Hollande. Elle met le Premier secrétaire du P.S. à l'encan. Entre sa compagne qu'il devrait soutenir, l'ancien Premier ministre auquel le lie une longue fidélité et le désir de se porter lui-même candidat, le choix n'est guère aisé. Appuyer Ségolène Royal c'est se condamner, si elle est élue, au rôle peu avantageux de prince consort. Espérer être lui-même candidat c'est caresser une hypothèse de moins en moins plausible. François Hollande a moins vocation que Lionel Jospin a jouer les recours en cas de division du parti. Jouer la carte Jospin c'est peut-être, en cas de victoire aux présidentielles se voir garantir un rôle éminent dans un quinquennat socialiste.

 

    En fait tout a changé hier soir parce que Lionel Jospin n'a pas attendu qu'on vienne éventuellement le chercher. Ce qui demeurait très incertain. Surmontant son orgueil légendaire, celui qui a causé sa perte en 2002, il a eu l'audace de se porter quasi candidat.

 

    Il a du même coup bousculé le jeu au sein de son propre parti  mais aussi dans l'ensemble des familles politiques. Il y avait une fenêtre de tir. Peut-être la dernière. Lionel en a usé au grand étonnement de ses camarades et à la grande satisfaction de ses amis.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

ronan187 07/09/2006 16:33

DSK organise un meet-upEn tout cas DSK continue sa campagne en particulier sur le Web. Il organise un meet-up Le 3 Juillet au Théâtre Dejazet dans le 3ème arrondissement de Paris. Il vient de l'annoncer sur son blog http://www.blogdsk.net/

ebichu 07/09/2006 16:32

la course au pouvoirEn ce moment au PS on semble assuré de gagné en 2007, plus d'une maniere mechanique plus que politique, apres 12 ans de presidence de droite on se dit que c'est le temps du PS désormais... et du coup tout le monde veux être candidat car l'aternance semble annoncé... On verra bien, mais autant de concurrents risque de se tirer dans les pates au profit de l'ump.. on verra, les elections sont bien trop loin pour que la situation actuelle soit, même de loin , la même que dans 11 mois.