Ségolène encore et toujours

Publié le par blog-pl-seguillon

    Il est devenu presque impossible désormais de rencontrer un socialiste qui ne soit pratiquement convaincu que la candidature de Ségolène Royal s'imposera  quoi que fassent  les autres prétendants à la course présidentielle.  Que ce soit pour s'en réjouir ou que ce soit pour le déplorer, les socialistes sont en effet de plus en plus nombreux à penser que le fait Royal est devenu incontournable.

   Le demi-retour de Lionel Jospin sur la scène politique n'a pas convaincu. Il est revenu trop tard ou trop tôt,   estime Pierre Mauroy . C'est une erreur de timing. Trop tard, parce qu'il n'est plus temps d'enrayer l'irrépressible ascension de Ségolène Royal. Trop tôt, parce que le temps n'est pas encore au recours. D'ailleurs, explique l'ancien Premier ministre, pourquoi le parti socialiste aurait-il besoin d'un recours dès lors que Ségolène Royal caracole loin devant les autres candidats. Le recours ne s'imposerait que s'il y avait une compétition inextricable entre les prétendants. Ce qui n'est pas et ne sera pas le cas avec une Ségolène Royal flamboyante.

    Jean-Paul Huchon , pourtant étiqueté strauss-khanien convaincu et militant, n'est guère d'un avis différent. Il déplore certes que son héros qu'il juge le plus compétent, le plus intéressant et le plus sérieux ne soit pas audible. Mais il est contraint de reconnaître que plus rien ne semble devoir entraver la sublimation de Ségolène Royal. Le phénomène est tel aujourd'hui, explique-t-il non sans humour  que si la présidente de la région Poitou-Charentes en venait à affirmer que les poules ont des dents, la presse   célébrerait aussitôt cette déclaration d’une remarquable nouveauté ! Et de regretter que son candidat Dominique Strauss-Kahn n'ait pas pris le départ plus tôt et surtout ait donné avec Anne Sinclair une tournure trop mondaine et trop gauche bon chic bon genre à sa campagne.

   Le président de la région Ile de France va plus loin. Il estime que Ségolène Royal, sans doute désignée par les militants socialistes, aura dès lors de très sérieuses chances d'être élue. Il pense que les Français, plus encore qu'en 2002, sont profondément allergiques au  personnel politique classique. Sauf que cette fois, au lieu de disperser leur voix sur des candidats marginaux ou anecdotiques, ils se reporteront sur Ségolène Royal, incarnation du renouveau. Une sorte de pied de nez à tous les caciques d’un univers politique jugé inefficace et mensonger quand ce n’est pas corrompu !

   En fait, les autres candidats n'ont plus qu'un objectif pour pallier leur naufrage : tout faire pour que Ségolène Royal ne soit pas désignée par les adhérents socialistes dès le premier tour ce qui leur laisserait le timide espoir de se regrouper derrière l'un d'entre eux afin de la battre au second round.

    Mais tous les socialistes oublient peut-être un détail d’importance. Dans une campagne rien n'est jamais écrit d’avance. Et la seule chose que l'on puisse raisonnablement avancer aujourd'hui est que cette présidentielle, plus encore que les précédentes, manque pour l'heure de visibilité !

Publié dans blogpls

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

commentaires 06/09/2006 11:11







Par mirino,

 





Course à la Nage





On dirait que tout moyen est bon chez la gauche pour empêcher Segoloin de go très loin. Un sabotage concerté sinon un joint acte de suicide professionnel. Ou bien ces vielles têtes de gauche ont besoin de tester leur popularité, ou le peu qui leur en reste. Et que penser maintenant au tandem de bonheur Royal-Dutch? On ne parle plus de wedding bells? Lorsque c'est chacun pour soi à gagner le Pays de Merveilles péniblement à la nage (car une équipe gauchement divisée ou trop de capitaines peuvent faire couler l'embarcation) comment peut on envisager de telles considérations aussi superflues et inutiles? La priorité actuellement est de garder la tête hors de l'eau, respirer calmement et économiser ses ressources pour le dernier sprint au crawl. Qu'importe si mine de rien Sarkozy serait déjà bien arrivé et même sans se mouiller.















Par phalsand,

 





De la transparence... même en politique





J’aimerais connaître la position de démocrate de Madame Ségolène ROYAL, concernant le droit de vote des différents groupes d’étrangers aux diverses consultations de notre Pays. Questions : ‡ Confirme-t-elle le désir du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) d’accorder le droit de vote des étrangers « à toutes les élections » ? ‡ Est-elle solidaire de Monsieur François Hollande, Premier Secrétaire du Parti Socialiste qui a cautionné le 26 mars 2006, par sa présence et ses déclarations, le fait qu'un Maire puisse se servir des outils de sa mandature pour arriver à ses fins : inscrire sur des listes électorales des étrangers puis de les faire voter pour savoir s'ils ont le droit de voter ? ‡ Est-ce un exemple de démocratie ? ‡ Approuve-t-elle : 1e ) le viol de la loi LOI organique n° 2003-705 du 1 08 2003 relative au référendum local NOR: INTX0300060L 2e ) la négation d’une décision d’un tribunal administratif concernant ce référendum déclaré illégal 3e ) le reniement des principes de respect, de fidélité et d'honnêteté envers les symboles fondamentaux de la Constitution ? ‡ Les Français issues de l'immigration, depuis les trente ou quarante dernières années, qui ont fait le geste volontaire et citoyen de demander la nationalité Française, ne seront-ils pas considérés comme des """ sous-hommes""" ???? ( 110 000 en 2004)















Par melomanev,

 





Le non dit français





Pourquoi est-ce qu'on ne va pas droit au but par rapport à Madame Royale : Elle gène parce que c'est une femme c tout ! De ce côté là, les allemands ont encore pris de l'avance sur les français. Il ne faut pas juger de son image mais de son efficacité, moi je suis certain que si on ne la casse pas dans son propre camp et bien, IL (le candidat...Oup's pardon) ELLE ira loin...en tout cas plus loin qu'un certain Jospin à son époque (Allez les matchots! Rangez vous du bon côté cette fois !) ;)... MV















Par spah,

 





finale





C'est moi où elle nous a tenté un plan de récupération à Berlin ce week-end ? Je ne savais pas qu'elle aimait le foot... J'espère au moins que c'est parce qu'elle accompagnait un fils par exemple fan du ballon rond. Sinon c'est un peu trop téléphoné à mon goût. La défaite aura gâché son plan com...















Par mjr71,

 





Mariage Gay et ....Divorce ?





En parlant de Marie Ségolène, j'en viens a penser que le mariage Gay avec adoption est une proposition qu'elle a fait sienne. Si a priori, je ne suis pas contre, j'ai pu observer que la justice en France et que donc les Divorces et la fixation des conditions de vie des enfants est extremement lente. Alors si Mariage Gay il faudra prévoir divorce Gay et pourquoi pas le doublement des moyens de la Justice a cet effet. JAF, Juges Cours d'Appel et de Cassation, Juges des Enfants, Pédopsy, enquêteurs sociaux.... pourraient avoir fort a faire. Cela aura un cout, est-il prévu ? Il ne faudrait pas faire comme pour les 35 h, mais s'assurer que tout sera prévu et ne pas pénaliser l'existant.















Par cindi21,

 





oh oh!!





en lisant mon message j'ai vu une belle faute veuillez m'excuser, il faut relire son texte!















Par cindi21,

 





NE PAS SE TOMPER





L'élection présidentielle n'est pas un concours de beauté! Bien sûr elle n'est pas mal, elle n'a pas de goût mais un assez joli visage mais en dessous des idées à revoir. Il faut dire qu'à côté des autres elle est plus belle. Je ne lui fait pas confiance car elle n'est pas franche et cache son jeu.















Par mjr71,

 





???





Je lisais ce matin, une question posée aux politiques. Il s'agissait de leur avis sur l'amnistie Présidentielle traditionnelle après la prochaine élection. Et bien elle n'en a pas pour l'instant et attend la désignation du candidat par le PS pour éventuellement ouvrir un débat sur le sujet. C'est toujours pareil, elle est Blairiste jusqu'au jour ou, voyant les réactions elle préfère les méthodes nordiques. Il serait bon qu'elle fasse une pause et se stabilise sur ses propositions.















Par c.borgia,

 





Une image de fumée ?





Bien que personnellement je suis des idées de Fabius,je suis tout à fait contre l'idée de la sondologie . Nous avons une des candidates à la présidentiable capables d'aller au moins jusqu'au second tour qui nous arrive de nul part et qui ne connaît aucun antécédant remarquable (promulgatin de lois,discours célébres). Royal,pour ne pas la nommer, se prétendait à l'écoute des français...ou des sondages afin de voir ou le vent soufflait. Nous pouvons nous demander si en temps que politique elle a ses propres opinions qu'elle soumet au peuple ou si elle s'adapte à l'opinion. Aura-t'elle le courage d'affirmer ce qu'elle pense pour le bien de la France ou suivra-t'elle le courant d'opinion afin de se maintenir à flot dans les sondages ? Je ne voudrais pas d'un nouveau Mitterand ou Chirac dans les conditions internationales actuelles.















Par grandjules,

 





La victoire pour quoi faire?





Gerardin a raison: à supposer que Mme Royal réussisse à terrasser Sarkozy l'an prochain (ce qui paraît tout de même douteux vu sa capacité de débat...), la suite risque d'être bien compliquée. Car le tout n'est évidemment pas de gagner, M. Chirac en a fait deux fois la démonstration. Elue sur le flou, le malentendue et des illusions alimentées par son discours lénifiant, la désillusion serait forcément à la mesure de l'attente créée. Avec Mme Royal, la possibilité d'une "gauche durable" au pouvoir me semble bien mince.















Par mirino,

 





L'envol





Lorsque on a marre des vielles têtes, on a une tendance à vouloir accorder à une tête plus jeune et toute souriante pour le petit peuple adoré, un contenu aussi frais et plein d'idées géniales et grandioses. Mais il faut se méfier des apparences. A cet égard mêmes les vieilles têtes peuvent parfois surprendre. Peut-être Segoloin s'envole, mais ce n'est pas trop manifeste que ses idées et ses convictions s'atteignent la même altitude. Elles restent toujours en bas dans les nuages brumeux. Jamais ce ne seront les formules populistes ou les vieux clichés qui vont la hisser sur le plafond céleste Présidentiel. Il en faudra bien plus, comme la force et le courage de rester sur la terra firma.















Par gerardin,

 





Trompettes de la renommée, vous êtes bien mal inspirées





Nous avons un bon premier secrétaire et une bonne candidate mais j'ai l'impression que 4 ans après 2002 on en est toujours au même point. On va peut être gagner dans un an mais au fond. les problèmes du PS n'ont pas changé. Ségolène donne une super image pour le PS, elle a conquis les médias et c'est extraordinaire. Si on gagne donc, ma conviction est qu'on sera une fois de plus balayé 5 ans plus tard sans rien voir venir ni comprendre. En attendant, merci Segolene de nous faire oublié nos problèmes à nous militants socialistes. C'est déjà beaucoup.















Par spah,

 





commentaire de Huchon





"Il pense que les Français, plus encore qu'en 2002, sont profondément allergiques au personnel politique classique. Sauf que cette fois, au lieu de disperser leur voix sur des candidats marginaux ou anecdotiques, ils se reporteront sur Ségolène Royal, incarnation du renouveau". Ce discours peut aussi s'appliquer à Nicolas Sarkozy cher Jean-Paul Huchon! D'autre part, attention à ne pas trop jouer sur cette fibre "les vieux à la retraite", faudra se faire une majorité dans les deux chambres, et on peut pas dire que la France regorge d'hommes et de femmes politiques de 40 ans! Et qui nommera-t'on au gouvernement si l'on a pas arrêter de cracher sur les vieux briscars de la politique ? Monsieur Huchon se voit avec un portefeuille ministériel peut-être... Gérer les lycées ou les transports en IDF, c'est bien joli, mais c'est un autre métier que d'être en haut de l'Etat. Y a des compétences dont on aura du mal à se passer de part et d'autre si l'on pronne trop la rupture...















Par grandjules,

 





Ségolène enfin... de course?





M. portleucate, j'espère bien pour la gauche que les militants socialistes ne se retrouvent pas dans les idées et la manière d'agir de Mme Royal. Les idées? Une fois une chose, le lendemain son contraire selon le sens du vent. La manière d'agir? Refuser systématiquement le débat avec les autres prétendants sous prétexte que cela divise et accuser tout le monde de sexisme dès qu'on n'est pas d'accord avec elle. Des mensonges éhontés (cf. pendant la campagne du référendum cette phrase hallucinante sur les cantines scolaires de Poitou-Charentes qui fermeraient en cas de victoire du non!!). Gestion calamiteuse et dictatoriale de sa région (pourquoi ne parlez-vous pas de ça, M. Séguillon?). Pourquoi les médias ne disent-ils pas aussi que lors de l'élaboration du projet Ségolène a été la grande perdante? Qu'elle ne rate pas une occasion de noyer le poisson quand on lui demande si elle appliquera ou non tel ou tel point de ce programme?















Par claude555,

 





clins d'oeil





la simone veil de la gauche!!elle va tenir jusqu'apres les vacances et plouf !! pour le moment un sourire par ci , on croise les jambes par la ça vous suffit!!dés qu'on va rentrer dans les choses sérieuses ça va se dégonfler!!sans programmes on peut pas aller loin,mais les classes moyennes ont marre de se faire ponctionner au nom de la solidarité















Par portleucate,

 





Enfin Ségolène





De plus en plus, les militants socialistes se retrouvent dans les idées et la manière d'agir de Madame Ségolène ROYALE. Un peu de libéralisme avec du social. Politique que l'UMP n'applique pas car eux avantage d'abord le capitalisme et s'ils ont le temps, ils font un peu de social. Heureusement Madame Ségolène ROYAL a tiré les leçons du passé et proposera aux français le programme du parti socialiste avec quelques modifications car elle personalisera le programme. Du moins, je le pense.















Par benyi,

 





La guerre des chefs, encore et toujours





Bonjour, Cette "guerre des chefs" a l'air de vous passionner, et je ne comprends vraiment pas pourquoi : celà donne une mauvaise image des hommes (ou des femmes) politiques. Pour être un(e) candidat(e) crédible et être élu(e), un beau sourire ne suffit pas. Quelles sont leurs idées ? leurs projets pour se démarquer les uns des autres ? Sans vouloir vous vexer, quant vous les invitez dans vos émissions (Le grand jury...) vous les laissez réciter des discours remplis d'évidences ("il faut réduire le chomage, l'insécurité...") sans vraiment aller aux fond de leurs idées, ou, encore mieux, leur faire commenter l'actualité, une façon de passer le temps en critiquant leurs opposants. Voici 2 propositions pour relancer l'interet du public envers la politique : - Changer le shema des émissions en évitant les questions telephonées et en laissant la parole aux spectateurs - Organiser la désignation des candidats aux elections par les simpatisants, et non les adherants seuls, des différants partis. Merci monsieur Seguillon d'avoir lu mon message. Sa publication me ferait bien sûr encore plus plaisir.















Par grandjules,

 





Prémonitions...





M. Séguillon, vous parlez du "fait Royal". Je pense que pour tout socialiste le "fait" n'est pas le "droit", non plus que la capacité. Peu de médias observent que Mme Royal se dérobe systématiquement à tout débat avec d'autres prétendants socialistes. A l'appui de ses louvoiements, l'idée vaseuse que discuter c'est "diviser" le parti. Plutôt commode pour éviter de se trouver confrontée à son propre vide, mais cette pratique est hautement antidémocratique. A cet égard, la campagne interne va certainement changer la donne. Rien n'est écrit d'avance, surtout quand, comme Mme Royal, on écrit sur le sable des sondages. Un bon coup de vent et tout disparaît. Vivement la confrontation!