UDF une présidentialisation sans précipitation

Publié le par blog-pl-seguillon

   François Bayrou, que j'accueille ce mercredi, fait un pari audacieux. Casser, par sa candidature à la présidentielle, un système de bipolarisation qui, a ses yeux, fait du parlement une chambre d'enregistrement, du parti majoritaire un parti de godillot, du président un monarque et des citoyens  les spectateurs démobilisés d'une joute politique étrangère à leurs préoccupations.

    Héritier d'une tradition centriste européenne et sociale qui n'a jamais vraiment réussi à s'affirmer dans la cinquième République , il mise en fait sur la crise  de confiance dont souffrent les politique pour faire émerger une force nouvelle, centrale susceptible de devenir le pivot de la vie politique.

      C'est un défi que d'aucun peuvent juges don quichotesque mais qui n'est pas a priori condamné et qui intéresse de plus en plus.  La preuve en est que certaines personnalités anciennement UDF et ralliée à l'UMP, reprennent langue avec François Bayrou et que tel ou tel socialiste entretient les meilleur rapport avec le président d' UDF sans pour autant renier son appartenance partisane.

     François Bayrou est têtu. Il est convaincu d'avoir posé un acte fondateur en refusant d'accorder sa confiance au gouvernement de Dominique de Villepin. Mais il n'est pas pressé. Il prend son temps. Son bras droit, la députée européenne Marielle de Sarnese confie qu'il ne partira vraiment en campagne qu'à partir du début de l'an prochain. Rien ne sert de courir ! Il suffit ... d'arriver  à temps. Et pour le président de l'UDF, arriver à temps c'est lors de l’élection présidentielle   passer la barre des 10% des suffrages des électeurs, voire faire mieux encore.

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

nassimac 06/09/2006 10:49

C'est une première de ce que vous avez dit et je vous approuve sincèrement...Je suis très étonnée du commentaire de Pierre-Luc Séguillon. Enfin vous avez compris qu'Israël est terroriste et massacre des enfants arabes palestiniens et libanais pendant leurs sommeils. Merci PC.S Que des français qui savent commenter comment Monsieur Séguillon, se manifestent. http://www.dailymotion.com/visited/s...rrorisme-detat Nassima C

nunka28 06/09/2006 10:48

A T-IL SA PLACE ?Francois BAYROU est quelqu'un d'une intelligence supérieure. A t-il la carrure d'un chef d'Etat ? je réponds oui. Mais cela ne suffit pas. L'intelligence est une chose et l'action sur le terrain en est une autre. Dommage, qu'il ne matérialise pas ce qu'il juge bon pour la France,surtout quand son raisonnement va de paire avec celui de la gauche. Quand on veut être un guide éclairé, c'est la famille qui doit suivre et non le contraire. Quitte a occuper le banc des opposants. Et tant qu'il n'aura pas le courage de le faire, il n'obtiendra jamais les voix du centre gauche.

palloporo 06/09/2006 10:48

L'UDF et M.BayrouM.Bayrou persiste dans sa position erronée de vouloir en préalable,et avant de pactiser quoi que ce soit,que le futur partenaire accepte l'instauration de la proportionnelle pour les legislatives suivantes la présidentielle.Si l'on appliquait ce système aux élections de 2002,en tenant compte du pourcentage des voix recueilli au 1e tour de la présidentielle,on constaterait que la droite plus le centre(UDF)plus l'extrême droite, auraient une majorité d'environ 15 élus,soit 304 élus sur les 577 (289 sont nécessaire à qu'une loi soit adoptée).Il suffit donc qu'un parti politique quelconque aie un groupe de 20 élus, et exercer le cantage de "tomber" un gouvernement qui n'accederait pas à "ses désirs".C'est pas avec ca que M.Bayrou va fonder sa VIe République.Ce serait plutôt le retour à la IVe,voire la IIIe.M. Bayrou pourrait bien s'accorder avec Mme Buffet et le PC, qui selon le programme énoncé au dernier congrès du Bourget,sont restés "plantés" dans les deux premières décennies du XXe siècle.

mjr71 06/09/2006 10:47

Mr le Ministre.Mr BAYROU s'est aperçu que d'être Ministre sous la Présidence de Mr CHIRAC ne lui a pas servi aux dernières Présidentielles. Alors maintenant, il s'oppose, ça n'arrangera rien mais ça démarque. Ce n'est pas en rompant les alliances et en vous opposant aujourd'hui à ceux que vous souteniez hier que vous réussirez.

ebichu 06/09/2006 10:46

mes deux sousAu jour d'aujourd'hui où on voit les hommes et femmes de droite rogné du coté de la gauche (suivé mon regard) et vice versa, ou chacun soupoudre ses dires et ses faits d'une dose de centrisme on voit quand même bien qu'au final personne n'est content!croire que les français peuvent se rassembler autour d'une idée frôle l'éresie, les gaulois que nous somme par principe ne pourront jamais tous dire oui ou non, il faudra toujours qu'un contre dise l'autre, à force de vouloir tirer sur la corde pour rallier le plus grand nombre la corde finit par casser et on y perd les deux bouts! C'est ce que je pense de mr bayrou mais aussi de mr sarko ou mme royale. Les parties les plus au centre à force de ratisser large finirons juste par perdre ce qu'ils avaient obtenus le tout pour manger à 3 dans le même saut. Le paris de mr bayrou semblait bon, mais à partir du moment ou les mammouths de chaque coté ne venais pas taper dans sa mangeoire… c’est raté !