Lionel Jospin : le retour

Publié le par blog-pl-seguillon

   Lionel Jospin pourrait annoncer sa candidature à la présidentielle dans les prochains jours. Ce serait le fait majeur de cette rentrée politique que les médias ont peut-être un peu trop précipitamment placé sous le signe du Ségolisme triomphant. L'ancien Premier ministre a longtemps hésité à opérer ce retour sur la scène politique. C'est ce que ces partisans traduisaient par la formule: " Lionel ne reviendra que si les circonstances le commandent et que si les conditions d'un retour sont réalisées ". Aux yeux de Lionel Jospin , les circonstances paraissent désormais exiger qu'il renoue avec l'action politique. Le parti socialiste est à feu et à sang. La multiplicité des candidats socialistes à la magistrature suprême menace le parti d'implosion et rend son discours inaudible. Seule à s'imposer dans l'opinion et dans les médias, la candidature de Ségolène Royale divise les socialistes et ne semble pas, jusqu'à présent du moins, en mesure de fédérer les diverses composantes de la gauche. La grande popularité de la présidente de la région Poitou Charente et la remarquable aura médiatique dont elle bénéficie aujourd'hui ont eu en revanche pour effet d'unifier la droite et de faire taire ses querelles intestines. Les conditions d'un retour semblent également réalisées. La vacuité et la généralité des propos politiques prononcés le week end dernier par Ségolène Royal, par delà les bonnes intentions exprimées, ont déçu nombre de cadres et de militants du PS. Le discours programme de la candidate n'ont pas convaincu les diverses familles de la gauche. Quant au premier secrétaire du PS, François Hollande , il semble avoir de plus en plus de mal à gérer le mælström socialiste.

C'est donc le moment que pourrait choisir Lionel Jospin pour se déclarer. A trop attendre, il court le risque qu'un phénomène moutonnier fasse succomber les élus socialistes aux humeurs éphémères d'une opinion dont l'expérience a prouvé par le passé qu'à six mois d'une élection présidentielle elle n'en présageait nullement l'issue. A dire clairement sa détermination, Lionel Jospin fait le pari que son expérience, sa compétence et sa stature avérée d'homme auraient raison des réticences de nombreux socialistes à son endroit et de leur engouement croissant pour Ségolène Royal .

Le pari de la raison contre l’émotion, de la réflexion plutôt que de l’image, de l’action préférée à la communication ! Ce pari est loin d’être gagné d’avance. Mais l’ancien Premier ministre semblerait avoir compris que formuler dés maintenant clairement et sans ambiguïté sa candidature, pour n’être pas une condition suffisante était une condition nécessaire à la réalisation de son dessein.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

commentaires 04/09/2006 12:39







Par antoinesa,

 





Le réalisme lui manque





Monsieur Jospin, vous avez pris votre retraite politique à l'aulne de votre défaite face à Jean Marie Le Pen. Vous n'avez pas eu le courage de remonter vos manches dans les difficultés expliquer et dépasser votre échec personnel. La France à besoin d'un homme qui sache se battre dans l'adversité, et non d'un homme qui se replis sur lui même, la parole et le courage d'un homme politique réside dans ses actes. Vous avez montré 1: que vous manquiez de courage. 2: que vous n'êtes pas un homme de parole. "Jospin le retour" Vous avez manqué le coche c'est trop tard.















Par cindi21,

 





retour pour quoi faire??





On n'a vraiment pas besoin de Jospin il y a dejà un trop plein de candidat qui ne se supportent pas les uns les autres, qui n'ont qu'un programme d'ambition personnelle. Alors qu'il a quitté le navire quand il coulait alors maintenant il veut revenir les larmes aux yeux?? Vraiment aucune parole il avait dit qu'il quittait la politique et le voilà de retour, on ne peut pas lui faire confiance il n'est pas de parole je le confirme.















Par antoinesa,

 





le temps est venu





il nous faut montrer aux hommes politiques, que c'est nous qui décidons pas eux. il est temps d'oublier les lanternes rouge de la politique, place au sang neuf. Nous savons tous que la place est bonne Mitterand nous la demontré, assez de magouilles et de copinages la France a besoin de sang neuf, de volontés nouvelles. excluons les















Par invitedemarc,

 





jospin





bon le "NON" des francais au traité constitutionnel,s agit il de ca?je ne le pense pas.D aussi loin que je connaisse ce personnage politique,il me semble etre une personne emotive,physique et ce qui semble plutot rare sincere.non je ne crois pas a sa candidature en 2007 meme si je pense qu il serait "techniquement" un bon president.dans tous les cas seul lui connait son choix pour le moment ce qui de fait n en fait pas un "ribery":certains ont du confondre probablement...alors?chirac se representera ou pas? ;>















Par louraby,

 





jospin





Monsieur Jospin, n'avait-il pas dit qi'il serait à la retraitre suite à l'élection de M.Chirac?















Par jano75,

 





dupon"d" et dupon"t"





certes le retour de lionel Jospin semble probable pour rassembler un puzzle socialiste bien dispersé. Cette possibilité est d'ailleurs fort envisageable du fait même qu'un des mieux informé de la classe politique l'a annoncé avant tout le monde : Lepen... Cette information, qui a bien y réfléchir n'est qu'une confirmation n'engagerait elle pas un domino sur lequel nous ne portons plus notre regard? J. Chirac. La présence de L. Jospin devrait lui donner des Fourmies dans le bulletin de vote et le pousser à jouer un match non jouer 5 années auparavant. La situation libanaise pourrait en plus être complexe et favoriser la stabilité élyséenne... Le grand retour de dupon"d" appelant celui de dupon"t" ne se ferait pas sans profiter au président du FN. Tout ce méli-mélo pour finir par une réédition de 2002… Les mois passants, les sujets de fonds devront quand même être évoqués afin d’éviter de se trouver avec un JM. Lepen cette fois ci en tête des votes.















Par mhabif,

 





Lionel ?





Monsieur Jospin n'as pas entendu le NON des Français au traité continuelionel!!















Par solracsiobud,

 





Non pas lui





Il ne manquerait plus que ça qu'il revienne . 2002 il annonce qu'il se retire, bravo, qu'il reste là où il est. Je pars , je reviens , je pars je reste, on dirait du RIBERY !!!!















Par picquigny,

 





Jospin?





De quel Jospin s'agit-il? De celui qui se ressemble, ou celui qui lui ne se ressemble pas?Mais qu'importe,il aurait bien sa place sur la piste du grand cirque de la présidentielle.Il serait le clown triste,à côté de la voltigeuse (Ségolène)du pimpant écuyer (Lang)du bateleur (DSK)et du prestidigitateur(Fabius)."France, mère des Arts, Des Armes et des Lois" chantait le poëte.Comment pourrait-il célébrer la France du "foutoir"? ?















Par spah,

 





le jeu commence





Entre une Ségo qui ne propose rien et rejette tous les maux de la société à droite (dans son discours de la fête de la rose, elle a quand même déclarer que la valeur travail avait été détruite par la droite... euh qui a mis en place les 35h et ne veut pas d'un système au mérite dans le public ou le privé ?), et un Jospin qui entre "grands anciens de ce monde" prend des positions clairs de chef d'état, cela va animer un peu les débats qui sont rase-mottes et inexistants. Moi aussi je commençais à être séduit par la Segomania (je vote au centre), mais son discours de Dimanche que j'ai vu en direct sur LCI m'a largement refroidit! Le néant et des raccourcis assez intellectuellement indéfendables!