Jeu à trois

Publié le par blog-pl-seguillon

   Au terme des universités d’été du PS, il serait prématuré de désigner la ou le probable vainqueur des primaires   d’où sortira le candidat socialiste à la présidentielle.

Le jeu reste ouvert. Mais deux acteurs y ont fait irruption et y ont marqué des points : Lionel Jospin et François Hollande .

   Le jeu reste ouvert.

   La popularité de Ségolène Royal

   La détermination de Laurent Fabius demeure intacte.

   Les idées de Dominique Strauss Kahn continuent de séduire.

   Jack Lang n’a toujours pas jeté l’éponge. Mais ce qui est nouveau c’est que le jeu s’est enrichi ou compliqué de l’entrée en lice de deux acteurs potentiels nouveaux .

   Lionel Jospin d’abord. Il n’est toujours pas candidat. Certes. Mais l’émouvante confession justification devant les militants de son retrait après l’échec du 21 avril  et sa réco,ciliation avec son parti   rendent  possible sinon certaine sa candidature.

   François Hollande ensuite. Il n’a rien dit de ses intentions. Mais la posture fédératrice qu’il a su adopter crédibilise une éventuelle candidature.

   Si bien que l’on peut se demander si ce jeux à six ne se résumera  pas en définitive  à un jeux à trois.

    Ou bien la popularité de Ségolène Royal demeure prédominante dans l'opinion et les militants choisissent de suivre l'opinion. Rrien ni personne ne pourra  plus l’empêcher d'être la candidate des socialistes aux présidentielles. .

    Ou bien cette popularité commence de souffrir d’un manque de crédibilité. Sa prestation vendredi sur France 2 vendredi soir était d’une grande vacuité. Son refus de dialoguer avec les militants n'a pas été mis à son actif. Si tel est le cas   le choix pourrait bien se faire  entre Jospin et Hollande le premier pouvant choisir d’adouber le second ce qui serait déterminant François Hollande pouvant décider d’appeler in fine Lionel Jospin  ce   qui serait tout aussi décisif.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

avgeronimo 04/09/2006 12:36

Ah le pouvoir ...Je crois que nos hommes et femmes politiques ne sont vraiment pas au contact du peuple. On les voit se battre pour avoir le pouvoir, se regarder le nombril, se mettre leur plus beau tailleur, nous jouer la comedia del arte pour revenir quitte à oublier leurs paroles, récupérer des idées à la mode auxquels ils ne croient pas mais si çà les fait monter dans les sondages why not, se lancer des piques aux uns et autres avant de se congratuler, ils nous prennent vraiment pour des billes pour avoir le pouvoir en racontant n'importe quoi pour avoir le pouvoir. Il n'y a que çà qui les interessent : flatter leur ego. La france, ils s'en fichent complètement, sauf peut-être notre Jacquot national, qui lui aussi, se représentera surement !! Que c'est bien triste tout çà !!