le retraité de l'île de Ré

Publié le par blog-pl-seguillon

  

Il est possible que Lionel Jospin cultive encore le secret espoir d’être appelé comme un recours si d’aventure, dans les mois à venir, la popularité  de la candidate Ségolène Royal venait  brusquement à chuter. Mais cet effondrement est fort improbable dès lors que, désignée,  la présidente de la région Poitou-Charentes devrait bénéficier tant bien que mal du soutien de l’ensemble du parti socialistes. Par ailleurs,   Lionel Jospin , pour n’avoir pas eu l’audace de se lancer dans la bataille des primaires à la satisfaction de ses adversaires n’a plus grande légitimité pour revenir en acteur sur la scène politique.

Le voici donc condamné cette fois de manière quasi certaine à l’existence d’un sage retraité de l’île de Ré,  produisant de temps à autre quelque tribune dans un quotidien du soir qui sera lue avec respect sans pour autant influencer le cours de s choses.

La politique est œuvre de raison. Sans doute. Mais c’est aussi un combat sans merci ! La parole de ceux qui refusent la poudre et les coups est vite marginalisée.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Jean-Pierre ALAIN 02/10/2006 16:34

La vraie question n'est pas de savoir si Jospin a encore un avenir politique, après s'être fait sortir par l'extrême droite aux dernières présidentielles et en mettant en exergue sa faiblesse. Allons plus loin : la gauche a-t'elle encore un avenir politique aujourd'hui ? Il y a fort à parier qu'une majorité de français en ont plus qu'assez de cette idéologie de gauche dépassée, uniquement basée sur le social à tout va, l'immigration massive, les ponctions fiscales et un programme limité à la critique maladroite de la droite. Faut-il vraiment continuer à punir l'effort et à récompenser la médiocrité ? Tout se sait de nos jours, ceux qui ne le comprennent pas se retrouveront tout étonnés aux prochaines élections. Ils sont totalement déconnectés des préoccupations des français et le réveil sera brutal, quand Le Pen ou De Villiers seront les seuls à incarner les valeurs françaises, le renouveau et l'espoir. À moins qu'un nouvel homme politique, clairvoyant capable et rassembleur n'attende son tour, n'arrive brusquement et emporte tout sur son passage.

chavernac 30/09/2006 15:34

bon débarras : http://supercdi.free.fr

Alexandre 30/09/2006 11:28

Quoiqu'on puisse en penser de Jospin il ne mérite pas cette campagne haineuse contre lui provenant des élus comme Caresche!C'est indigne d'un élu jospiniste revonverti ségoliniste de le menacer de faire des manifestations avec les militants ségolinistes devant sa maison pour l'empêcher de faire acte de candidature!Les médias n'auront pas du passer ce fait sous silence! C'est une méthode antidémocratique!Après les fatwas du No 2 du BN pour décourager les candidatures et le triple casquette du chef du PS ,le parti socialiste est-il encore un parti démocratique?

Mirino 29/09/2006 14:40

OK pour SarkoMonsieur Jospin aurait été bien plus convaincant s'il n'avait pas accepté si gentiment la suggestion de Mr Stauss-Kahn de ne pas présenter sa candidature. C'est vrai qu'il incarne, bien plus que tous les autres nageurs (y compris Dominique) le rassembleur de la gauche. Et après tout la partie des présidentielles n'est pas une partie de chaises musicales. Ce matin l'un des rares partisans de la gauche qui mérite du respecte, Mr Allègre, a exprimé sans gêne son opinion à propos de Segolène Royal. Selon lui, elle aura du mal à gagner, mais pire, elle n'a pas de toute façon les qualités pour être Président. C'est claire, nette et non pas très allègre. C'est vrai que la céleste ambition de Segoloin s'est envolé comme un cerf volant surtout grâce aux tireurs des ficelles médiatiques.La gauche semble donc plus préoccupée de leurs tactiques à s'entre tuer que d'avancer vers l'amphithéâtre de jeu final d'une manière d'autant sérieuse que digne...

Papinot 29/09/2006 11:59

M.Jospin a une epoque condamait les regimes socialistes-totalitaires mais declarait cependant que l'existence dans ces societes lui serait plus supportable que sous une dictature de droite.C'est toute l'embiguite du personnage dans ses choix qui sont hors de porte du petit peuple.Est il vraiment socialiste?Il sait ce qu'il fait sans doute mais avant tout c'est le dirigisme qui est son mode de fonctionnement.