Voie royale !

Publié le par blog-pl-seguillon

    Avec trois candidats demeurés en lice, le débat des primaires, au sein du parti socialiste, sera peut-être intellectuellement plus intéressant  parce que moins pagailleux et davantage circonscrit que s?il avait du opposer cinq ou six postulants à la candidature. En revanche, le retrait de Lionel Jospin puis celui de Jack Lang ôtent pratiquement tout suspens à cette compétition.  

   Le tour est joué et la voie de Ségolène devient quasiment royale. A eux deux, Laurent Fabius et Dominique Strauss Kahn auront grand mal à mettre la présidente de la région Poitou Charente en ballottage en dépit de leur stature et de la forte structuration de leurs discours, pour l?un socialiste réformiste et pour l?autre socialiste radical . Il faut s?attendre en effet que nombre de partisans de Jack Lang se tournent vers la candidate par inclination naturelle et par souci de l?efficacité.

   L?affaire semble d?autant plus « pliée », selon l?expression de nombreux militants du PS, que les débats organisés ne seront pas à proprement parler des confrontations entre les candidats mais l?occasion pour chacun et à tour de rôle d?exposer leurs opinions et leurs solutions.

   On ne voit pas pourquoi Ségolène Royal devrait ou pourrait s?écrouler à cette occasion. Pour être une icône, pour surfer sur un vaste mouvement d?opinion avec un art consommé de la communication, Ségolène Royal n?est pas dépourvue pour autant de métier politique. Vingt cinq ans d?expérience ! Elle a déjà démontré dans le passé qu?elle n?était pas femme à se laisser démonter dans les duels politiques. Ses admirateurs louent sa formidable détermination dans ce genre d?exercice. Ses contempteurs dénoncent eux son culot sans borne !    

Publié dans blogpls

Commenter cet article

grandjules 04/10/2006 22:13

Espérons que, contrairement à ce que dit M. Séguillon, l'affaire n'est pas "pliée". On peut toujours espérer que la supercherie "Royal" se dégonflera lors de ce débat. On ne dira jamais assez que c'est un candidat de gauche qu'il faut à la gauche, et non un ersatz de droito-libéralisme. La candidature de Sarkolène préparerait une nouvelle défaite cinglante à la gauche.

Alexandre 03/10/2006 22:09

Mr Séguillon admire-t-il Mme Royale? Même si la combine de l'OPA par l'extérieur a l'air de marcher avec l'aide du chef du PS qui a facilité grandement l'affaire et pour cause,n'empêche c'est non seulement pas très démocratique vis à vis des autres candidats mais aussi pas une solution porteuse d'avenir ni pour le PS ni pour le pays si jamais elle serait élue vu ses compétences!

Nathalie 03/10/2006 20:29

J'avoue ne pas comprendre l'engouement de beaucoup pour Ségolène Royal. A chacune de ses interventions et de ses apparitions télé, elle m'apparaît comme une personne froide, sèche, limite méprisante, évitant les questions polémiques, répondant selon un discours bien rodé, trop rodé, à celles qu'elle daigne prendre en considération. Elle ne me parle pas et j'ai du mal à croire que tant de Français soient prêts à lui accorder leur confiance...