La retraite d'Edouard le magnifique

Publié le par blog-pl-seguillon

 

Edouard Balladur(77ans) prend une sage et fort honorable décision en ne sollicitant pas un nouveau mandat de député, après une riche carrière politique. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il ne continuera pas à se faire entendre utilement dans l'univers politique.

Il est de ces personnages qui auront marqué notre histoire politique, sans charisme ni popularité. Comme Raymond Barre ou Jacques Delors, il a les qualités d'un homme d'Etat, une grande lucidité, une belle capacité d'analyse, un sens aigu du service public et un incontestable don d'anticipation. Comme eux , sa participation aux affaires est allé de pair avec une réflexion et un travail intellectuel continu. Comme eux, il lui manque les qualités essentielles qui font un bon candidat aux suffrages des électeurs.  Piètre bateleur, orateur sans aspérité, il fut aussi mal à l'aise sur les estrades qu'au milieu des foules.

Une élégance suranée et un goût prononcé pour les convenances et les bonnes manières, expression chez lui  d'une grande pudeur, l'ont fait caricaturer en grand bourgeois hautain et solennel.  Image impropre d'un homme en réalité fort sensible, doué  d'un humour raffiné, parfois ravageur , mais aussi capable d'une grande fidélité dans l'amitié.  

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

liberspirita 10/10/2006 21:46

Un Edouard chasserait-il l'autre ? Alors que Balladur annonce sa retraite, l'autre Edouard (Fillias) de 50 ans son cadet annonce sa candidature à la présidentielle !

Il sera de même candidat aux législatives,dans la circonscription du jeune retraité.

Bon vent Edouard, bonne chance Edouard !

Alain Bernard 08/10/2006 08:59

Monsieur Séguillon,

Autant j'aime vous écouter, autant je suis mal à l'aise à vous lire à cause de l'accumulation de fautes d'orthographe (bateleur et non batteleur; suranné et non surrané; caricature et non carricature). Vous avez manifestement un problème avec les consonnes doublées (on pas doublées). Je vous conseille de faire relire par votre secrétaire, ou d'utiliser un bon traitement de texte.

Cordialement,

AB

PS: c'est un message personnel, évidemment à ne pas publier

grandjules 07/10/2006 13:23

M. Séguillon, vous allez vous attirer l'ironie ou les foudres des chiraquiens à force d'évoquer la "fidélité" de M. Balladur!!

Pour que le portrait soit plus complet, ajoutez aussi qu'il fut l'un des premiers ministres les plus immobilistes et réac de l'histoire de ces dernières décennies. Que ses capacités de gestionnaire sont pour le moins contestables (hum... le fameux emprunt Balladur on a mis du temps à le rembourser, non?).

Bref, bonne retraite, ou paix à son âme.

Plus généralement, 77 ans, c'est plutôt "trop tard" que "trop tôt" pour la retraite. La retraite des hommes politiques à 65 ans, ce serait pas mal, non? ça éviterait d'avoir des hommes politiques, parfois nuisibles (cf. l'actuel Président), qui ont des carrières politiques de 50 ans.

Mirino 07/10/2006 09:53

Mr Balladur évoque la sorte de passive arrogance de la vielle école française d’un personnage qui ne se laisse jamais impressionner par quoi que ce soit.

Aussi élégant que cultivé il assume ce rôle fort bien. Mais ses qualités impressionneraient beaucoup plus si, lorsqu’il était premier ministre, il avait fait davantage pour faire évoluer la France, sans toutes fois se priver des occasions d’assumer le rôle majestueux de l’élégant ambassadeur.

Breizhmaine 07/10/2006 08:59

En effet, Balladur est un homme bien, cultivé, et très réfléchi. Dommage qu'à une certaine époque il n'ait bénéficié que de peu de soutiens pour se lancer dans de grandes échéances.