Michèle Alliot-Marie à l'affût

Publié le par blog-pl-seguillon

                                                                                      Michèle Alliot-Marie est à l’affût. La ministre de la Défense ne cache pas son envie d’être candidate à la présidence de la République. Elle l’a laissé deviner dès le mois d’avril dernier. Elle est de plus en plus explicite.

        Elle ne manque ni d’atout ni de légitimité pour ce faire.

        Elle est femme, ce qui est aujourd’hui un avantage.

        Elle a été trois fois ministre. Son  parcours à la Défense relève du sans faute.

        Elle a dirigé l’ancien R.P.R. Elle en a conquis la présidence contre le choix initial de Jacques Chirac. Ce qui témoigne de sa capacité à mener bataille. Elle s’est constitué de véritables réseaux au gré de cette fonction. Elle est populaire chez les militants. Elle incarne une version orthodoxe du gaullisme en même temps que sa dimension sociale.

       Mais elle aussi sait pertinemment qu’en l’état actuel de l’opinion elle n’a aucune chance face à Nicolas Sarkozy.

        Elle est  néanmoins à l’affût du moindre signe de faiblesse du candidat « naturel de l’UMP » Elle  a constitué une structure juridique «  le Chêne » qui pourrait éventuellement lui servir de base opérationnelle et financière pour une campagne.

       Si d’aventure Nicolas Sarkozy s’effondrait, elle peut imaginer être une alternative. Si tel n’est pas le cas, elle se met en bonne position pour revendiquer un poste éminent  au lendemain d’une élection gagnée par la droite et, en cas d’échec pour récupérer l’héritage gaulliste.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

bernard 13/10/2006 14:00

tout à fait d'accord sur l'éventualité  d'un nouveau mandat de Jacques Chirac ....il n'est fait que pour la vie publique....mais je trouve que ce serait dommage ...la France a grand besoin de rajeunissement dans le domaine politique......Droite ou gauche ,ce sera le choix du peuple français !

mopsus 12/10/2006 00:10

"un parcours sans faute à la Défense"...,c'est oublier bien complaisament la gestion calamiteuse du bourbier de Côte d'Ivoire, et la mort de soldats français, la pantalonnade du Clemenceau, les perquisitions dans l'affaire Clearstream,la dangereuse équipée du Sud Liban, pour faire oublier l'écrasante responsabilité de son "Maître"dans le désastre de cette région, pour avoir prématurément hurlé "vive le Liban libre" , réclamé le départ des Syriens sans en mesurer les conséquences , préféré s'occuper des investissements des Bouygue, fr Télécom et Lyonnaise des Eaux dans le New Beyrouth des Banquiers libanosaoudiens et sur le Litani; plutôt que de veiller , avec l'ONU, et la "FINUlle", à l'application de la 1559, et au désarmement de toutes les milices. On envoit dans la précipitation des moyens dérisoires face au bras armé de l'Iran, des chars onéreux inadaptés à ce type de conflit, des Régts d'Hélicoptères sans leurs machines etc.., des matériels du Génie payés par le contribuable pour rétablir les voies d'approvisionnement du Hezbollah...On racle les fonds de casernes en deshabillant les forces engagées en Afghanistan. Et -pour couronner le tout, un étoilé de l'Etat-major explique que la mission des "OPEX" , c'est défendre les intérêts économiques de la France ... on espère que leur ministre veillera à ce que les veuves de ceux qui pourraient y laisser leur vie obtiennent un abonnement gratuit pour leur mobile , leur téléphone et l'Eau. un ministre de la Défense est lié plus que tout autre à la réserve que lui impose sa responsabilité dans l'engagement des forces . Si MAM veut entrer dans le débat politique, qu'elle démissionne.

Mirino 11/10/2006 21:09

Michèle Alliot-Marie a en effet bonne stature pour opposer Ségolène Royal. On pourrait aussi lui accorder davantage de crédibilité que l'on puisse faire pour son adversaire.Mais elle s'est trahie un peu lors de cette polémique impliquante son mari, et semblait aussi fragilisée et indécise, comme si elle redoutait la responsabilité, à l'égard de l'envoi du militaire de la FINUL.Ne faudra-t-il davantage d'assurance pour être président?