Nicolas Sarkozy aux abois

Publié le par blog-pl-seguillon

                                     

Le ministre de l’Intérieur témoigne, ces derniers jours, d’une grande nervosité. Il se comporte comme s’il était aux aboies. Déjà, sa prestation aux journées parlementaires ressemblait à une autojustification. Lundi, il s’est cru obligé de répondre à Dominique de Villepin sur les antennes d’une radio l’invitant vertement à se déclarer s’il avait vraiment l’intention de se présenter.  Le président de l’UMP supporte mal une baisse de popularité dans une enquête d’opinion, certes importante, mais qui doit être relativisée au regard d’autres sondages qui le maintiennent à un très haut niveau. Le ministre de l’Intérieur, fort de l’expérience, imagine  qu’aucun coups ne lui sera épargné de la part d’une partie de son propre camp.

Depuis son voyage aux Etats-Unis, critiqué par certains députés voire par certains de ses proches, il fait preuve d’une fébrilité que ne justifie pas une popularité qui demeure forte tant dans l’opinion que dans son propre parti mais dont ses adversaires font un signe évident de faiblesse.

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

jean-marc 14/10/2006 14:56

hum...! vous les journalistes faitent la pluie et le beautemps ?vous offrez les conferences" des presidentiables" mais pas de tous!?(j'ai peut etre loupé une conference ? )ces "mises a l'ecart" de certaines formations politiques, nourrissent le sentiment d'injustice. monsieur sarkozy fait le menage et de suite: on voit les larmes du premier artiste qui passe(pourtant ce dernier  a le porte feuille pour tous les sauver!!) mais il ne fait rien c'est a nous le peuple de s'en charger  cet artiste (deja dans un autre monde)  n'exprime pas la realitée de la pensée du peuple qui a bien du mal a joindre les deux bouts malgre un salaire "décent".Le peuple face a cette exclusion  des debats se dit qu'on lui cache la verité grace a votre pouvoir mediatique !pouvoir médiatique qui atteint le declin grace a l'internet  (comme la parabole satelitte ouvre la vision du monde a celui qui est enfermé dans son pays despotique)et oui messieurs les journalistes vos choix d'images ne sont plus contractuelles et vos mises en avant de sondages sont obsoletes (faites donc une semaine de sondage en directe (par mail)sur vos chaines vous aurez des "clients"), les veritees s'expriment dans la vraie vie, les quartiers ou existent le racket, la violence, le choix de la bande de faire une cagnotte (+ de 1500 euros)afin que celui qui l'emporte sera celui qui restera le plus longtemps en prison !monsieur Sarkozy est febrile ?vous avez besoin de grain a moudre ?s'il est febrile c'est parce qu'il a de vrai chiffres d'estimations? quoiqu'il en soit vos mise  a l'ecart des autres presidentiels potentiels fait que le peuple les estiment ( attitude bien francaise d'etre pour le zoro ou l'arsene lupin ).monsieur Sarkozy est bien le seul (au risque de paraitre vulgaire ) a en avoir ....certes les radars et autres pressions' legi-judiciaires' dont il a l'initiative lui cause du tort .le peuple a le souci  des gens d'actions comme Monsieur SARKOZI, votre baratin et  opinions  ne changent  rien a la perception qu'en a le peuple !(au contraire vous jouer dans l'exaltation des choix arbitraires hors la loi ).pour repondre aux post Numéro 13 : et alors ! il semble etre quelqu'un de passionné : c'est la passion qui anime la vie !je suis un petit, un sans nom je travaille dans un hopital: je suis pour celui qui fait avancer les choses pour la vraie vie...citoyen journaliste: à bon entendeur ...!

charles 13/10/2006 14:49

Pour répondre au commentaire n°13 de Jérôme, je dois constater avec dépit que l'argumentaire élaboré par les socialistes à destination des piliers de comptoir trouve son public chez quelques esprits simplistes.

Les socialistes ont toujours confondu l'action normale et nécessaire d'un homme d'état ou d'un ministre de l'Intérieur avec de l'agitation. Ils ont ainsi réussi à théoriser le caractère vertueux de l'immobilisme et de l'inaction. C'est sans-doute la raison pour laquelle les socialistes ont coutume de se vautrer dans les draps soyeux des palais de la République et  sous les dorures des ministères en se gardant bien de se frotter aux problêmes bien réels de leurs concitoyens. Le pouvoir est si délicieux quand on ne s'emcombre pas des devoirs qui s'y rattachent... peu importe aux yeux des socialiste que la France crève de leur veûlerie...  

Aux yeux des socialistes, Nicolas Sarkozy a le mauvais goût de se démener au service de ses concitoyens et de s'efforcer de règler les problêmes engendrés par une trentaine d'années de laxisme et de laisser-aller; quel provocateur ce Sarko !!!

La réalité que chaque français honnête a pu constater depuis 5 ans, c'est que Sarkozy, loin d'être un agité, est le seul à avoir su garder un calme, une sérénité et un sang-froid infaillibles et exemplaires pendant les bourrasques. Alors que de nombreux hommes politiques, essentiellement de gauche, perdaient leur sang-froid et étaient prêts à tout pardonner et à tout accorder aux émeutiers tout en se défaussant de leurs erreurs passées sur Sarko, ce-dernier n'a jamais transigé sur les principes du droit, de la morale et de la République. Il a tenu bon et il a triomphé pour le plus grand bien de tous.

Certains ont cherché, avec la complicité des medias, à déclencher des tempêtes médiatiques contre lui (au sujet des juges ou des régimes spéciaux); là encore, Sarko a eu le courage de défendre l'intérêt général contre vents et marées et les français lui en savent gré aujourd'hui.

Celui que vous, Jérôme, essayez de faire passer pour un excité est précisément celui qui a su prouver à maintes reprises qu'il avait à lui seul plus de sérénité, de retenue et de principes que tous les candidats socialistes réunis n'ont auront jamais de toute leur vie.

Jérôme 13/10/2006 13:05

L'état de fébrilité de M. Sarkozy montre bien ses limites; c'est la preuve qu'il n'a pas l'envergure d'un homme d'Etat. Comment imaginer un seul instant que cet homme qui s'énerve pour si peu, détienne un jour le pouvoir d'appuyer sur le bouton de notre arme nucléaire? Je pense que nos concitoyens n'ont aucun intérêt à lui faire confiance en 2007.

Crantock 13/10/2006 08:22

Séguillon "aboie" mais Sarkozi passera....

Alexandre 13/10/2006 00:42

D'accord avec David,Mirino,Philippe. Les médias adorent l'odeur du sang et se précipitent sur le moindre accroc! Sarko est un humain comme tout le monde et avec tout le poids de son ministère et en plus toutes les combines malsaines des chiraquo villepinistes il y a de quoi être fatigué! Le clan chiraquien essaie toujours jusqu'à la fin de reprendre les rènes mais c'est trop tard même si leur capacité de nuisance n'est pas mince! MAM qui croit pouvoir l'emporter sur Ségolène et veut se présenter hors parti ,Chirac qui cherche à rempiler ! C'est lamentable!