LE RAFFARIN DE ROYAL

Publié le par blog-pl-seguillon

 

Jean Marc Ayrault sera le « Raffarin de Royal » ! C’est ainsi que certains de ses camarades désignent désormais le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Le député maire de Nantes, en effet, a été l’un des premiers à encourager et à soutenir la candidature à la présidentielle 2007 de Ségolène Royal et celle-ci pourrait bien en faire son premier Premier ministre si elle accédait à l’Élysée au printemps prochain. Du moins, est-ce ce que laissent entendre certains dans l’entourage de la présidente de la région Poitou-Charentes.

Outre sa vertu d’ouvrier de la première heure, Jean-Marc Ayrault allie plusieurs qualités chères à Mme Royal.

C’est un homme de terrain. Né le 25 janvier 1950 à Maulevrier ( Maine-et-Loire ), ce professeur d’allemand a été maire de la ville de Saint Herblin de 1977 à 1989. Il est maire de Nantes depuis cette date, réélu sans discontinuité et chacun s’accorde, à gauche comme à droite, pour louer sa gestion municipale.

C’est un militant de la décentralisation.

Bien que personnage influent du parti socialiste, il n’a en revanche jamais été ministre et a toujours été un peu considéré par les éminences socialistes comme un régional de l’étape On se souvient que Ségolène Royal a déclaré, il y a quelques mois, que son gouvernement ne comptera aucun ancien ministre!

Enfin, Jean-Marc Ayrault dirige avec doigté et discrétion le groupe socialiste à l’Assemblée nationale depuis 1997. Il est apprécié des élus.

D’autres nom de Premiers ministrables plus flamboyants sont évidement également avancés dans l’hypothèse d’une Ségolène Royal accédant à l’Élysée: ceux de Pascal Lamy, l’ancien commissaire européen et aujourd’hui directeur de l’OMC ou encore d’un Dominique Strauss-Kahn battu aux primaires socialistes puis rallié à la cause Royal.

Mais ni l’un ni l’autre n’ont cette proximité avec « la France d’en bas » comme disait Jean-Pierre Raffarin, cette France d’en bas dont Ségolène Royal prétend faire l’interlocuteur privilégié de sa « démocratie participative » 

C’est Jean-Marc Ayrault qu’avec mes confrères Jean- Michel Apathie et Nicolas Beytout nous recevrons et interrogerons demain soir, dimanche, au grand Jury RTL-LCI-Le Figaro (18h.30).

Je lirai d'ici là avec intérêt les questions que vous aimeriez  poser à cet invité politique.

 

                                                                                                 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Eric Gillot 24/10/2006 11:41

Monsieur Séguillon,

Depuis mardi dernier, ou j'ai constaté l'insondable médiocrité du programme PS et DONC de ses auteurs (La direction Parisienne du PS), j'ai choisis de ne pas choisir Fabius ou DSK.

JM Ayrault fait partie de ces vieux briscards du PS que Mme ROYAL ferait mieux d'oublier car ils incarnent la défaite de Jospin.

Je vous concède qu'ils y a plus de commentaires d'imbéciles cultivés et de groopies acharnés dans les blogs que de gens authentiquement objectifs. Ils faut donc leur dire      "Tous les matins: REFAITES VOS CHOIX", ce sont les prises de position à venir qui vont décider du choix des Français.

Mr Ayrault n'est pas une option positive pour Mme ROYAL .

Pour être le premier Ministre de la France il lui serait judicieux de choisir un personnage à stature d'homme d'état comme Hubert Védrine ou Michel Rocard.......... on verra.

grandjules 23/10/2006 17:41

Pour Anne: c'est en forgeant qu'on devient forgeron, bien sûr. Mais en dix ans de présidence du groupe PS à l'Assemblée, Ayrault n'a jamais forgé autre chose que son insondable médiocrité.

Observateur Alien 23/10/2006 12:35

M. Seguillon

Vous laisseriez-vous prendre au jeu de la spéculation et de la politique fiction sensationnaliste? C’est pas bien, ça !

Vous etes mieux placé que quiconque pour savoir qu’a ce stade, alors même que Mme Royal n’a pas encore l’investiture de son parti, les scénarios gouvernementaux ne peuvent être que fantaisistes.

La promesse de Mme Royal annonçant qu’il n’y aurait que des gens « neufs » au Gouvernement est assez maladroite. Elle ne pourra pas y couper : il lui faudra un minimum de personnes expérimentées, surtout a Matignon. Ce n’est pas ce qui manque au PS.

Et Bayrou n’est pas en reste ;-). Cela semble si farfelu aujourd’hui, mais il peut se passer tant de choses en 6 mois… Il n'est pas a exclure que Mme Royal ne puisse gagner qu'avec le booster spectaculaire de l'UDF. Apres tout ce que Bayrou a dit sur Sarkozy on l'imagine mal appeler a voter pour ce dernier au second tour. De la a negocier Matignon pour donner une consigne de vote explicite en faveur de Mme Royal...

christian 23/10/2006 11:20

monsieur,AYRAULT comme sa prêtresse, sont des marchands de rêve,leurs idées sont celle de SARKOZY,mais surtout ne pas le dire, car ses des idées de droite!!!.monsieur AYRAULT à qui ferez-vous avaler tous ces mensonges,faut -il être de gauche pour gober autant d'ineptie.nos 3 candidats sont du même parti, ont soit-disant le même projet, mais ont 3 produits marketing different.la religion c'est comme le parti socialiste, l'important c'est d'y croire, l'irrationnel contre le rationnel,le virtuel contre le réel....

Mirino 22/10/2006 18:40

Si Mr Ayrault  a été l'un des premiers à encourager et à soutenir Ségolène Royal à essayer de réaliser son ambition présidentielle, ou bien il ne peut pas être une lumière lui non plus, ou bien il est persuadé que ce serait la seule chance possible que le destin lui accorderait de réaliser par la suite la sienne.