Et le calcul de MAM

Publié le par blog-pl-seguillon

Laisser planer l’éventualité de sa  candidature, créer à cet effet une association susceptible de recueillir des fonds pour une campagne électoral – Le Chêne, présente un triple avantage pour Michèle Alliot Marie.

   Si d’aventure Nicolas Sarkozy s’écroulait soudain dans les sondages, la ministre de la Défense pourrait tenter sa chance . Outre qu’il est peu probable que Nicolas Sarkozy s’effondre , il est quasi certain, si tel était le cas,  que Dominique de Villepin serait celui qui porterait les couleurs de la droite dans la course présidentielle.

   Si Nicolas Sarkozy , candidat,  l’emporte, Michèle Alliot Marie peut espérer de la sorte un poste prestigieux après les présidentielles, et pourquoi pas, du moins dans son esprit, Matignon.

   Et si le candidat l’UMP échoue devant un ou une adversaire socialiste, MAM pourrait récupérer les perdant dans sa structure gaulliste sorte de RPR ressuscité.

   Ici aussi, comme dans le cas de Jean-Pierre Chevènement , la candidature présidentielle est à multiples usages !

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Mopsus 08/11/2006 21:32

Cher PLS, à quoi sert de supputer sur les petites magouilles politicardes d'une apparatchik d'un système qui n'en finit pas de pourrir depuis le desastre du référendum. Un ministre de la défense calamiteux en côte d'Ivoire, sur le Clemenceau,et maintenant au liban Sud où les décisions d'envoyer au casse-pipe ceux dont elle à la charge, dans des conditions très critiquables ( adaptation des hommes et matériels au type de mission, encore trop floue ), tout cela pour rattraper les bévues de la politique étrangère de son Maître qui s'est fourvoyé en hurlant au Liban Libre sans en mesurer les conséquences , portant là un lourde responsabilité dans le malheur des populations pauvres du sud Liban.De la communication, de l'image ( des tenues"militarisées"avec chic), du nepotisme , de l'enflure (son attitude ridicule et prétentieuse aux etats-unis), du vent dans les branches des chênes, et cette manière de prendre les militants UMP pour des glands, car si elle veut débattre avec l'autre  prétendant, qu'elle demande des débats au sein du Parti, cela coûtera moins cher que de créer un avatar de PC de campagne qui ressemble à une torpille de l'Elysée.

Mirino 08/11/2006 15:40

Sa tactique d’attente pourrait être interpretée comme un manque de conviction et de confiance. Sans la conviction et la confiance elle ferait mieux de ne pas présenter sa candidature.