Clément furieux !

Publié le par blog-pl-seguillon

                                                                                           

 

     L’investiture accordée par  la commission nationale des investitures de L’UMP à l'ancien ministre et maire de Grenoble Alain Carignon pour mener la bataille législative de 2007 dans la première circonscription de l'Isère risque de provoquer de sérieux remous au sein de la  majorité. Au motif de sa proximité avec Nicolas Sarkozy , Alain Carrignon a été préféré au député sortant Richard Cazenave qui souhaitait se représenter

 

     L’ancien ministre de la Communication d’ Edouard Balladur   a été condamné, en effet, le 9 juillet 1996 par un arrêt définitif de la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Lyon de à cinq ans de prison (dont 1 an avec sursis), 5 ans d'inéligibilité, et 60000 euros  d'amende pour corruption, abus de biens sociaux, (pour avoir détourné à son usage personnel 2 907 683 euros et subordination de témoins . Il a été libéré en mai1998.

     Voilà qui fait désordre et qui pourrait conduire certaines personnalités comme le Garde des Sceaux à protester publiquement contre cette désignation. Pascal Clément ne décolère pas, depuis plusieurs jours, à l’idée que le parti auquel il appartient accorde son investiture à une personnage qu’il considère comme un  « voleur ».  

 

   Les investitures seront entérinées par un vote du conseil national de l'UMP jeudi à Paris. La cas Carignon a toute chance de provoquer d’ici là une sérieuse polémique dans les rangs du parti majoritaire.

 

                                                                                                                                    

Publié dans blogpls

Commenter cet article

grandjules 17/11/2006 15:32

"Solidaire", vous vous obstinez à faire semblant de croire que la tendance politique que j'exprime est le socialisme des "riches", entre autres fadaises.

Permettez-moi de vous dire que vous êtes gravement diminuée intellectuellement si vous croyez vraiment que Mme Royal en a quo ique ce soit à faire des "pauvres" et de leurs problèmes. Le seul problème de Royal et des acolytes sans scrupules qui l'ont propulsée là où elle se retrouve aujourd'hui, c'est de parvenir au pouvoir. Pour la plupart, figurez-vous, ils n'ont jamais vu un pauvre et s'en moquent éperdument.

Je bois d'ores et déjà à votre santé! Vous vous réveillerez bientôt de cette illusion collective avec la langue de bois.

Et vous vous apercevrez qu'en fait ce que vous vous réjouissez d'avoir (croyez-vous) jeté à la poubelle, c'était tout simplement le socialisme et la volonté d'agir pour le peuple en lui disant la vérité, et non ce qu'il souhaitait entendre.

Ce jour-là, je serai toujours à gauche. Vous, vous aurez sans doute achevé votre voyage vers l'extrême droite. La vraie gauche vous salue!

SolidaireEnSomme 17/11/2006 14:52

Ca y est le chantre du soixantehuitardisme attardé, branche langue de bois aggravée politiquement correct à encore frappé.   Bon, alors lui, je suis sûr qu'il à dans sa famille ou alors dans la boite ou il sévit il  a bien une vague relation qui à tenu des propos populistes et racistes !   Si ce n'est toi, c'est donc ton frère !    Oui ce Poujadiste raciste aurait dit qu'il avait vu de noirs dans l'équipe de France, des NOIRS !  Quels NOIRS ?   En plus il aurait dit (le salaud) que ces "NOIRS" joueraient mieux au football que les Blancs : Bien sûr tous mes potes blacks sont ravis qu'on reconnaissent leur supériorité footbalistique !    Moi ce qui me choque infiniement plus c'est le comble du racisme, celui qui consiste dans ses ACTES à refuser les têtes de listes PS à la députation aux NOIRS du parti et que cela soit passé sous silence.   Enfin, bon débarras le socialisme des riches qui détestaient la solidarité ont été lourdés pour toujours, bon débarras.

Mirino 17/11/2006 09:55

(Je ne suis pas 'anti de Gaulle'. Je reconnais ses qualités et son immense importance symbolique à une certaine époque si critique pour la France. Mais je trouve, par exemple et en considération de l'histoire, qu'il est bien incohérent et mesquin de toujours  hausser de Gaulle sur son piédestal, d'un côté, et de vouloir faire tomber Napoléon Bonaparte du sien, d'un autre).

Eric Gillot 16/11/2006 20:19

Mirino, mon cher,   Moi j'étais anti-gaulliste, alors ce que j'en dis....... Ca n'empêche pas la nostalgie de l'honnêteté des Mendès, Barre etc.

Mirino 16/11/2006 17:17

Suite au commentaire d'Eric Gillot, si on savait que De Gaulle tenait de payer de sa poche ses factures d'électricité, c'est qu'il voulait qu'on le sache. Mais ce qui était peut-être moins bon pour son image légendaire serait la manière dont il avait abandonné les harkis et les pieds-noirs à leur sort. Personne n'avait payé leur note que je sache.