Débattre, combattre ou censurer ?

Publié le par blog-pl-seguillon

  

Faut-il empêcher Jean-Marie Le Pen de recueillir  les signatures nécessaires à sa candidature présidentielle ou, à l’inverse, l’aider à les obtenir ?

 

 

   C’est une question cruciale dans cette campagne présidentielle .

   Les élus le sentaient sur le terrain. Un sondage le confirme. Les intentions de vote en faveur de Jean-Marie Le Pen ne cessent de progresser. Selon un sondage CSA publié par le «  Monde  », le président du Front national gagne 8 points depuis le début de l’année. Cinq mois avant l’élection présidentielle de 2007,  avec 17% d’intentions de vote, Jean-Marie Le Pen retrouve donc  le score  qu’il a obtenu le 21 avril 2002 ( 16,86% des suffrages exprimés ).

 

                                                                                                                  

    Il faudrait  donc s’attendre, si cette dynamique se maintenait que le leader du F.N. rassemblât l’an prochain sur son nom davantage d’électeurs qu’il n’en a mobilisés il y a cinq ans.

    Ce vote que les politologues qualifient de « vote de transgression » et que nous appellerons plus simplement un vote de protestation pose le problème de l’obtention ou non par le président du Front national des 500 signatures d’élus nécessaires pour pouvoir se présenter.

 

    Pour dire les choses clairement, les formations représentées au parlement doivent-elles faire pression sur les maires pour qu’ils refusent leurs signatures à Jean-Marie Le Pen avec l’espoir qu’il ne pourra prendre part à la course présidentielle. ( La même enquête d’opinion indique que si le leader du F.N. était dans l’incapacité de se présenter au premier tour de l’élection, le taux d’abstention ne progresserait que d’un point tandis que Nicolas Sarkozy   engrangerait 8 points supplémentaires et Ségolène Royal 5 ) ?

    Les partis politiques représentés au parlement doivent-ils au contraire encourager les  maires  à  procurer à Jean-Marie Le Pen les signatures indispensables afin qu’il puisse se présenter à l’élection présidentielle ?

 

    Répondre à cette questions n’est pas aisé. Et je souhaiterais beaucoup que vous soyez nombreux à me dire votre opinion sur ce sujet brûlant.

 

 

    En attendant de connaître votre sentiment, je vous livre le mien.

 

    Il me semble qu’il faut  regarder plus loin qu’une simple échéance électorale.

 

     Refuser que puisse participer à l’élection majeure dans notre pays  un parti dans lequel se reconnaît près d’un Français sur cinq sinon plus  est le plus sûr moyen de  faire prospérer un parti qui, jusqu’à nouvel ordre, existe et se développe dans la légalité.  Le vote Le Pen est trop évidemment un vote contre : vote de colère contre un personnel politique jugé à tort ou à raison peu fiable et accroché à ses prébendes ; vote d’exaspération  contre des politiques, qu’elle soient de droite ou qu’elles soient de gauche, qui  ont creusé les inégalités dans notre pays, accru le nombre des personnes paupérisées et qui ont fragilisé une classe moyenne pour faible partie aspirée par le haut, pour grande part aspirée vers le bas ; vote d’un électorat populaire qui, jadis, allait au PCF et de manière secondaire au PS. Comment cet électorat populaire ne verrait-il pas dans une éviction du président du Front national une raison supplémentaire de se défier des partis classiques ?

     Imagine-t-on ce que seront les prochaines législatives si Jean-Marie Le Pen se voyait empêché  de prendre part à la course présidentielle ?  

     Je reconnais que refuser  les thèses défendues par le Front national ne laisse ici  le choix qu’entre deux maux. Le moins mauvaise solution  n’est-elle  pas cependant celle qui  respecte la démocratie et préfère le combat des idées à la censure des personnes ?

         

Publié dans blogpls

Commenter cet article

leproff 28/11/2006 13:02

Tout ce qui est fait, par le biais d'une loi ou de consignes et qui oblige une ou plusieurs personnes a agir seulement d'une certaine facon, est Illegal et Non Republicain. La Liberte d'Expression n'est pas un don de "qui que ce soit"  mais une Liberte Fondamentale qui appartient a tout Etre Humain.

Personellement je n'ai jamais vote pour Le Pen ainsi que beaucoup d'autres, mais je me reserve, comme doivent le faire tous les francais, le droit d'ecouter et choisir qui repond le plus a mes aspirations. Si certains pensent que le meilleur moyen de silencer quelqu'un est de l'interdire purement et simplement, autant devenir une Dictature et certains je suis sur, n'auraient aucun probleme a embrasser une telle attitude...!?

Jusqu'a maintenant on entend toujours parler des memes, matin et soir. A croire le media en general il n'existerait personne d'autre a part ceux dont ils veulent parler. Il est tout a fait normal que l'on entende parler de ceux qui sont consideres favoris mais on ne doit pas oublier pour autant ceux qui sont des candidats declares,  et dont les si importants sondages demontrent que malgre le manque d'interets qui leur est donne par le media national ou international, ils ont atteint un pourcentage non negligeable a ce stade des presidentielles. Beaucoup en ce moment sont des candidats possibles mais non surs, alors que d'autres ont deja ete investis par leurs partis respectifs et on ne sait rien de leurs programmes, parce que le media ne les mentionne pas ou tres rarement.Ce media doit bien se mettre dans la tete  que ce qui est important aux voteurs n'est pas de voir qui que ce soit faire le choix pour eux, mais de leurs donner toutes les informations sur ces candidats et ils feront leur propre Choix. Les dernieres elections presidentielles auraient du demontre a tous ceux qui aiment controler d'une facon ou d'une autre les votes de la population, ne font qu'augmenter la Suspiscion des bonnes gens.

Heureusement, il y a Internet et grace a ce service j'ai pu voir tous les noms des candidats, avoir une idee de leurs importances a travers les sondages, non publies, qui ont ete faits et aussi et surtout prendre connaissance de leurs Programmes . Ainsi j'ai pu etudier en partie le programme du candidat Jean-Marc Governatori avec lequel je me suis trouve en accord sur plusieurs points...!

Serait il possible de voir et d'entendre un peu plus sur cette personne, qui a totalise un peu plus de 6% dans un sondage... juste un peu derriere Francois Bayrou. Cela devrait le rendre interessant au media... n'est ce pas? De toutes facons et d'une maniere comme une autre je ferais mon possible d'en apprendre plus sur le programme de ce candidat, que le media en parle ou pas!

geronimo 28/11/2006 11:51

Ca fait 30 ans que la moitié des français sont exclus de la politique grace aux stratégies d'appareils. Maintenant tout le monde l'a compris. On continue comme avant ?. 

Eric Gillot 27/11/2006 15:18

Depuis un an, j'ai eu tour à tour envie de voter pour Mr Sarkozy, Bayrou, Royal et Chevènement s'il se présente.   Je fais donc partie de ces gens qui écoutent et n'ont pas d'idées à priori (Ces 10% d'indécis qui décident du vainqueur)    Il y a de bonnes idées chez LE PEN.  Si nos partis de gouvernement veulent gagner et progresser ils doivent IMMEDIATEMENT laisser tomber le politiquement correct et les mensonges tendant à minimiser les problêmes de l'immigration.   Ceux qui vivent en banlieue savent bien (ils ont des yeux) que les chiffres officiels sont archi-faux.     D'ailleurs expliquez moi ,comment  font'ils  pour compter les clandestins qu'il ne connaissent pas PAR DEFINITION.    Monsieur LE PEN pousse sur ce fumier qu'est la langue de bois politiquement correcte !    Cela doit cesser!   La Presse peut le faire ! qu'attend'elle ?

jean louis 27/11/2006 14:15

je suis favorable à ce que Le Pen n'ait pas ses signatures.

eh oui, sur le fond ni la droite libérale, ni le PS n'offrent de vision pour lutter contre ses idées et n'ont de propsitions pour éclairicir le terrain. Et ça ne sera pas encore pour demain, la veille !!

alors, si avec tout l'attirail législatif, on peut éviter une plus grande catastrophe, avec JL Séquillon, je choisis le moindre, et c'est le contraire de lui : on ne gagne jamais rien en buvant la lie ... et la bouteille est pratiquement vide.....

André Barets 27/11/2006 12:53

Je ne suis pas d'accord avec les idées de JM Le Pen et ne voterai en aucun cas pour lui. Mais à qui est-ce la faute si tant d'électeurs débousolés se réfugient vers lui ? Et ce n'est pas en l'empéchant de se présenter que les problèmes seront résolus : "casser le thermomètre n'a jamais fait baisser la température".

Faute de chercher un équilibre entre l'intérêt individuel et l'intérêt collectif, la tyrannie du "moi-je" développée depuis mai 68 et qui n'a cessé de combattre toute forme d'autorité, provoquera, à terme, la mise en place d'un régime autoritaire. Il suffit d'être patient....et malheureusementn en général ça ne se passe pas bien.