Une conférence très politique

Publié le par blog-pl-seguillon

   

L’objet de la conférence sur l’emploi et les revenus était éminemment politique. Le scepticisme des organisations syndicales mais surtout la très grande modestie des mesures  annoncées dont certaines ont d’ailleurs été divulguées  - ce qui ne manque pas de sel, avant même l’ouverture de la conférence, le démontrent a contrario. Comment pourrait-il d’ailleurs en aller autrement ? On ne saurait modifier substantiellement une situation économico sociale à quelque quatre mois d’une élection présidentielle.

    Donc le propos de Dominique de Villepin en organisant cette conférence était bien essentiellement politique.

    Le Premier ministre recherchait un effet d’image.

    Dominique de Villepin voulait d’abord démontrer qu’il est un homme de concertation en sorte de corriger l’image désastreuse de sa gestion solitaire du CPE.

    Dominique de Villepin voulait également prouver qu’il est un homme d’action. Il agit alors que Nicolas Sarkozy , déjà candidat n’aurait plus que le ministère du verbe !

    Le Premier ministre a souhaité également témoigner de son attention pour un champ social vie chère et emploi,  largement exploité depuis plusieurs semaines par Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy.

    Le Premier ministre s’est enfin efforcé de se distinguer du président de l’UMP  et déplacer le débat de la campagne présidentielle en opposant aux réponses libérales proposées par le Nicolas Sarkozy pour faire face à la mondialisation une réponse fondée sur le patriotisme industrielle et le protectionnisme européen.

    En procédant de la sorte Dominique de Villepin manifeste une nouvelle fois qu’il est habité par une idée fixe, se mettre en situation d’être candidat au cas ù Nicolas Sarkozy s’effondrerait dans les sondages ou serait empêché ou encore dans l’hypothèse où Jean Marie Le Pen n’obtenant pas les 500 signatures nécessaires pour se lancer dans la course,  il n’y aurait plus de danger à avoir deux candidats de la même majorité.  

Publié dans blogpls

Commenter cet article

PHG 19/12/2006 22:43

Bla, Bla, Bla ... Sarkosy n'est pas encore arrivé ... Bla, Bla, BalMerci MIRINO, CQFallaitD.Et après ces piètres démonstrations de ratissage tous azzimuth IL N'Y ARRIVERA PAS. Et c'est tant mieux.Pour les amis de GULBENKIAN, vraiment rien à dire ?Et pour le nom du Président de la commission des Affaires Etrangères en 2002 et sur  le sujet, et l'analyse de la visiste aux USA en mai 2002, rien à dire non plus ?

Mirino 17/12/2006 18:24

Franchement je ne sais pas où vous voudrez en aller. Si j’ai évoqué Ben Laaden c’était simplement pour faire une comparaison. Il me semble clair que Gulbenkian ait vécu et utilisé sa fortune d’une manière positive (intelligente, constructive et créative) tandis que le fou qui vit toujours dans une grotte quelque part n’a fait que le contraire avec la sienne, et continue toujours d’ailleurs.Si vous en avez un point que vous estimez valable, faites le.

Sarkozy n’y est pas encore arrivé. Il est donc injuste de le juger. S’il arrive mais ne remplit pas ses engagements (et c’est le seul d’avoir commencé à les faire) alors nous pouvons passer jugement.Quant à Blair, comme c’est facile et myope de blâmer les gens qui cherchent à faire des choses positives dans le monde et ont aussi le courage de le faire.Je vous rappelle encore une fois que l’intervention en Iraq pour faire tomber le Saddam régime n’a duré que quelques semaines. Et encore, si le peuple ne voulait pas être ainsi libéré, jamais il aurait laissé les Américains arriver tranquillement à Bagdad en si peu de temps. C’est une évidence criarde. Ce que le peuple choisit de faire avec sa liberté est d’autre chose, et ce n’est pas le faut ni la responsabilité des autres s’ils glissent vers une guerre civile à cause des manigances abominables de al-Qaida et Cie.Mais ils ne sont pas là encore, incroyablement. Et je sais que malgré tout le mal qu’ils ont à en sortir, s’ils avaient le choix de revenir en arrière ils le refuseraient. L’ânerie d’Annan à ce propos a bien souligné cela. Il avait reçu une gifle des Iraqiens qu’il avait bien mérité lui aussi. Et personne n'est  tenté de libérer Saddam non plus.

Donc arrêtons de jouer le vieux disc faux, débile et fatigant. S’il faut critiquer regardez dans la direction de l’Iran, de la Syrie, de al-Qaida, et tous les extrémistes fous qui n’ont pas évolué depuis le XIII siècle. Regardez même chez vous, aux chef d’Etats qui boudent un peuple qui vient de choisir sa démocratie au lieu de lui féliciter et soutenir, qui manquent même la courage de soutenir un homme de paix- le Pape, lorsqu’il ne cite qu'un fait historique et cherche à responsabiliser les autorités Musulmanes qui eux aussi manifestement manquent leur cible par la même genre de lâcheté.

PHG 17/12/2006 13:00

Mirino ne soyez pas inquiet pour mon calme, Merci bien.Pour Séguillon, il ne lui ait jamais interdit de s'instruire au delà d'un simple évènement de temps en temps dont il lui ait difficile de faire le lien dans une trajectoire ..... Géo-stratégique. Bref l'oeil de la caméra qu'il regarde de sa chaise en pensant nous connaitre et tout connaitre ne lui reflète que sa propre image ou au mieux celle de son rédacteur en chef en régie. J'en ait fini, Monsieur Séguillon.Pour en revenir à Gulnenkian, c'est franchement trop maigre pour que ce ne soit pas risible. Et je sais que vous le savez. Puisque vous passez imédiatement à Ben Laden. Il y aurait donc un rapport ??? Tiens donc !!!Concerant BLAIR, s'il est en train de faire ce que vous prétendez. On ne pourrait que dire ..... Eh bien c'est pas trop tôt. Peut-être cherche t'il à mériter son "Paradis" après "l'Enfer "qu'il a sut volontairement créé au Moyen Orient. D'ailleurs reprenez mes premiers propos suite à votre remarque sur VILLEPIN "...les blairistes, les sarkosistes, .... et quelques idiots utiles ici et ailleurs".Au fait vous qui êtes au faîte de l'actualité. Vous souvenez vous du nom du Président de la commission des affaires étrangère qui est allé aux USA en mai 2002. Vous vous rappellez du rapport sur l'étonnante et surprenante "Politique Etrangère des USA" soutenue par notre BON BLAIR.Enfin je vous ait demandé calement de nous parler de Gulbenkian et de SES AMIS. Le p'tit BEN LADEN a-t'il sauté sur les genoux d'un Gulbenkian ou de ses amis ????? Puisque vous l'avez évoqué. Moi, là j'en sait foutre rien, mais c'est effectivement une question.A vous lire Mirino !!!

Mirino 16/12/2006 21:14

Un peu de calme PHG, ce n’est qu’un blog, même s’il s’agit de celui de Mr Seguillon.Calouste Sarkis Gulbenkian, un 'tycoon' relativement mal connu. Il avait légué son énorme collection d’art à une fondation en Portugal. Le moins que l’on peut dire c’est qu’il avait fait quelque chose de constructive avec sa fortune. On ne peut pas dire la même chose en ce qui concerne Osama Ben Laaden par exemple. Mais sans doute vous êtes de ceux qui préfèrent critiquer un Blair qu’un Ben Laaden.

L’ironie c’est que vous n’avez aucune idée de Blair, de ce qu’il a fait ou de ce qu’il fait actuellement. En ce moment par exemple il est au Proche-Orient pour soutenir le Président Abbas et aider à faire sortir les palestiniens de ce bourbier. Difficile d’imaginer un Chirac ou un Villepin en train de mettre les mains dans une telle pâte.

PHG 16/12/2006 16:10

Mirino nous écrit :"Il est d’autant plus étonnant d’ailleurs qu’il y en a qui se borne toujours à croire en lui."Sauf vous .... les néo-cons, les blairistes, les sarkosistes, ... et quelques idiots utiles ici et ailleurs ....Au fait toujours pas de réflexion concernant ce "brave " Calouste Sarkis Gulbenkian (1869-1955) et ses amis.http://fr.wikipedia.org/wiki/Gulbenkian