4 PREMIERS MINISTRES POUR 5 LEVIERS

Publié le par blog-pl-seguillon

 

     Quatre personnalités sont déjà sur les rangs pour être Premier ministre de Nicolas Sarkozy si ce dernier devait remporter l’élection présidentielle : Michèle Alliot-Marie qui ne paraît agiter la menace de son éventuelle candidature qu’à cette fin à moins, si la droite perdait l’élection de 2007, que ce ne soit pour récupérer l’UMP ; François Fillon , jadis ennemi juré de Nicolas Sarkozy , rallié corps et bien au président de l’UMP depuis son éviction du gouvernement. Jean-Louis Borloo   dont la contribution active à la campagne présidentielle  n’a d’autre objet ; et un dernier rallié de raison,  le jeune et brillant Jean-François Copé qui a fondé ? pour n’être pas qu’ouvrier de la onzième heure , son propre club de réflexion politique baptisé Génération France. Un club qui se veut un « anti-parti politique », un « lieu de réflexion » afin de nourrir la campagne présidentielle et qui va « s'engager à fond pour le candidat désigné par l'UMP » -, les membres ayant  pour mission de phosphorer sur cinq thèmes principaux : l'identité française, le rapport à l'argent, les services publics, l'environnement et la façon de convaincre les Français du bien-fondé de l'action politique.

Décidément le chiffre cinq est magique. Il rappelle les cinq « « leviers » de  Jean Louis Borloo  ! Quatre Premiers ministres pour cinq leviers. Il y en aura forcément trois de trop à moins qu’un cinquième larron ne coiffe sur le poteau les quatre autres !

Publié dans blogpls

Commenter cet article

thomas 28/12/2006 13:01

A titre personnel, je voterais pour un candidat qui s'engagera sur une réforme des régimes de  retraites en s'attaquant ( le mot n'est pas trop fort !) à l'iniquité de ces régimes en gommant les avantages exorbitants des régimes spéciaux !

Pourquoi les quelques 538 régimes de retraite que comptent notre pays continuent -ils à payer pour tous ces nantis des régimes spéciaux?

Il faudra pour faire passer cette réforme indispensable, un personnage à poigne, et pourquoi pas Michéle ALLIOT-MARIE, l'actuelle ministre de la défense !

palloporo 25/12/2006 21:44

Les quatre personnalités que vous présentez comme étant sur les rangs pour le poste de Premier Ministre, au cas où M. Sarkozy serait élu Président de la République, pour moi pas une ne se gégage popur ce poste. Ceci pour deux raison: 1)- Je suis pour un Régime Présidentiel direct où le Président de la République assume toutes les responsabilités du Pouvoir qui est le sien, sans aucun intermédiaire (ou fusible). 2)- Si Premier Ministre devait y avoir, il faudrait une pérsonnalité inconnue du grand public de la stature de M. Pompidou, lorsqu'il accéda à ce poste. Le Régime Présidentiel direct est le seul à pouvoir assurer une stabilité gouvernementale du quinquennat. Il faudrait éviter de nous parler de Gaullistes ou de Gaulliens, ceux-ci faisant partie d'une "Race disparue". Peut être pourrait on attribuer le NON au référendum sur l'Europe aux inspirations Gaullistes?; l'Europe des Nations; le Pouvoir Exécutif au Gouvernement; le Pouvoir Legislatif à l'Assemblée Nationale; l'abolition du Sénat. Ce qui mena la défaite du Général De Gaulle au référendum, ce ne fut pas sur le contenu de son texte sur l'Europe, mais la "fermature de la maison de retraite" des politiques recalés à la Députation. Alors ces mêmes politiques qui voterènt NON au Général en 1969, ont dit NON à l'Europe communautaire. Donc, le sujet d'une République Présidentielle est à réfléchir par M. Sarkozy, par ailleurs prôné jadis par son ancien Maître, et par d'autres politiques, ayant 'jeté l'éponge" sur le sujet. Ceci dit on pourrait aussi parler des quatre préalables de M. Raffarin; des cinq leviers de M. Borloo; des cinq thèmes de M. Sarkozy. Mais vu l'énormite du sujet, je resumerais ainsi: Les quatre points du préalable de M. Raffarin contiennet des références de continuité des gouvernements du passé, dont l'action n'a pas été tellement reluisante. Les cinq leviers de M. Borloo contiennent des sujets mainte fois à l'ordre du jour, mais jamais résolus. Mais ce qui dit M. Borloo en off, est peut être " plus vrai que nature". Enfin, les cinq thèmes de M. Sarkozy, globalement flous, méritent beaucoup plus de précisions sur le contenu. "Nous" sommes en attente du vrai programme du candidat M. Sarkozy.

jules44 24/12/2006 11:19

pour quelles raisons la censure des commentaires ???

 

BERNIS 21/12/2006 12:49

la france est baser sur la mode de qui    se moque t on quand on dis qu une femme est prete pour le moment as gouvernee la france la politique n est une pour faire voir qu on n est capable de faire comme l allemagne et les autres pour l instant se  n est pas le cas l eritier de mitherand etais jospin mais eux memes n avait pas crues en lui mais la vous voyez bien la boutade 1er secretaire hollande presidentiel madame malgre le  mal que mitherand as fait pendant sa presidence on croyait encore a l epoque jospin mais la ... la montee de me royal est tout simplement le probleme des banlieus et que les stars ou psaudos star disent aller votes et la banlieue veulent aller votes pourquoi se dire celui nous laisseras tranquilles dans notre economies souterraines mais ce n est pas ça la politique on marche sur la tete .....

Eric Gillot 18/12/2006 18:40

Cher Monsieur Séguillon, Allons ! Copé brillant ?  Il à la parole facile, certes, mais pas grand chose à dire sur le fond, je préfère encore Sarkozy qui lui à beaucoup à dire sur le fond mais ne convertit jamais en actions.  Non les plus cohérents me paraissent être Fillon et Borloo...........