MOBILISATION TOTALE !

Publié le par blog-pl-seguillon

    L’intention de   Jacques Chirac , alors qu’il est entré dans sa soixante-quinzième année, n’est sans doute plus de concourir pour un troisième mandat.  L’obsession du président de la République est de laisser une trace, un bilan que l’histoire pourrait juger positif. C’est la clef qu’il faut avoir à l’esprit pour déchiffrer son attitude et ses propos.

    Jacques Chirac veut que le gouvernement gouverne jusqu’au bout parce que c’est pour lui le seul moyen de n’être pas marginalisé avant l’heure. Mais s’il décrète la « mobilisation totale » et « l’engagement personnel » de chacun de ses ministres,  c’est surtout parce qu’ il entend mettre encore à son crédit un certain nombres d’événements et de lois.

     L’agenda du parlement sera donc particulièrement chargé jusqu’au 22 février prochain - date de la fin de la session parlementaire, et peut-être au-delà, les prolongations par une session spéciale n’étant pas exclues.

    Le chef de l’Etat  veut aussi que le gouvernement soit tout entier mobilisé autour des trois événements phare de cette fin de quinquennat La conférence sur le Liban, le 25 janvier, celle sur l’Environnement, les 2 et 3 février, et le sommet France-Afrique à la mi-février.

    Et Si Jacques Chirac met en garde ses ministres contre la « tentation de la table rase » et les convie en revanche à se montrer fiers de l’action accomplie, c’est bien évidemment pour contrecarrer une philosophie de la rupture qui  serait une mise en cause de son bilan présidentiel.

    Cela signifie en trois choses :

1.      Que Si Nicolas Sarkozy n’abandonne pas de lui-même le ministère de l’Intérieur après  le 14 janvier, il pourrait y être fermement invité par Jacques Chirac lui-même.

2.      Qu’un remaniement ministériel partiel pourrait intervenir assez vite afin de redonner souffle au gouvernement et en faire sortir les personnalités  trop directement impliquées dans la campagne du  président de l’UMP. François Barouin pourrait ainsi remplacer Nicolas Sarkozy place Beauvau.

3.      Que le président de la République ne se privera pas de stigmatiser vertement  tous ceux qui, à commencer par Nicolas Sarkozy , se risquerait à faire le procès de son propre règne.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Nik 24/06/2007 03:36

Niks

Mirino 05/01/2007 17:47

Attendez Daniel, ‘le flou est simplement un désir d’avenir, d’aller en avant …’Personne de sensée ne va nulle part à l’aveuglette. Personne de sensée ne votera jamais pour une fée folle avec un sourire fixe comme guide quand elle n’a aucune idée véritable où elle papillonne ni comment elle compte y arriver, ni quoi qu'elle ferait si jamais elle y atterrit.Quant à la blancheur éclatante de Ségoloin, ce serait peut-être très bien pour vendre la Genie sans frotter et Cie mais elle est bien loin d’être une Blanche Neige.A chacun ses illusions.Le problème c’est qu’il vaut mieux ne pas se tromper cette fois car la France aurait bien de mal à tenir le coup. Ca fait déjà vingt ans de trop. Elle risque de couler pour le bon si on perde les pédales et fait le mauvais choix au printemps.

cindi21 05/01/2007 17:13

Assez de magouille, on en est plus aux coups bas, il faut savoir si c'est la France dont on parle ou des antipathies.

daniel paquez 05/01/2007 14:40

Mr séguillon , encore un édito cassant à l'encontre de ségolène royal.Votre ironie douteuse laisse transparaitre des pensées mysogines, propres aux acteurs de la vie politique francaise. ce flou dant vous parlez, c'est simplement un désir d'avenir , d'aller de l'avant. Vous avez du mal à voir la blancheur éclatante de ségolène car vous baignez encore dans le eaux troubles de la république des corrompus. Quittez donc cet étang insalubre ou se prélassent de vieux éléphants en perdition et des crocodiles séniles. IL est temps que le drapeau retrouve ses couleurs; venez participer à la france de demain , quittez vore costume sombre et austère : faites vous relooker par ségolène!  

Mirino 05/01/2007 11:16

Nicolas Hulot doit s’amuser tristement. Cette vague de bonne volonté écologique préélectorale apporte des larmes aux yeux et fait tant de bien au cœur.Certains experts pessimistes ou bien réalistes dans la matière estiment que c’est déjà trop tard.On continue donc à faire des petits mesurettes pour avoir la conscience tranquille.Mais lorsque le monde tourne à sa perte sur une économie et un équilibre géopolitique fondées sur l’énergie fossile, où en est la solution ? La nature humaine est telle que l’on attende d’abord que le rocher tombe avant de faire mine de sécuriser la falaise.Nous avons déjà la technologie, mais tant qu’il y reste du pétrole, il n y a pas question de changer l’ordre de choses. Tel est le problème. On raison aussi qu'il vaut mieux continuer ainsi que de risquer à provoquer une troisième guerre mondiale. C’est un point valable. On continue donc à y aller tout doucement.

La France prétende que balayer un peu devant sa propre petite porte pour faire l’exemple sera un bon pas positif en avant. Mais sans toute fois compromettre sur ses relations commerciales avec la Chine par exemple. Elle qui s’en moque d’être parmi les plus mauvais pollueurs du monde.

 Même pour être ainsi exemplaire chez soi il faut avoir le courage d’aller au delà. Conduire en ville est déjà dépassé depuis au moins 20 ans. De continuer ce cirque insensé, surtout à Paris mais dans toutes les grandes villes, n’est point exemplaire. Il faut que l’on paie pour le privilège de polluer, ou bien on laisse la voiture dehors ou chez soi et on utilise les services publics.Bref, pour être exemplaire il faut avoir le courage de faire des mesures qui compte et qui font la différence, autrement c’est encore le ninisme et l’hypocrisie.(L’hypocrisie politique est le pire de toutes parce qu’elle abuse sans vergogne le peuple qui paye toujours les frais. Dans ce cas il s’agit aussi bien évidemment des générations futures).