Chirac, ministre de la parole !

Publié le par blog-pl-seguillon

  

   Etonnant Jacques Chirac qui, s’adressant ce matin aux  « forces vives de la Nation »,  a fixé dans le menu les grandes réformes qui devraient être accomplies après les présidentielles. Cette façon de parler est pour lui une manière de demeurer pleinement acteur jusqu’au bout et, dans un même mouvement, de valoriser son propre bilan, d’inscrire l’avenir dans la continuité de sa propre action et de fixer le cap que devra suivre son successeur à l’Elysée quel qu’il soit.

   Valoriser son propre bilan !

 

   L’air de ne s’y pas s’attarder, le chef de l’ Etat a néanmoins dresser un inventaire avantageux de son action depuis 12 ans. Sans complexe, comme s’il voulait démontrer qu’il avait rempli sa promesse de combler la fracture sociale, il a affiché des résultats à ses yeux satisfaisants : réduction des inégalités, recul de la pauvreté, baisse du chômage exceptionnelle en un quart de siècle et décroissance de la dette ! Mais Jacques Chirac a surtout pris soin chaque fois qu’il formulait une proposition pour l’avenir de souligner le chemin déjà parcouru sous son règne.

   Inscrire l’avenir dans la continuité de son action !

Jacques Chirac s’est plu à renvoyer dos à dos deux formes de rupture : une rupture de gauche qui tablerait sur la réduction du temps de travail et une augmentation des prélèvements et une rupture de droite qui promouvrait la rétrécissement de la protection sociale et la compression des salaires. Ce qui est une manière de donner une orientation maîtresse et de rappeler à l’ordre aussi bien la candidate socialiste que  le candidat de l’UMP.

   Fixer le camp des cinq années à venir !

 

Les propositions qu’a formulées le chef de l’Etat pour les années à venir sont pour l’essentiel la poursuite de réforme déjà ébauchée ou esquissée. Ainsi en va-t-il du dialogue social institutionnalisé, le la mise en place d’une sécurité sociale professionnelle   ou de la participation. Le président de la République charge néanmoins la barque de ses successeurs en dessinant  deux mesures importantes. Jacques Chirac propose que les fonds d’investissements qui revendent une entreprise reversent aux salariés 20% du bénéfice réalisé, ce qui serait une véritable révolution dans le monde de l’entreprises. Il propose en second lieu que l’impôt sur les sociétés soit réduit de 33% à 20% en cinq ans ce qui représenterait pour l’Etat une diminution de ses ressources de quelques 14 milliards d’euros.

   Ces engagements ne valent que ce que voudra en faire celui ou celle qui entrera à l’Elysée en mai prochain. Mais de la part de Jacques Chirac , décidément plus à l’aise dans le ministère de la parole que dans l’exercice des responsabilités, c’est là de la belle ouvrage politique !  

Publié dans blogpls

Commenter cet article

David972 08/01/2007 12:47

On se fout royalement de Chirac. Chirac n'intéresse plus personne. les sondages valent ce qu'ils valent mais 80% des Français qui ne veulent pas de lui, ça se passe de commentaire... 70% des Français qui ne veulent même pas qu'il intervienne dans le débat présidentiel, c'est pathétique pour Chirac!

Car il y a toutes les chances que si Chirac intervient dans la présidentielle, cela soit perçu comme une critique de Sarkozy et cela ne fera que renforcer Sarkozy... C'est pareil pour Villepin... Une fois que Chirac aura dit l'évidence même qu'il ne se représente pas, tout le monde tirera alors le bilan de ses 12 années de mandat et cela sera irrésistible pour Chirac car les journalistes ne tirent pas encore le bilan par descence. Sauf que le bilan tiré, Chirac sera définitivement mort politiquement. Chirac ne pourra même que se taire tant ses paroles seront mal perçues tellement il y aura un battage médiatique autour de ce bilan.

Quant à Villepin, son cas est encore triste. Si jamais Villepin se fait trop voir dans la campagne, les juges de Clearstream s'occuperont de le rappeler à l'ordre... Et tirer le bilan de Chirac l'affectera aussi grandement car on parlera de la dissolution de 97, du CPE, de Clearstream, de la tentative manquée de Villepin pour la présidentielle... De plus, une fois mars arrivé, Villepin ne pourra plus dire quoi que ce soit car la session parlementaire sera terminée... Et si Villepin parle, ce sera comme pour Chirac, perçu comme une critqiue de Sarkozy... Et les députés, les sarkozystes ne laisseront pas passser ce genre de choses... Et ces derniers seront d'autant plus forts qu'ils auront les Français avec eux!

Attention, je ne parle pas déjà d'élection. On verra qui sera élu en 2007. Simplement je dis que les chiraquiens parlent toujours parce que Sarkozy n'est pas encore officiellement intronisé par l'UMP... Oui mais voilà, quand il y aura ce battage médiatique : 70% de participation au grand minimum, 90% des voix au minimum, 50 000 personnes au minimum, une mise en scène à l'américaine, les chiraquiens auront le plus grand mal à émettre la moindre critique tant cette machine sera écrasante car, les médias ont beau savoir que Sarkozy sera désigné de toute façon, ce sera l'évènement politique majeur de ce dimanche et tout le monde en parlera pendant longtemps car ce sera très gros semble-t-il! Ce devrait être comme les Conventions de parti américaines et on connaît les effets de ce genre de conventions... Les sarkozystes disent même que ce sera comme les grandes réunions du RPR... Bref, les chiraquiens pourront parler mais on commentera très peu cela car on parlera de la participation très élevée, du score stalinien, du nombre écrasant de perticipants, du long discours...

Et quand Chirac dira qu'il ne se représentera pas, là il n'y aura plus de place pour les chiraquiens qui devront de force soutenir sans réserve Sarkozy car on sera alors en pleine campagne et toute critique envers Sarkozy aura l'effet inverse de renforcer Sarkozy...

Bref, comme je l'ai déjà dit, on se fout désormais royalement des activités de Chirac!

christian91 07/01/2007 20:07

cher Luc,

AVERTISSEMENT : Si les mots sont le mirroir de notre pensée, et notre pensée ce construit sur les actions ou pas de l'autre...alors je ne puis etre tenu pour responsable du désagrément de leur brutalité...et sa c'est la Verité! Si la Vérité, laisse indifferent c'est donc de la communication...rien de plus!

La non action absolu, massive, totale et aveugle de notre Président actuel est telle qu'une reaction sur le theme exigerait des mots de la meme ampleur.

Tout de meme, cela pose un probleme...autre : La démocratie n'est-ce pas une belle blague? Pouvoir du peuple!? Le peuple a juste le droit de fermer sa bouche!

S'il la démocratie avait au moins autant de valeur que le franc, Le president ne serait pas une fusée nucléaire lancé je ne sais ou avec aucune possibilité de le détourner, rattraper, ou neutraliser....c'est tout sauf logique......Descartes doit vomir en ce moment!!!

On elit un President, et apres on retourne dans nos grottes respectifs en priant Dieu qu'il fera au moins un dixieme de tout son programme politique.

C'est nul, c'est execrable, c'est tout sauf démocratique!

On est Français, quand on rit du President Bush! Mais serieux le notre, n'en pleure t-on pas!??? Mangez des pommes et la Fracture sociale!!!

Alors, je dit :" La Belle Nation Française, a donner sa bénédiction a un homme car elle a eté seduite par un programme elle a fait confiance...et il se trouve que le candidat devenu President n'a pas realisé un dixieme de son programme....alors Le candidat fraichement President commet le pire acte du droit pénal :" le crime de haute trahison" pour lequel il faudrais la mort par pendaison!

La France est infesté d'intellectuels. On ne peut penser une seconde que l'on puisse demander la confiance et ensuite la fouler au pied sans représailles légales!

On sera démocratique le jour ou le peuple pourra destituer le President de la republique du jour au lendemain.

Car bronzé, voyager faire le beau et jouere la pedance....sa ne suffit pas! Ensuite, on vient dire devant les cameras que les français ne croient plus en la politique a cause de la migration des marsoins vers la mer morte!

Tellement, de communications de mensonges de langues de bois de non dit, d'alliance, de duplicité, de connivence, d'amitier trouble, de dialectique, de tactique, de technique.....hum, dommage j'aurai aimer etre pyromane pour : " tout bruler"!

Pause :" je vais...au toilette...Vomir!!!!"

Suite a ce commentaire, les plus brillants d'entre vous auront focaliser sur la partie extreme de ce que je dis. Ensuite, je serais assimiler a un reseau. On me pretera meme quelque actions terroriste! Ainsi, on se sera donner la bonne conscience que me descendre sera un bien pour l'humanité....la boucle sera bouclé!

La Mere Raison nous aura, amene  à l'imbécilité Parfaite pour enfin nous laisser gire dans notre marécage naturel la plus sauvage...comme apres un verre de vin on aura atteint la jouissance personnel nimbé de confiance en soit et énivré par le verbiage euphorique de son entourage qui vente son plumage en esperant qu'une chose lui ravir le fromage.... de se dire interieurement qu'est-ce que je suis brillant!

Enfin on touche a un autre ,autrement inextricable, probleme : " La Nature dont l'homme et ses theories font parties n'est elle pas une mécanique. Et par consequent, nos douleurs sur terre seraient inexorable. Puisque le bon fonctionne de la machine, implique la production de ses douleurs....Autrement dit, on ne s'en sortira jamais! Le coeur meme de toute solution est, infecté de probleme...et sa la raison n'y peut rien!

Vanité des vanité, tout n'est que poursuite du vent et futilité bien déguisées!

Fin de la Causerie.

cyrano 07/01/2007 16:19

Mon pauvre Jean-Michel, je ne pensais pas qu'il restait encore en France des gens à l'esprit aussi simpliste et archaïque que le vôtre...

 

Vous n'avez manifestement pas encore compris que c'est le socialisme qui a apporté la misère en France et qui condamne des gens à mourrir de faim aujourd'hui dans notre pays.

 

Quand on bride depuis 30 ans la création de richesse, il n'est pas étonnant qu'il n'y ait plus rien à redistribuer. Quand on multiplie depuis 30 ans les contraintes juridiques, sociales et fiscales, il n'est pas étonnant de compter largement plus de chômeurs en France que dans les autres pays. Quand on accepte toute la misère du Monde, il ne faut pas s'étonner que le nombre de sdf décuple. Quand le montant des dépenses publiques dépasse chaque année le montant des recettes fiscales (pourtant considérables) de 40 à 50 milliards d'euros, il ne faut pas s'étonner de la spirale d'appauvrissement qui touche la France... Je pourrais continuer encore pendant des pages et des pages à énumérer les dégâts du socialisme et la catastrophe qu'ont engendrée les années de laxisme et de contresens économique où la gauche a été au pouvoir.

 

Etes-vous encore nombreux à ne pas être vaccinés contre les mensonges et les aveuglements de la gauche ?  En tout cas, sachez-le, les gens modestes seront comme toujours les premiers à sombrer dans la misère si par malheur la gauche se retrouve au pouvoir... et il ne faudra pas que les doux illuminés qui auront été assez niais pour voter pour Mme Royal viennent pleurer après car on les aura suffisamment prévenus avant.

 

Personnellement, j'appartiens à la catégorie des classes moyennes et il est assez fréquent que mon compte bancaire soit dans le rouge à la fin du mois; eh bien il est évident que je ne voterai jamais pour la gauche française, responsable de la paupérisation accélérée de mon pays et des classes moyennes en particulier. Si je veux garantir un avenir à mes enfants et à moi-même, je voterai pour quelqu'un de pragmatique et qui ne raconte pas n'importe quoi à une poignée d'imbéciles crédules; de toute évidence je voterai pour Sarko car c'est lui qui a eu le courage de remettre en cause un certain nombre de tabous qui tuaient la France à petit feu depuis bien trop longtemps... 

 

  

Mirino 07/01/2007 14:29

Au risque de fatiguer en bastonnant encore le tambour de ce sujet, mais convaincu qu’il est une partie clé essentielle des prochaines élections présidentielles (car la France a aussi besoin d’un Chef de l’Etat de conviction et de principe).Mr Sarkozy n’est pas allé aux EU pour déranger ‘l’ordre établi de choses’, ni pour aller à l’encontre de ce que l’on estime politiquement correcte’ en France. Il n’y est pas allé non plus pour trahir son chef ni pour se mettre devant.C’est bien plus simple.Il est allé pour démontrer que comme candidat aux présidentielles, il défende lui aussi les valeurs que nous les occidentaux ont toujours défendu depuis nous avons établis nos constitutions respectives.Il n’est certainement pas y allé pour dire aux Américains que ‘si j’avais été chef de l’Etat, j’y serais allé dans ce nid de vipères avec vous’, car c’est assez certain que lui aussi fut contre l’idée initiale.J’ose croire cependant que si Mr. Sarkozy  était le chef de l’Etat alors que l’Iraq a fait son choix et avait établi son premier gouvernement, il aurait manifesté son soutien au nom de la France, car il s’agit aussi de la défense du principe de nos valeurs y compris celle de la démocratie.

 Le procédure vers la démocratie pour ce pays est d’autant plus délicat, sensible et difficile que l’on ferait mieux de ne pas se mêler des décisions internes du gouvernement et des jugementsétablis selon leurs lois et leur système judicaire.Malgré les opinions des uns et des autres, on fait bien plus de mal que de bien en prétendant que l’on sait mieux.

 De même pour le nouveau Secrétaire Générale de l’ONU. Ne serait-il mieux de commencer par balayer devant sa propre porte, d’utiliser sa nouvelle position d’influence pour afficher clairement l’opinion représentative de l’ONU à l’égard des ambitions dangereuses du Corée de Nord, plutôt que choisir la facilité, de se mêler des questions judicaires iraqiennes, qui ne le regardentpoint à ce stade ?

jean-michel 06/01/2007 16:31

Cher PLS,

En cette période de voeux et, pour certains hommes politiques, de promesses (qui n'engagent que ceux qui les écoutent), je souhaite vous faire part du mien en ce début d'année 2007:

Le président Chirac a mené pendant ces dernières années une politique injuste et inefficace dans tous les domaines. Seule sa position prise sur la non-participation de la France à l'invasion injustifiée de l'Irak était intelligente; cela restera un bien maigre bilan!!! Aujourd'hui, et c'est mon souhait, plusieurs millions de personnes dont moi comptons une dernière fois sur lui pour "battre" Mr Sarkozy... Le président doit bien cela à une grande majorité de français qui lui ont apporté leur soutien lors de la présidentielle 2002.

Les éternels défenseurs de M. Sarkozy crieront au scandale car ils veulent défendrent leur "bout de gras" sans se soucier si leurs contemporains mangent tous à leur faim. A ces défenseurs, je leur demande d'aller au Restos du Coeur découvrir les nouveaux travailleurs pauvres; ils sont de plus en plus nombreux!!!