Deux chiraquiens, deux éthiques

Publié le par blog-pl-seguillon

            

            

             La comparaison entre les deux attitudes est éclairante.

            Ce même jour, deux personnalités éminentes, réputées proches de Jacques Chirac , toutes deux empêchées pour des raisons différentes de participer à la course présidentielle, adoptent deux comportements foncièrement différents.

           Sur son blog personnel, Alain Juppé annonce son soutien sans ambiguïté à Nicolas Sarkozy. Le maire de Bordeaux qui a toutes les qualités d’un homme d’Etat en a aussi la vertu. Il reconnaît n’être pas en situation de concourir. Beau joueur, l’ancien ministre explique qu’il a été « écarté  par sa faute des premiers rôles de la scène politique nationale ». La   raison en est un procès au cours duquel il a eu l’élégance de ne jamais compromettre son ancien patron à la mairie de Paris, Jacques Chirac. Refusant de jeter le trouble dans sa famille politique, Alain Juppé se range loyalement derrière Nicolas Sarkozy. La raison d’Etat et la loyauté l’emportent chez lui sur toute autre considération.

        Ce même jour, une nouvelle fois, Dominique de Villepin a réitéré son refus d’apporter sa voix à Nicolas Sarkozy dimanche prochain bien que lui-même  n’ait  ni l’espace politique,  ni les soutiens humains et encore moins les moyens matériels pour se présenter.  Furieux des critiques qu’il a essuyé de la part de nombreux  élus de l’UMP, il a expliqué aux journalistes :  « si on est tous les uns derrière les autres, on n'arrive à rien. Il faut être divers, mobile, sur le terrain, capable de surprises, avec des renforts », une manière à peine voilée d’expliquer qu’il demeure malgré tout en embuscade, prêt à saisir la moindre occasion de faire trébucher le ministre de l’intérieur, prêt exploiter la moindre faiblesse de Nicolas Sarkozy pour tenter de  coiffer ce dernier au poteau.

 

         Deux chiraquiens, deux comportements, deux éthiques de l’action politique.

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Samira 15/01/2007 00:18

Elément très très important que les journalistes ne semblent pas vouloir relever, c'est que 30% de militants UMP n'ont pas voté sarko! C'est colossal vu le lavage de cerveaux qu'ils ont subi.

Pour ce qui est de la compétence de Monsieur Sarkozy: un seul chiffre vaut tous les commentaires: augmentation de 43% des violences physiques vis à vis des personnes en 5 ans sur le territoire national. Près de 700 voitures brûlées le jour de l'an au lieu des 300 qu'il a annoncé aux Français. Cela se passe de commentaire! Il a bien sûr des circonstances atténuantes: ils cumulent trop de fonctions alors qu'il n'a déjà pas la capacité d'en gérer une seule.

Monsieur Séguillon, je m'adresse à vous: quand les journalistes vont-ils enfin mettre en évidence qu'il n'est absolument pas normal qu'un candidat à la présidentielle soit ministre de l'intérieur alors qu'il revient à ce ministre d'organiser les élections. Cela est très grave, très très grave pour notre démocratie et fait peser une menace sur la régularité du scrutin. Darkozy doit immédiatement quitter le gouvernement.

Si j'ai bien un point de désaccord avec Dominique de Villepin c'est celui-ci: non, contrairement à ce qu'il a dit sur Canal+,  il n'appartient pas à Sarkozy de décider du moment où il devra quitter son poste. C'est au Premier ministre de le décider en accord avec le Président de la République. 

Pour ce qui est des élections, vous verrez il y aura de sacrées surprises quand tous les Français voteront. C'est Sarko qui est politiquement mort! C'est certain!

 



Pour information: la réunion publique organisée par le rassemblement des Jeunes pour la Vème République s'est très bien déroulée. Les organisateurs sont extrêmement satisfaits de ce premier pas. Ils ont reçu énormément d'appels d'encouragement et de messages de soutien. Ils préparent dès à présent d'autres initiatives.C'est un groupe de qualité, très déterminé à défendre nos valeurs républicaines. Je les soutiens pour ma part, et pour la première fois de ma vie, alors que je n'ai jamais milité nulle part, je me suis mise à distribuer leur appel au rassemblement.Parlez autour de vous, chers amis internautes. Suscitez la discussion autour des grands enjeux. Vous serez étonnés de constater que beaucoup de Français ne veulent ni de Sarko, ni de Ségo ni de Le pen et attendent une candidature qui soit réellement à la hauteur de notre pays.Nous devons, chacun de nous, et chacun à sa façon et avec ses possibilités, aider à monter un mouvement de soutien à Dominique de Villepin. Il n'est en effet pas pensable et pas acceptable, qu'un pays comme la France qui a tant éclairé le Monde et qui a été à la pointe de tant de combats, ne puisse avoir le choix qu'entre un dictateur potentiel, une légère et un facho! Refusons cette affiche. Refusons le destin que les médias nous réservent. Reprenons notre destin en main. Montrons à nouveau au Monde, comme nos ancêtres l'ont ont su le faire avant nous, que le peuple français est un peuple vivant, un peuple qui ne se soumet pas!

 

Mirino 14/01/2007 18:24



(Vous faites aussi allusion à la liberté, Samira, et à quel point elle est chère pour les français. Elle est d’autant précieuse pour tout le monde. Particulièrement les Américains. Aurais je besoin de vous rappeler qu’en 1886 la France avait transporté et érigé la Statue de Liberté? Elle était une donation de la France en guise de reconnaissance de l’amitié établie pendant la Révolution Américaine. Depuis elle a grandit pour symboliser la liberté et la démocratie aussi bien que cette amitié sur une échelle internationale. Les Américains construirent le piédestal et les français furent responsables pour la statue- sculptée par Frederik Auguste Bartholi- et son assemblage transporté aux EU sur la frégate française 'Isère' en 350 pièces individuelles, un peu en retard car on a planifié à la compléter pour la centenaire de La Déclaration d’Indépendance d’Amérique de 1876).

Gillou - Paris 14/01/2007 17:25

Peut être je me trompe mais la gendarmerie dépendrait maintenant du ministère de l'intérieur.  Et que sait t'elle des militaires et de leur opinion politique. Elle ne sait plus quoi inventer pour promouvoir un de Villepin qui n'a qu'un seul onjectif LUI. Oui les militaires n'auraient surement pas voté pour elle, mais il reconnaisse en MAM une excllente ministre de la défense.

Et puis avant de parler écoutez un peu, cela vous éviterait de raconter n'importe quoi.

Mirino 14/01/2007 15:13

Samira, vous êtes un bel exemple de ceux qui voient et croient ce que ils veulent voir et croient sans jamais s’informer outre mesure.Si Mr. Sarkozy, qui manifestement commande le respecte des forces de police en France, en Corse et ailleurs, avait aussi la charge des forces armées, on est persuadé qu’il serait d’autant sinon encore plus respecté. Figurez vous aussi qu’il y a beaucoup de français qui croient à la défense de nos valeurs et le principe de la démocratie. Evidemment la plupart des militaires le croit aussi. D’ailleurs c’est généralement la raison primordiale pour la quelle des hommes et des femmes veulent devenir des militaires professionnels, aussi pour contribuer à défendre ces valeurs qu’ils partagent avec Sarkozy et tous les français qui pensent comme lui que depuis longtemps on dérive sans but et sans gouvernail.Quant à Mr. De Villepin, s’il vivait à la même époque que Jeanne d’Arc par exemple, le cours de l’histoire ne serait aucunement modifié. Sinon, à un détail près, il aurait été, lui ou quelqu’un comme lui, chargé, près et assez volontiers d’allumer le bûcher.

Samira 13/01/2007 23:48

Cher Pierre-Luc séguillon,

Une préoccupation que j'ai trouvé très pertinente, émise par une camarade internaute, m'amène à vous poser la question qu'elle posait sur le blog d'un député. Quel serait le positionnement des miltaires sur la présidentielle telle qu'elle se dessine? Alors je me permets de vous transmettre la réflexion que je lui ai adressée.

Si vous voulez savoir ce qu'en pensent les militaires: aussi longtemps que remonte son histoire, la France n'a jamais été à la botte de quelques puissances étrangères que ce soit. Elle a toujours lutté corps et âme pour garder son autonomie politique. Il y a bien eu à certains moments des étincelles dans le royaume, quand certains mariages princiers ou royaux avaient introduit des dames qui étaient restées un peu trop fidèles à leur pays d'origine, et avaient de ce fait importé avec elles certains notables qui tentaient de dicter leurs lois à la France.Les militaires ne voteront donc pas pour Sarko car ils ne placeront pas la France comme satellite des Etats-Unis. Ils savent combien la liberté est chère! De même, les militaires savent que nous sommes à nouveau entré dans un monde dangereux et que les socialistes avec leur idiotie de toujours vouloir diminuer les budgets de la défense et diminuer l'effort de recherche de nouveaux armements, placeraient de fait la France en danger.Les militaires ne voteront donc pas socialistes et certainement pas non plus pour une femme. Quoique l'on en dise, cela modifierait trop leurs habitudes, car on a spontanément tendance à vouloir plutôt placer les femmes à l'abri pour les protéger plutôt que de les placer en première ligne d'un conflit armé. C'est la nature et c'est tant mieux. MAM a été nommée et non pas élue. S'ils avaient voté, les militaires n'auraient certainement pas choisi une femme! De plus,on a beaucoup de mal à imaginer Ségolène à la manoeuvre en cas de conflit militaire.Elle est insignifiante!Qui reste t-il d'envergure pour plaire à nos armées d'après vous? Il n'en reste qu'un seul et vous en connaissez l'identité.Villepin Président en 2007!