Coups tordus !

Publié le par blog-pl-seguillon

   

  

   Nicolas Sarkozy feint la sérénité amusée quand les socialistes font procès à ses amis d’organiser des coups tordus à l’encontre de Ségolène Royal : la diffusion sur le net de la composition d’une Société civile immobilière, « la Sapinière » présentée fallacieusement comme un artifice qui aurait permis au couple Hollande-Royal d’échapper à l’Impôt sur la Fortune  ou encore  l’enquête menée par les Renseignements généraux sur un conseiller de Ségolène Royal, Bruno Rebelle l’ancien directeur de Greenpeace France.

    La dérision ne vaut pas démonstration !

    Les socialistes, qui ne sont pas des enfants de cœur, ont eu tôt fait de remonter à la source  et d’identifier les auteurs de ces rumeurs ou les commanditaires de cette enquête : si ce n’est point Dieu ce sont ces saints et si ce n’est pas le ministre de l’Intérieur ce sont des membres de son équipe, expliquent-ils !  

    Jacques Chirac , qui a de la bouteille, qui a de nombreuses années d’expérience et qui connaît aussi son petit Nicolas sur le bout du doigt,  n’a pas démenti ce diagnostic. Le président se  souvient des mauvais coups dont lui-même  a été la cible en 1995 lorsqu’il était opposé à Edouard Balladur et à son ministre du budget Nicolas Sarkozy. Il a confié à ses proches : ces opérations, destinées à déstabiliser Ségolène Royal, sont bien évidemment signées Sarkozy !

    Quoi que l’on pense de ces méthodes et quelque hésitation que l’on ait sur l’identité des auteurs de ces mauvais coups,  deux choses sont en revanche certaine.

    Il est évidemment de l’intérêt des socialistes d’accuser le ministre de l’Intérieur. Ce procès détourne l’attention  de la mauvaise passe que traverse aujourd’hui leur candidate. Il terni gravement l’image de son adversaire.

    Il serait évidement de l’intérêt de Nicolas Sarkozy de quitter enfin ce ministère. Ce départ l’exempterait de l’accusation d’user de ce ministère pour mener campagne voire pour mener une campagne de délation. Il lui permettrait de prendre de la hauteur et d’avoir une parole libre.   

Publié dans blogpls

Commenter cet article

meri33700 26/01/2007 16:55

Comme commentaire, je n'ai que cette vidéo que je viens de découvrir cet après-midi:http://www.latelelibre.fr/?p=32Puis, enfin agréablement surprise de trouver un blog journalistique de qualité, réalisté par des pros et qui OSENT briser cette omerta qui règne sur tous les médias, Philippe Seguin dit lui-même dans cette vidéo: "Nous n'avons pas la liberté de parole, nous sommes soumis à l'obligation de réserve..."Voici à quel point le POUVOIR, gauche-droite confondues, s'est éloignée de la vie de tous les jours des habitants de ce pays. Ils vivent dans leur bulle...Tant Sarkozy qu'autrefois Mitterrand avec les écoutes,  en quasi-dictateurs... Pour moi, la droite comme la gauche a utilisé les RG à ses fins plutôt qu'au service de la France...Juste pour comparer, j'ai lu dans le train en rentrant d'entretiens à Paris le discours qu'a tenu Bayrou le 20 janvier 2006 - il y a déjà un an - et qui parle plus que beaucoup d'articles de presse:http://www.udf.org/discours/bayrou_290106.html...

BERNIS 26/01/2007 12:45

quand on est au bout du mur on dit n importe quoi qui lui souffle les conneries qu elles dit a chaques fois ha si je vois s est sarkozy il faut arétté et s est  elle que vous voulez pour dirigée la france quelle plaisir maintenant pour ne pas parlé de la campagne on parle des renseignement .g . s est maintenant que les RG existes allé demandés a mitherand ils vas vous expliquez s est tout a fait la gauche que des comentaires mais rien de concrais continués vous etes en bonnes vois .

Alceste 26/01/2007 12:32

Fiche à l’intention des Renseignements Généraux.

11 févrierFête de Notre Dame de Lourdes. « Je suis l’immaculée conception. »Fête de la Bienheureuse Héloïse, ermite bénédictine.Ce prénom a été porté par Héloïse, célèbre pour ses amours tourmentées avec Abélard et la correspondance secrète échangée entre eux :[…] J'adorais Abailard, et dans ma douce ivresse, Le reste de la terre était perdu pour moi : Mon univers, mon dieu, je trouvais tout dans toi. Tu le sais ; quand ton âme, à la mienne enchaînée, Me pressait de serrer les noeuds de l' hyménée, Je t' ai dit, cher amant, hélas, qu' exiges-tu ? L'amour n'est point un crime, il est une vertu. Pourquoi donc l'asservir à des lois tyranniques ? Pourquoi le captiver par des noeuds politiques ? L'amour n'est point esclave, et ce pur sentiment, dans le cœur des humains, naît libre, indépendant. Unissons nos plaisirs sans unir nos fortunes. Crois-moi, l'hymen est fait pour des âmes communes, pour des amants livrés à l' infidélité. Je trouve dans l'amour, mes biens, ma volupté. Le véritable amour ne craint point le parjure. Aimons-nous, il suffit, et suivons la nature. Apprenons l'art d aimer, de plaire tour à tour […]

Pour Abélard, l’histoire a tourné au cauchemar.

http://www.medievalenfrance.com/site/texte/pope/1.htmhttp://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Pierre_Abelard

Charles 26/01/2007 12:29

J'ai beau regarder cette "affaire" dans tous les sens, je n'y vois aucune matière à indignation. J'y vois simplement la preuve du professionalisme des RG d'un côté et, de l'autre côté, une tentative désespérée des socialistes pour faire oublier l'incompétence de leur candidate et leur inquiétante absence de programme crédible.Greenpeace est une association internationale dont on pense ce que l'on veut mais qui a toujours fait le choix d'utiliser des méthodes musclées, pas forcément violentes mais musclées...Ils se sont faits une spécialité de contrarier les projets de différents états (et notamment l'Etat français pour son choix du nucléaire, choix qui se révèle pourtant parmi les plus respectueux de l'environnement) à grand renforts de zodiacs et de banderolles. Par conséquent, tous les membres de cette association sont fichés par les RG, ce qui est bien le moins que l'on puisse attendre de ce service.De la même façon, il est bien évident que toute personne gravitant autour des sphères du pouvoir en France fait l'objet d'une fiche des RG, et Sarko le premier (je ne l'ai pourtant jamais entendu s'en plaindre publiquement...). Ainsi, je n'imagine pas qu'il puisse y avoir un seul membre des staffs de campagne des différents candidats qui ne fasse pas l'objet d'une surveillance des RG. Il ne s'agit pas là d'une coquetterie du pouvoir mais d'un outil permettant à la France de se protéger par exemple d'actes de trahison ou d'espionnage industriel au plus haut niveau . Alors, lorsque quelqu'un comme M. Rebelle, activiste de Greenpeace, intégre le staff de campagne de Mme Royal, il faudrait franchement que les RG soient particulièrement incompétents pour ne pas ressortir sa fiche et l'actualiser.  Greenpeace est tout-de-même historiquement une association qui entretient avec l'Etat français et avec des entreprises stratégiques françaises (notamment AREVA) une hostilité caractérisée. Les RG n'ont nul besoin d'un ordre du ministre pour cela et ,si ordre il y a eu, cet ordre est totalement légitime. Pour des raisons familiales que chacun connaît, Mme Royal n'ignore rien de cela dans la mesure où l'affaire du Rainbow Warrior ne peut lui être totalement inconnue...Par ailleurs, il n'est pas inutile de rappeler 2 choses :La première (que j'ai apprise lors d'un récent reportage) , c'est que Sarko a failli être victime d'un monumental coup foireux de certains membres des RG (à priori proches de Chirac) à son encontre: L'arrestation d'Ivan Colonna a été un grand succés pour Sarko et une récompense de son travail et du travail des forces de l'ordre. Afin de nuire à Sarko et de transformer ce succès en machination, des membres des RG ont essayé de faire croire à un journaliste d'investigation que c'est Ivan Colonna qui s'était rendu et qu'ils en avaient des preuves (qu'ils n'ont évidemment jamais été en mesure de fournir alors que le journaliste les leur demandait). Ils ont incité ce journaliste à écrire un livre là-dessus pour torpiller Sarko en espérant que l'appât du gain rendrait le journaliste en question peu exigeant pour obtenir les preuves et peu regardant sur la crédibilité de celles-ci...Le journaliste n'a pas été dupe. Si ce journaliste avait été naïf ou peu scrupuleux, son livre aurait pu éliminer Sarko du jeu politique le rendant victime d'une immonde calomnie. Je pense d'ailleurs qu'une des principales motivations pour Sarko de rester au ministère de l'Intérieur est de se préserver des coups tordus à son encontre (il l'a dit lui-même il me semble) et non pas d'en fomenter contre les autres.Deuxièmement (et il s'agit peut-être d'une conséquence de l'épisode Colonna que je viens d'évoquer) depuis que les RG existent, Sarko est le premier ministre de l'Intérieur à s'être indigné du fait que les RG aient pu servir par le passé de police politique au service de l'exécutif en place. C'est la raison pour laquelle il a fait stopper la production des "notes blanches" par les RG. La production de ces notes, d'après ce que j'ai pu comprendre, ne s'encombrait pas de trop de formalisme et de procédures; elles constituaient en outre un formidable trésor permettant à ses lecteurs de tenir leurs adversaires politiques par la barbichette (histoires de fesses, maîtresses, etc...). Sarko a mis un terme à cette façon malsaine de faire de la politique. Il souhaite également que les nominations aux postes à responsabilités ne soient plus le fait du Prince mais soient un choix fait sur le critère de la seule compétence par un comité pluraliste de parlementaires; voilà encore une façon de préserver les RG d'une utilisation partisane. Je crois que Sarko, loin d'être un commanditaire de coups tordus, est au contraire la principale victime des coups tordus des autres, des procès d'intention, des caricatures ou des calomnies (dois-je évoquer le document débilitant de 150 pages que les socialistes ont rédigé sur Sarkozy, chef d'oeuvre d'idées de comptoirs, de niaiseries d'adolescents attardés, de raccourcis simplistes...). et je crois également que la gauche est beaucoup plus experte en coups tordus que la droite au point de piéger beaucoup plus facilement les medias et de faire passer les victimes pour les coupables aux yeux-même des journalistes. M. Hollande n'a-t-il pas réussi à faire quasiment passer ce malheureux Raffarin ainsi que M. Mattéï pour les assassins des 15000 personnes agées décédées pendant la canicule alors que tous professionnels de santé sérieux affirment qu'aucun gouvernement n'aurait changé quoi que ce soit au nombre de victimes (dans la mesure où les structures n'étaient pas adaptées à cette nouvelle situation et que tous les précédents gouvernements en étaient largement aussi responsables que le gouvernement en place); même Bernard Kouchner avait eu l'honnêteté intellectuelle de le dire.Je crois que les journalistes continuent d'être facilement trompés et manipulés par les coups tordus de la gauche et que cette affaire des RG en est un exemple supplémentaire... 

Alain 26/01/2007 12:04

On croit rêver !

On redécouvre le monde ! Les RG pourraient, à notre insu, être utilisés à des fins politiciennes ??? Et moi qui croyais vivre dans un mondre de pureté et d'honnêteté, je tombe de haut, tout en restant tout de même incrédule



Néanmoins, après réflexion, je me dis que ça doit être vrai. Les socialistes ont dénoncé sans doute une vérité dans la mesure où ils sont tout de même experts dans ce domaine qu'ils ont pu explorer à fond quand ils étaient aux affaires.



C'est donc ça leurs arguments de campagne ?

C'est bien à la hauteur de leur programme à peu près vide de contenu, si ce n'est qu'il faut faire payer les riches pour que les pauvres soient moins pauvres. Mais pas trop tout de même parce que si tous les pauvres devenaient riches ou du moins capables de mener une vie "aisée", l'argument ne tiendrait plus aux prochaines échéances électorales. Parce que, c'est vrai que si la gauche l'emporte, les pauvres resteront pauvres, mais à cause de l'héritage du gouvernement précédent et ainsi on pourra toujours leur ressortir le même boniment.



Pour en revenir au coeur du sujet, il semblerait que les RG aient remis à jour une fiche sur un sinistre inconnu du grand public.

Et à qui profite le crime ? Devinez !

C'est d'autant plus ridicule que même si les RG trouvaient quelque chose de croustillant sur l'individu, la candidate pourrait, à juste titre, déclarer qu'elle ne pratique pas d'enquête de moralité approfondie sur ces collaborateurs, et on la comprendrait.

Je pense qu'il faudra trouver mieux pour inverser une tendance qui se confirme au fil des jours.



Quant au poste de ministre de l'intérieur, c'est vrai que c'est un poste clé que les socialistes voudraient bien sûr voir abandonner par son actuel détenteur.

Mais le poste de premier ministre n'est-il pas aussi un poste clé de premier ordre ? Et je ne me souviens pas avoir entendu des voix venant de la gauche démocrate pour que celui-ci soit abandonné par Jospin en 2002.

Et oui, c'est ça la politique, les gouvernements alternent, mais les règles subsistent bénéficiant avec plus ou moins de bonheur à ceux qui les maîtrisent.