BIS REPETITA

Publié le par blog-pl-seguillon

  Les Renseignements généraux n’en seraient pas, semble-t-il, à leur première tentative de surveillance de l’entourage de la candidate socialiste sur demande officieuse de responsables du ministère de l’Intérieur. Bien qu’officiellement Nicolas Sarkozy ait souhaité que leurs missions soient recentrées sur les violences urbaines, l’économie souterraine, l’intelligence économique et le terrorisme, le « flicage » politique n’a pas totalement disparu, semble-t-il, de leurs activités.

     Antoine Royal, le propre frère cadet de la candidate socialiste, patron d’une petite entreprise dans les Vosges,  mis en examen par un juge de Saint Dié,  l’année passée, dans une affaire d’abus de bien sociaux, a reçu la visite d’une enquêtrice des RG au mois de septembre dernier.

     Difficile de croire que ce soudain intérêt des Renseignements généraux pour Antoine Royal et la  visite inopinée qu’ils lui ont rendue n’avaient  absolument rien à voir avec la candidature de sa sœur à l’élection présidentielle !

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

sophie 27/01/2007 09:24

A Charles -

je suis entièrement d'accord avec vous votre commentaire est parfait que de coups tordus de la gauche contre  M. SARKOZY c'est lamentable.

trevor 27/01/2007 01:15

Voici le texte qui régit le fonctionnement des fiches de RGhttp://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Ajour?nor=INTD9100402D&num=91-1052&ind=5&laPage=1&demande=ajourhttp://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Ajour?nor=INTD9100402D&num=91-1052&ind=5&laPage=1&demande=ajour Article 2

La finalité exclusive de ce traitement est la centralisation des informations qui concernent les personnes qui peuvent, en raison de leur activité individuelle ou collective, porter atteinte à la sûreté de l'Etat ou à la sécurité publique par le recours ou le soutien actif apporté à la violence, ainsi que les personnes entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec celles-ci.



La plainte de Rebelle n'a aucune chance d'aboutir, c'est de l'embrouillamini victimaire.

La loi de 91 (socialiste) encadre le boulot des RG, et si ces actualisations n'avaient pas été faites, ça aurait été pire.PLS, à quoi servent les journalistes si on ne voit nulle part une analyse de la situation, du boulot des RG et des chances de la plainte d'aboutir ?

samira 26/01/2007 22:57

Sarkozy la victime? Les RG qui se professionnalisent? J'adore, cela m'a fait éclater de rire.

C'est bien pire que je ne pouvait l'imaginer. Il y en a qui pensent sincèrement que les Français sont les idiots du village. Je crois au contraire pour ma part, que les Français sont rudement intelligents.C'est un peuple qui se situe bien au dessus de la moyenne et il va encore une fois le prouver! Patience...

Mirino 26/01/2007 19:49

Mr. Séguillon, on dirait que vous contribuez à allumer les projecteurs vous aussi sur cette comédie grand écran. Les faits sont les faits, que l’on les déterre ou non. La faiblesse de Ségolène est d’abord elle-même, mais on ne peut pas dire qu’elle est bien entourée non plus. Il est manifeste que ceux qui veuillent prendre de telles initiatives (si d’abord l’insinuation est justifiée) ne sont point obligés de se taxer outre mesure pour trouver de quoi. Si le cas (s’il s’agit justement d’un cas au lieu d’un prétexte qui risque de faire un retour de flammes) était inversé, s’il avait de quoi à déterrer de négatif chez Sarko (comme la Clearstream charade mais de vrai) pensez vous que Holland et Cie se gêneraient ? Ils n’attendent que ça.

Bayrou non plus n’est évidemment à l’abri.

Si les présidentielles deviennent un cinéma, c’est aussi le media qui fait le montage et érige les grands écrans. A la longue il vaut mieux favoriser la vérité plutôt que donner tant de crédibilité à la fiction et aux insinuations futiles.

Charles 26/01/2007 16:59

J'ai beau regarder cette "affaire" dans tous les sens, je n'y vois aucune matière à indignation. J'y vois simplement la preuve du professionalisme des RG d'un côté et, de l'autre côté, une tentative désespérée des socialistes pour faire oublier l'incompétence de leur candidate et leur inquiétante absence de programme crédible.Greenpeace est une association internationale dont on pense ce que l'on veut mais qui a toujours fait le choix d'utiliser des méthodes musclées, pas forcément violentes mais musclées...Ils se sont faits une spécialité de contrarier les projets de différents états (et notamment l'Etat français pour son choix du nucléaire, choix qui se révèle pourtant parmi les plus respectueux de l'environnement) à grand renforts de zodiacs et de banderolles. Par conséquent, tous les membres de cette association sont fichés par les RG, ce qui est bien le moins que l'on puisse attendre de ce service.De la même façon, il est bien évident que toute personne gravitant autour des sphères du pouvoir en France fait l'objet d'une fiche des RG, et Sarko le premier (je ne l'ai pourtant jamais entendu s'en plaindre publiquement...). Ainsi, je n'imagine pas qu'il puisse y avoir un seul membre des staffs de campagne des différents candidats qui ne fasse pas l'objet d'une surveillance des RG. Il ne s'agit pas là d'une coquetterie du pouvoir mais d'un outil permettant à la France de se protéger par exemple d'actes de trahison ou d'espionnage industriel au plus haut niveau . Alors, lorsque quelqu'un comme M. Rebelle, activiste de Greenpeace, intégre le staff de campagne de Mme Royal, il faudrait franchement que les RG soient particulièrement incompétents pour ne pas ressortir sa fiche et l'actualiser.  Greenpeace est tout-de-même historiquement une association qui entretient avec l'Etat français et avec des entreprises stratégiques françaises (notamment AREVA) une hostilité caractérisée. Les RG n'ont nul besoin d'un ordre du ministre pour cela et ,si ordre il y a eu, cet ordre est totalement légitime. Pour des raisons familiales que chacun connaît, Mme Royal n'ignore rien de cela dans la mesure où l'affaire du Rainbow Warrior ne peut lui être totalement inconnue...Par ailleurs, il n'est pas inutile de rappeler 2 choses :La première (que j'ai apprise lors d'un récent reportage) , c'est que Sarko a failli être victime d'un monumental coup foireux de certains membres des RG (à priori proches de Chirac) à son encontre: L'arrestation d'Ivan Colonna a été un grand succés pour Sarko et une récompense de son travail et du travail des forces de l'ordre. Afin de nuire à Sarko et de transformer ce succès en machination, des membres des RG ont essayé de faire croire à un journaliste d'investigation que c'est Ivan Colonna qui s'était rendu et qu'ils en avaient des preuves (qu'ils n'ont évidemment jamais été en mesure de fournir alors que le journaliste les leur demandait). Ils ont incité ce journaliste à écrire un livre là-dessus pour torpiller Sarko en espérant que l'appât du gain rendrait le journaliste en question peu exigeant pour obtenir les preuves et peu regardant sur la crédibilité de celles-ci...Le journaliste n'a pas été dupe. Si ce journaliste avait été naïf ou peu scrupuleux, son livre aurait pu éliminer Sarko du jeu politique le rendant victime d'une immonde calomnie. Je pense d'ailleurs qu'une des principales motivations pour Sarko de rester au ministère de l'Intérieur est de se préserver des coups tordus à son encontre (il l'a dit lui-même il me semble) et non pas d'en fomenter contre les autres.Deuxièmement (et il s'agit peut-être d'une conséquence de l'épisode Colonna que je viens d'évoquer) depuis que les RG existent, Sarko est le premier ministre de l'Intérieur à s'être indigné du fait que les RG aient pu servir par le passé de police politique au service de l'exécutif en place. C'est la raison pour laquelle il a fait stopper la production des "notes blanches" par les RG. La production de ces notes, d'après ce que j'ai pu comprendre, ne s'encombrait pas de trop de formalisme et de procédures; elles constituaient en outre un formidable trésor permettant à ses lecteurs de tenir leurs adversaires politiques par la barbichette (histoires de fesses, maîtresses, etc...). Sarko a mis un terme à cette façon malsaine de faire de la politique. Il souhaite également que les nominations aux postes à responsabilités ne soient plus le fait du Prince mais soient un choix fait sur le critère de la seule compétence par un comité pluraliste de parlementaires; voilà encore une façon de préserver les RG d'une utilisation partisane. Je crois que Sarko, loin d'être un commanditaire de coups tordus, est au contraire la principale victime des coups tordus des autres, des procès d'intention, des caricatures ou des calomnies (dois-je évoquer le document débilitant de 150 pages que les socialistes ont rédigé sur Sarkozy, chef d'oeuvre d'idées de comptoirs, de niaiseries d'adolescents attardés, de raccourcis simplistes...). et je crois également que la gauche est beaucoup plus experte en coups tordus que la droite au point de piéger beaucoup plus facilement les medias et de faire passer les victimes pour les coupables aux yeux-même des journalistes. M. Hollande n'a-t-il pas réussi à faire quasiment passer ce malheureux Raffarin ainsi que M. Mattéï pour les assassins des 15000 personnes agées décédées pendant la canicule alors que tous les professionnels de santé sérieux affirment qu'aucun gouvernement n'aurait changé quoi que ce soit au nombre de victimes (dans la mesure où les structures n'étaient pas adaptées à cette nouvelle situation et que tous les précédents gouvernements en étaient largement aussi responsables que le gouvernement en place); même Bernard Kouchner avait eu l'honnêteté intellectuelle de le dire.Je crois que les journalistes continuent d'être facilement trompés et manipulés par les coups tordus de la gauche et que cette affaire des RG en est un exemple supplémentaire...Car ce dernier rebondissement du frère de Mme Royal qui évoque la visite d'une enquêtrice des RG, qui se présente comme telle et ne cherche manifestement ni à se cacher derrière une fausse identité, ni à le piéger m'incite à conseiller aux journalistes d'étudier plutôt la thèse d'un coup tordu du Parti Socialiste. Oui, oui, un de ces coups tordus que l'on sort en cas de gros passage à vide de campagne, un de ces coups tordus échaffaudés depuis plusieurs mois au cas où... creuser de ce côté-là pourrait s'avérer très instructif...car j'ai rarement vu un fait de campagne qui ressemble aussi furieusement à une diversion et qui tombe à un si bon moment.