La France aux abonnés absents

Publié le par blog-pl-seguillon

 

     Le 25 mars 2007, la France  célébrera avec ses  26 partenaires de l’Union européenne, le cinquantième anniversaire de la signature du Traité de Rome et des débuts de la construction européenne.  Cofondatrice du Marché commun il y a un demi siècle, notre pays est pourtant aujourd’hui marginalisé dans cette Europe qu’il a largement contribué à édifier. Pour la première fois, en effet, dans cette longue histoire, la France sera absente d’une réunion européenne au sommet. Les dix huit Etats membres  de l’Union qui ont ratifié le projet de traité constitutionnel européen se retrouvent en effet aujourd’hui à Madrid. Notre pays qui, par référendum, a récusé le 29 mai 2005 ce projet de constitution pourtant rédigé par une convention  présidée par Valéry Giscard d’Estaing, est exclu de cette rencontre au sommet. Il est désormais relégué dans le camp des euro sceptiques.

 

    Il est vrai que la France a, par le passé,  pratiqué la «  politique de la chaise vide ». Entre juillet 1965 et janvier 1966, Paris a ainsi suspendu  la participation de la France aux réunions du Conseil des Ministres de la CEE. Il s’agissait alors pour le gouvernement français du général de Gaulle de bloquer  une extension du rôle du FEOGA (Fonds européen d'orientation et de garantie agricole) mais surtout de refuser la modification du principe de l'unanimité dans la prise de décision au profit de la règle majoritaire. Toutefois cette bouderie passagère n’était pas l’effet d’une quelconque marginalisation mais plutôt une forme de pression pour orienter la construction européenne dans le sens désiré.

    Cela n’a rien à voir avec la situation présente. Et à constater la discrétion des candidats à l’élection présidentielle sur les sujets européens, exception faite de François Bayrou – encore.., on est fondé à penser que la France n’est pas près de redevenir un grand acteur européen !

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Paul 26/01/2007 22:25

Réponse à "Une Française".

Mais ce Monsieur DUPONT AIGNAN, il n' aucune chance d'être élu. Il a certesle droit de s'exprimer comme tout citoyen, mais pourquoi mobiliserait-on les radiios et télévisions à son profit. Ce qui intéresse baucoup de français, c'est de savoir ce qu'ont à leur proposer ceux des candidats qui ont les meilleures chances de l'emporter et à la rigueur ceux qui représentent un panel relativement important d'électeurs.

Sinon où va-t-on ? Ne pourrais-je pas exiger moi même des temps de paroles dans les médias, car j'ai aussi des idées en la matière. Et mon voisin égalementi, et le voisin de mon voisin. On peut aller loin comme cela.

De grâce cessons toutes ces guignoleries.

 

 

 

BITALY 26/01/2007 18:36

Nous Sommes Un Nombr De Plus En Plus Grandissants De FRANCAIS Et De FRANCAISES Qui  Trouvons Réellement Incroyable Et Inconcevable L'Impartialité De : TF1 A L'Encontre De Nicolas DUPONT AIGNAN .

Nous Savons Tous Que TF1 Est Une Chaine Privée A La Botte De Nicolas Sarkozy Le Dictateur

 

Combien Ce Dernier Vous A T'Il Paye A Vous Aussi Pour Empecher Nicolas DUPONT-AIGNAN De Passer Sur Votre Chaine ?

Quelle Anti Démocratie Vous Faites Part Vous Et Sarko  .

 

Il Faut Croire Que Nicola DUPONT-AIGNAN Vous Fait Une Peur Bleu Pour Que Vous Et Sarkozy Ne Voulait Pas Le Laisser S'Exprimer Sur Votre Chaine ! ! !

 

Mais Sachez Malgré Tout Vos Sondages D'Où On Ne Sait D'Où Ils Sortent , Mais Surement Pas D'Un Grand Nombre De Français Comme Vous Le Prétendez . Mais Surement Des Veaux Et Des Moutons De Panurge Qui Se Couche Devant Sarko Parceque Ce Dernier Leur A Promis Monts Et Merveilles Comme D'Habitude Pour Mieux Les Assassinait Aprés .

Vous Parler D'Un Homme Qui Prétend Avoir Changé , Chassez Le Nturel Il Revient Au Galop .

 

Nous N'Avons Pas Oublié 1995 Où Sarko N'A Pas Regardé A Ce Moment Là  , Aller Faire Perdre La Droite (Chose Qu'Il Reproche Aujourd'Hui Si Facilement A : Nicolas DUPONT-AIGNAN )

Mais Mettez Vous Bien Dans La Tete Deux Choses :

 

1 Er Chose : Nicolas Sarkozy N'A Absolument Pas Besoin De Nicolas DUPONT-AIGNAN Pour Faire Perdre La Droite Grace A tToutes Ses Attitudes (Supression Des Courants Au Sein De L'U.M.P. , Alors Que Durant 4 Ans Nicolas DUPONT-AIGNAN C'Est Battu Afin Que Ces Courants Soient Conserves . Sarko Avait Encore Fait Des Promesses Qu'Il N'A Pas Tenues Puisque Arrivée Sur Le Trone De L'U.M.P. Il Les A Supprimés  . Refus De Laisser S'Exprimer Librement Nicolas DUPONT-AIGNAN Et Vous Trouvez Que Ce Mr Est Démocratique .

 

Nous Tirons Tous Notre Chapeau A : Nicolas DUPONT-AIGNAN , Car Il A Eu Le Courage Et L'Honnéteté De Claquer La Porte De L'U.M.P. N'Etant Pas En Accord Sur Le Fond Avec Sarkozy .

 

C'Est Enfin Un Homme Libre Et Au Dessus Des Partis , Lui , Quoique Vous En Pensiez ! ! !

 

Et Il A Autant Le Droit De S'Exprimer , Sur Toutes Les Chaines Qu'Elles Soient Privées Ou Non .

 

Vous Cherchez Quoi , Vous Et Sarkozy , Que Les FRANCAIS S'Expriment Dans La Rue , Plus Que Dans Les Urnes ?

Sachez Que Les FRANCAIS SE SOUVIENDRONT DE TOUT CE QU'IL VIENT DE SE PASSER ET ce N'EST SoitT Disant Pas + De 300.00 Militants De L'U.M.P Qui Voterons , Pour 40 Millions De FRANCAIS ET DE FRANCAISES .

Nous , Nous Ne Coucherons Pas Devant Ce Mr .

 

A Croire Que Vous Voulez Voler L'Eléction Présidentielle Aux FRANCAIS ET AUX FRANCAISES En Médiatisant De La Sorte Les 2 Grands Partis Comme Vous Le Faites .

Posez Vous Donc La Question DeSavoir Pourquoi Les FRANCAIS ET LES FRANCAISES Vont Vers Les Petits Partis .

Car Ils En Ont Ras Le Bol De Ces 2 Gands Partis Qui Les Ont Memé Droit Dans Le Mur Depuis + De 30 ANS ! ! !

 

Bien Cordialement .

UNE FRANCAISE .

geronimo 26/01/2007 18:22

Merci!

Ca devrait etre le sujet de l'élection; construire l'Europe. Sarko et Ségo devrait avoir au minimum un rendez vous avec Merkel méme si celà fait perdre des voix.

Avant l'Europe économique, il avait eu une amorce d'europe politique avec la tentative d'une armée franco-allemande. Celà avait été repoussé par les députés français. On a perdu des décennies avec au final le feu d'artifices du non au référendum. Chirac aurait du étre jugé pour incompétence.

En 2008, la France aura la possibilité de démarrer à nouveau l'Europe politique. C'est le seul point que Ségo ou Sarko peuvent vraiment changer.

Assumons enfin que nous sommes devenus une puissance moyenne qui  prend du retard et que nous avons besoin de partenaires qui peuvent nous en apprendre beaucoup: Une révolution des mentalités de tout l'échiquier politique. Mais c'est encore encore encore trés mal parti.

 

Volpe 26/01/2007 18:03

C'est bien triste pour notre pays.Et quelle amère victoire pour les tenants du Non! Au fait, quid de ce Plan B que ceux qui les ont entraînés, Fabius en tête par pur calcul politicien, leur ont fait miroiter ? Il devait,sous quelques mois, leur assurer un projet de traité constitutionnel sur mesure nonobstant les réticences des autres pays.De retour au Traitéde Nice si décrié par eux-mêmes, ils ont perdu les avancées sociales, même imparfaites, âprement obtenues par la France contre ses principaux partenaires dans la Commission Giscard. Perdu un contrôle renforcé du Parlement Européen sur la Commission Européenne, pourtant leur bête noire. Perdu la possibilité d'avoir un "ministre des affaires étrangères" européen pesant bien plus en matière internationale que le concert discordant des ministres nationaux. Et j'en passe.Il est vrai que depuis des années les dirigeants politiques ont entretenu le sentiment anti-européen en cédant à la démagogique facilité d'utiliser l'Europe comme bouc émissaire.

Mirino 26/01/2007 17:44

J’avais la même impression aussi que la media, déçue par Ségolubie, cherche à pomper un remplacant pour ajouter encore d’épice médiatique. Naturellement Bayrou est le choix évident. Mais même si on se méfie des sondages, avec raison, ils ne sont pas toujours hors de la réalité de l’opinion publique, d’où leur validité.

 Pour ce que c’est L’Europe et le cinquantième anniversaire de la signature du Traité de Rome et des débuts de la construction européenne… que dire ? Ce n’est pas ça le grand rêve réalisé.On a même l’impression que la bien plus modeste Ligue Hanséatique au moyen age était plus fraternelle et démocratique.