Prisonnier de Beauvau

Publié le par blog-pl-seguillon

   

Impossible pour Nicolas Sarkozy de quitter la place Beauvau quand bien même le souhaiterait-il. Les socialistes l'en ont fait prisonnier. En réclamant en effet,  matin et soir, qu'il abandonne le ministère de l'Intérieur, les socialistes lui interdisent de fait de s'exécuter sauf à donner l'impression qu'il se soumet à l'oukase de ses adversaires. C'est précisément le but recherché par l'opposition. Elle a tout avantage à ce que le président de l'UMP demeure le plus longtemps possible ministre des polices afin d'avoir prétexte à dénoncer l'usage abusif qu'il est supposé faire des moyens de l'Etat pour favoriser sa propre campagne !

Publié dans blogpls

Commenter cet article

charles 31/01/2007 19:40

J'ai l'impression que la mythomanie est une seconde nature chez l'auteur du commentaire n°12 ("gazette de Genève").

 

Voilà que cet énergumène me catalogue en tant que frontiste (ce qui signifie membre du Front National je présume) alors que cela fait des semaines que je ne me cache pas de soutenir Sarko avec enthousiasme et conviction. Cela en dit long sur la crédibilité des propos et la qualité du travail d'investigation du lascar en question...

 

En tout cas cette personne est constante dans l'effort car chacune de ses interventions surpasse la précédente en inepties et en affabulations...

 

 

Gazette de Genève 31/01/2007 16:08

@Charles,   Vous nous aviez bien dit être Frontiste, Non ?  Et au "Front" on est pourtant bien au courrant  des agissement de ETC, NON ?

vivarais 31/01/2007 14:41

Que le candidat Nicolas Sarkosy reste Ministre de l'intérieur semble vous tracasser.Mais le Ministre travaille sous l'autorité et agit par délégation du Premier Ministre qui est  le vrai chef des élections,de la sécurité et des services secrets.On peut s'étonner d'ailleurs de ne lire aucun commentaire de presse explicatif à ce sujet.

D'autant que Monsieur Jospin en 2002 a été candidat et Premier Ministre sans que personne ne s'en offusque.

Les Socialistes sont comme toujours sans vergogne;les médias pourraient être plus complets et objectifs dans leurs explications.

Diatala 31/01/2007 00:40

Si Nicolas Sarkozy quittait Beauvau, les socialistes lui reprocheraient de fuir, prétextant un échec de son action. Il reste, donc les socialistes le critiquent. C'est facile et (de bonne guerre), mais cette critique ne leurre en aucun cas, ceux qui s'intéressent un temps soient peu à la politique, et qui voient plus loin, que le bout du nez des socialistes.

charles 30/01/2007 20:14

Cher Pierre-Luc Séguillon,

 

J'ai l'impression que le commentaire n°4 (signé Ian Hamel avec le pseudo "gazette de genève") a un peu pollué votre blog . Je ne sais pas quel genre de copier-coller a fait son auteur mais ce message se superpose malencontreusement avec d'autres messages. Peut-être pouvez-vous faire quelquechose pour clarifier cela ?