DU CENTRISME AU PARTI DEMOCRATE

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

   François Bayrou a sans doute franchi cette semaine une étape importante dans son expression, sinon dans sa réflexion.

   En annonçant que, s’il est élu, il créera un «  grand parti démocrate », le candidat centriste laisse entrevoir ce qui serait, selon lui, la conséquence et l’objet de son hypothétique élection à la présidence de la République. En appelant les bonnes volontés de droite et de gauche à participer au gouvernement de la France, il s’agirait moins à terme de trouver une sorte de juste milieu équidistant de la gauche et de la droite traditionnelles  que de préparer une nouvelle configuration de la vie politique française, un peu à la manière américaine,  autour de deux grandes formation politiques, un grand parti démocrate libéral, social et progressiste et un grand parti républicain libéral et conservateur, ce qui marginaliserait les autres formations. En quelque sorte, il s’agirait de réaliser la grande mutation que le parti socialiste n’a jamais réussi à accomplir écartelé entre une pratique sociale démocrate molle quand il est au pouvoir et un discours radical et révolutionnaire quand il est dans l’opposition.

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

zarc 13/03/2007 00:08

Un grand parti démocrateC'est ambitieux. Bayrou a cet espèce de truc indéfinissable qui s'apparente à authentique, sérennité. Sarko est du format 'petit énervé' et Royal du format 'en représentation' et les 2 transpirent le faux.Les coutours indéfinissables que ses adversaires lui reproche sont exactement les qualités que j'attribue à Bayrou : son épaisseur n'est pas due à une épaisse couche d'appareils empilés, hétéroclytes et sans cohésion regroupés sous le nom devenu fourre tout de PS. Je voudrais qu'on m'explique ce qu'un DSK à à faire avec un Fabius ou un Chevènement. La réponse n'est pas loin du 'rien' si ce n'est l'habitude d'être sous la même banière. L'habitude voilà tout.Non l'épaisseur de Bayrou est dans le potentiel qui se dégage de lui. C'est le seul des candidats à avoir une vision. Cette vision devient visible médiatiquement, mais elle préexistait au médias. Les 2 autres compères donnent l'impression d'être dépendants des médias et du qu'en dira t'on véhiculé par les talkshow, JT. Ils construisent des plans et des trucs pour être bien vus et élus.La force de Bayrou est qu'il ne fonctionne pas comme les 2 autres cela se voit, se constate, se sent, c'est palpable.  A ce sujet, les réponses données Chazal l'autre soir ont été fermes, douces et convaincantes. Tous les efforts de Chazal pour l'emmener dans le manichéisme des anciens modèles ont été éludés, amusés. Elle a,  malgré elle, oeuvré dans le  sens de Bayrou. Alors oui à un grand parti démocratique qui rassemble les démocrates-social. Pour ce qui est d'un contre parti, rêvons d'un parti démocrate-libéral, juste contrepoint du premier. Mais les 2 auraient le mérite de remettre au frontispice de la politique cette valeur qui nous unit tous : la démocratie.Je voterai donc Bayrou, comme représentant d'une invitation au voyage.

Noris 07/03/2007 16:14

Cher Monsieur Séguillon,

Pouvons nous imaginer que la percée de Bayrou ne se fasse pas au détriment de Ségolène Royal mais à celui de Sarkozy...En effet, il semble peu probable que, seul dans l'isoloir un homme comme Michel Rocard se résolve à voter Bayrou. Par contre, certains Gaullistes pourraient être effrayés par le discours de Sarkozy et pourraient être tentés par le vote Bayrou. Et si celui ci se retrouvait au 2è tour?

palloporo 06/03/2007 19:42

M.Bayrou s'il était élu il ferait?...quoi! - Instaurer la 6e République?, son idée première abandonnée depuis longtemps. - Faire en sorte que le Parlement aie plus de Pouvoir?, autre idée passée dans les oubliettes. - Instaurer de suite la proportionnelle pour les législatives qui suivent la Présidentielle?, c'est revenir ainsi à la cacophonie de la 4e République. - NON bien sur. M. Bayrou créerait un Grand Parti Démocrate! A moins que M. Bayrou ne veuille "jeter les fondations pour". Je pense qu'un grand parti démocrate ne peut pas se créer du jour au lendemain du seul fait d'avoir été élu Président de la République. Celui-ci ne deviendrait-il pas de ce fait plus un chef de parti que le Président de tous les français? Et puis à ce grand parti démocrate ne peut faire face qu'un autre grand parti, fut-il Républicain Libéral Conservateur. Ce qui amènerait ipso facto la bipolarisation politique, contre laquelle paradoxalement se bat M. Bayrou actuellement. Pour faire un grand parti il faut un grand nombre de politiques ayant les mêmes objectifs, sans pour autant avoir les mêmes idées pour les atteindre. Cela me parait bien difficile si l'on constate que le seul groupe UDF n'est pas des plus cohérent pour trouver un concensus formel de sa propre politique. M. Bayrou a complètement viré de cap par rapport à son discours initial du début de la précampagne électorale. Dans un de mes commentaires sur un post de M. JLS le concernant, j'avais dit que l'idée d'une 6e République (Présidentielle) donnant plus de pouvoir au Parlement, était mon seul point commun avec M. Bayrou. Quant à la proportionnelle il fallait étudier la mise en place d'une sorte de "proportionnelle indirecte" de manière à éviter que,d'après une liste hiérarchique établie par les partis, leurs éternels Chefs ne soient éternellement élus. Les discours des Candidats tournent en rond suivant "l'opinion" du moment sans jamais se stabiliser sur des opinios nettes. Le temps passe plus vite que l'on croit et nous n'avons avancés que de quelques mètres, alors qu'il reste encore des kilomètres à parcourir. Le jour J nous réservera bien des surprises.

michelazur 06/03/2007 19:03

Séduisant comme un rêve de pays de Cocagne...Mais, si on peut, au centre droit et gauche, partager des idées évidentes et généreuses, on n'est jamais d'accord sur les moyens à mettre en oeuvre qui sont radicalement opposés ( clin d'oeil...même au parti radical on n'a pas su concilier les deux ailes ). Quant à Bayrou...il parle, il parle. A l'instar de Ségolène, la girouette qui prend le vent avant de dire deux mots, Bayrou souffle à plein poumons dans toutes les directions que prennent tous les vents...Pas étonnant que dans cette tourmente sa veste se retourne sans cesse. Peu crédible le bonhomme...Bon courage!

cindi21 06/03/2007 16:12

Si les médias ne parlaient pas tant de Bayrou, il serait à6%; mais voilà on ne parle  que de lui à la télé alors...A croire que c'est la chouchou des médias et qu'ils font tout pour qu'on parle de lui!