DU DANGER DU PERE ET DES GRANDS FRERES

Publié le par blog-pl-seguillon

 

   Ségolène Royal a rassemblé et  affiché à ses côtés les grands frères socialistes, ceux-là même que l’on dénomme les éléphants. La candidate socialiste les avait jusqu’alors superbement ignorés et n’avait eu de cesse de s’en  démarquer. Elle, a se faisant,  réalisé une opération à double tranchant.

    Cette photo de famille a l’avantage de signifier l’unité et la mobilisation du P.S. dans cette campagne. Ce dont beaucoup doutaient. Cette réunion de famille était nécessaire. C’est une force.

 

    Elle a l’inconvénient d’altérer l’image de nouveauté et de rupture que la présidente de la région Poitou-Charentes était parvenue à donner d’elle même en marginalisant la vieille garde. C’est une faiblesse.

    De la même manière, Nicolas Sarkozy avait construit sa candidature sur une marginalisation active de Jacques Chirac et de Dominique de Villepin. Il lui fallait tuer le père. Toute sa stratégie était de les empêcher d’être éventuellement candidats et  de s’en distinguer afin d’incarner une rupture avec la gouvernance des cinq années écoulées. C’était un atout dans la campagne.

    Maintenant qu’il attend l’adoubement du chef de l’Etat et le soutien de Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy rend hommage au premier et ménage le second. Il ne peut sans doute faire autrement. Mais renouant de la sorte avec la continuité, cette démarche lui devient un handicap.

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

luc 08/03/2007 16:15

la remontee de Bayrou semble surprendre comme lez score de JM Lepen en 2002!! Les français ne se laissent plus "diriger" par des médias ou des leaders. Sarkozy perd des points simplement parce que l'on est en train de se rendre compte qu'il est un homme de gouvernement et non un homme d'etat.

Mme Royal perd des points parce qu'elle n'a pas ce charisme attendu par ce peuple de gauche qui esperait un veritable changement or ezlle fait appel a des gens qui hier encore etaient ses pires adversaires et comme Fabius ne peut partager aucune vision sur l'Europe.

Bayrou a lui compris que seule la compétence est importante et que la droite et la gauche ce n'est que de la masturbation intellectuelle.

Mirino 07/03/2007 17:37

Alors Cher Gilbert, la vidéo- que Alceste vous avez recommandé pour moi…J’ai pu donc le voir aujourd’hui. J’ai même écouté quatre fois et je n’y vois ni entends rien que l’on puisse critiquer, sauf la stupidité de la question qui correspond naturellement avec la stupidité de celui qui se borne à la poser dans sa quête ridicule d’essayer de piéger Sarkozy. Sarkozy a eu quand même la bonne grâce de lui répondre- que justement on ne peut pas donner une identité à al-Quaïda. C’est en effet une organisation nébuleuse, (de toutes nationalités confondues, j’ajoute). Et alors ? Est ce que j’ai raté quelque chose ?J’ai beau revérifié, même si je trouvais l’entrevue sans aucun intérêt, à cause du soi-disant journaliste nul. C’est d'ailleurs une vidéo que je ne recommanderais à personne.

cindi21 06/03/2007 16:09

Votre photo: la bise du traitre où du juda??

Diatala 06/03/2007 14:02

@Samira. Ce n'est pas 53% des Français mais, des sondés. La différence est monumentale ! Sur un panel de 1000 personnes, à une période précise et à une question précise: "N.S vous fait-il peur" elles ont répondu: OUI ;  Ce qui n'a qu'une valeur nulle. Vous n'avez donc pas besoin d'avoir cette peur. Il a été crée une paranoïa par la gauche chez certains électeurs qui n'est en rien justifiée ! La seule vraie peur, reste que Mme Royal soit élue, à droite comme à gauche.

Mirino 06/03/2007 12:20

J’entends les interrogations, ‘mais qui c’est cet étranger prétentieux

qui ose mettre en question l’une des valeurs fondamentales de notre République?

Vous avez raison. Ce n’est pas de la diplomatie exemplaire. C’est le chant d’un troubadour un peu marginal qui a vécu et travaillé dans d’autres pays de Europe avant de faire son nid en France. Un européen bien avant Maastricht ou l’euro.

Il y a des années j’ai écrit des petits contes philosophiques pour les enfants. Une série s’appelle ‘The Rainbow series’. Chaque conte est complète en lui même ainsi que relié aux autres pour faire le cercle de l’arc-en-ciel, au ciel ainsi joignant son reflet sur l’eau. Le cercle de la vie en somme fondé aussi sur les quatre éléments.

L’un des contes s’appelle ‘The Pine Tree’ (Le Pin).

Pendant un orage une graine de pin est ballottée par le vent pour se trouver finalement sur le bord d’ une falaise donnant sur la mer. Néanmoins elle a pu péniblement pousser pour devenir un petit arbre. Malgré le vent et le peu de terre rocailleuse l’arbre poussait tant bien que mal, tout tordu, pour pouvoir produire son premier pomme de pin qu’il montrait fièrement au soleil.

Mais pendant tout ce temps, la mer avait rongé la falaise à tel point

qu’elle commençait à s’écrouler. Éventuellement et inéluctablement le petit arbre tomba tenant toujours son petit poignet de terre caillouteuse. La mer le posséda et l’éloigna de la côte où il n’y avait plus d’espoir, mais l’arbre tenait toujours son petit pomme de pin hors de l’eau.

Un jour une alouette volant vers le nord vit l’arbre flottant sur les vagues. Elle était fatigué et elle se posa sur le branche du pin. Comme elle eut aussi faim elle regarda autour d’elle. Elle vit la pomme de pin et regarda s’il contenait une graine. Il n’y avait qu’une. L’alouette prit la graine mais au lieu de la manger, elle releva sa tête puis s’envola soudainement.

Lorsqu’elle atteignit son pays, elle était si content qu’elle s’est mis à chanter. Elle avait oublié la graine qu’elle tenait toujours dans son bec. La graine tombait doucement, en spirale, pour atterrir au milieu de la forêt natale de sa mère, où elle grandit pour devenir le plus grand et plus noble pin de toute la forêt.



Tout ceci pour essayer de mettre en valeur pourquoi pour moi l’égalitarisme comme doctrine ne s’épouse pas avec la loi de la nature (et non 'la jungle') dont la nature humaine est forcément partie intégrale.