La dernière cartouche de Jacques Chirac

Publié le par blog-pl-seguillon

    En dissociant l’annonce de sa non candidature à un 3ème mandat de l’expression ultérieure de ses choix personnels pour la présidentielle, Jacques Chirac a gardé la main politique. Plus exactement, il a conservé une dernière cartouche.

    Nicolas Sarkozy a en effet besoin du soutien du chef de l’Etat. Celui-ci le lui accordera )à coup sûr. Mais la formulation de ce choix sera importante pour Nicolas Sarkozy. Trop appuyé, ce soutient étoufferait le candidat et l’enliserait dans la continuité. Trop sibyllin, il apparaîtrait comme une défiance à son encontre.

    Nicolas Sarkozy est visiblement assuré aujourd’hui de ce soutien mais il ignore la forme qu’il prendra.

    Il est donc pour l’heure condamné à adopter un profil conciliant. Il ménage le chef de l’Etat. La rupture est désormais réputée tranquille. Nicolas Sarkozy doit prendre garde de franchir les lignes jaunes traées hier soir par Jacques Chirac. Il est évident qu’il les a tutoyées la semaine passée en se prononçant pour la création d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale. Un nouvel écart pourrait remettre en cause le pacte passé entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy , le premier promettant son soutien, le second promettant au premier une sortie dans la dignité.

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Droite Moderne 20/03/2007 22:44

Oui le Jacques Chirac a gardé une cartouche. Après que Nicolas Sarkozy ait confirmé son orientation pour la droite nationale contre l'avis entre autre de Simone Veil, le président n'a plus qu'une option, celle de soutenir, à titre individuel et du fait des valeurs défendues lors de son allocution, François Bayrou.

Afin de défendre cette position, j'ai rédiger une lettre ouverte l'appelant à annoncer qu'il soutient Bayrou. Pour que cette démarche est un impact, je vous invite à en prendre connaissance, à l'adapter, à l'envoyer et à la faire connaître. Internet est un outil extrodinaire pour mobiliser, utilisons le.

à bientôt : http://droitemoderne.blogmilitant.com/index.php/2007/03/19/56-lettre-ouverte-a-jacques-chirac

ventadour 13/03/2007 16:28

Les adieux de Jacques Chirac: un grand moment d'émotion, comme les médias savent en organiser (merci Claude Chirac). Le bilan de Jacques Chirac : deux objets, une girouette et des casseroles bruyantes. Ce que je lui reproche le plus c'est d'avoir déçu les jeunes, et de ne pas avoir aidé l'opinion à reprendre ses marques dans le monde actuel, après la chute du communisme (l'explosion de la dette est la conséquence des chimères dans lesquelles les français ont été entretenus). La présidence du temps perdu !

jpb 13/03/2007 10:28





La photo que vous avez choisi nous montre un Jacques Chirac désemparé. Avoir trouvé le pouvoir et ne pas quoi savoir en faire, ne pas savoir à qui le donner. Se retrouver avec un vide immense. Le pouvoir pour le pouvoir déçoit les ambitieux. Ce n'est rien, seul compte la direction que l'on a trouvé. Avancer sans but, c'est errer.

Diatala 12/03/2007 22:40

Il y a sans doute trois solutions. Soit Chirac a établi une stratégie avec N.S depuis le début . Soit Chirac le soutient désormais car il a la conviction qu'aujourd'hui le candidat suivra sa politique étrangère. Soit il ne croit pas en lui et demande à tous les chiraquiens de le soutenir pour l'enfoncer encore plus et, que sa "rupture" ne passe que pour une continuité.

CLAUDE DE CUBBER 12/03/2007 17:57

Bonsoir,

Bravo pour votre objectivité. J'espère que vous serez récompensé. Essayez quand même de donner des photos de jmlp encore plus mauvaises que vos collègues.

Vive la démocratie.