LE COUPERET DU CSA

Publié le par blog-pl-seguillon

  

Je vous avais annoncé, pour le Grand Jury de dimanche prochain;  Ségolène Royal. Eh! bien, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel en a décidé autrement. L'organisme de régulation des médias audiovisuels a en effet interdit à notre confrère RTL de recevoir la candidate socialiste au motif d'un déséquilibre des temps d'antenne en sa faveur et au détriment de l'UMP. RTL avait cru pouvoir mettre au crédit du candidat de l'UMP l'émission au cours de laquelle nous avions reçu Jean-Louis Borloo. Or, le CSA a considéré que ce dernier ne s'était pas encore officiellement prononcé pour Nicolas Sarkozy et ne pouvait pas; par conséquent, être comptabilisé au profit de Nicolas Sarkozy !

 

 

    Nous voilà donc contraints de reporter une invitation de Ségolène Royal après le 20 mars sachant qu'à cette date les compteurs son remis à zéro et que nous entrons dans une période de stricte égalité entre tous les candidats officiels ! Ce qui relèvera de la quadrature du cercle !

 

 

    Chacun voit bien que cette comptabilité pointilleuse des temps de parole relève de l'absurde mais telle est la loi et il convient de l'appliquer même si l'on peut estimer qu'il conviendra un jour de revoir ces règles absurdes!

 

 

    Jean-Michel Apathie a donc convié pour dimanche soir une autre femme d'exception: Laurence Parizot, actuelle présidente du Medef . Les téléspectateurs ne perdront pas au change puisque les candidats ont déjà beaucoup parlé et pratiquement tout dit tandis que la représentante des entreprises n'a pas encore eu l'opportunité de longuement s'exprimer sur les programmes économiques des différents candidats.

 

 

 

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

feral 19/03/2007 15:25

laurence parisot passe le plus clair de son temps ds les medias et vous venez nous fairte croire qu'elle est un perdreaux de l'année qui ne peut jamais donner son avis .

vous nous prenez vraiment pour des demeurés !!!!!!!!!!!!!

Mirino 18/03/2007 19:54

C’était compréhensible que Laurence Parizot ne puisse pas s’engager trop sur un choix de candidat(e) qui lui semble le plus apte à mener une politique favorable au Medef. Mais petit à petit elle dévoilait davantage ce qui n’était point souhaitable et manifestement ses réponses étaient toutes sensées. La seule interrogation que l’on pourrait retenir est à propos de sa réponse sur la surévaluation de l’euro. J’étais étonné de constater qu’elle ne semblait pas savoir que la BCE a justement le pouvoir d’ajuster sa valeur simplement en baissant les taux d’intérêt au lieu de continuer une politique qui semble incohérente sur les circonstances mondiales actuelles de maintenir la hausse.

Maurice PELLOUX-PRAYER 17/03/2007 22:25

C'est à se rouler par terre, dire qu'on ne voit pas un ou une telle alors que je passe mon temps à zapper pour les éviter depuis deux mois, on ne doit pas recevoir les mêmes chaînes...

Une chose est sure cependant, c'est que le compresseur politico-médiatiqe est en route; pendant que les "petits" ramaient pour obtenir leurs parrainages, les candidats désignés par les médias et les instituts de sondage saturaient les antennes au plus grand mépris du minimum d'équité et sans que, bizarrement, cela ne pèse sur les comptes de campagne?

Mais cette overdose imposée se retourne lentement contre ceux-là mêmes qui nous l'ont administrée et un courant d'air frais va heureusement commencer à souffler la semaine prochaine, quand la campagne sera officiellement  lancée, avec le même temps de parole pour tous.

Durand 17/03/2007 17:34

Soyons sérieux. Ha bon absurde! Et si vous publiez les temps réels que vous avez donné aux autres candidats que Royal et Sarkosy.

Sur le site de Le Pen, il ya les passages aux différentes émissions de radio. C'est marant on ne voit jamais votre nom. http://www.frontnational.com/   Vous me faites penser à ce type flashé au radar et qui conteste la photo. Votre neutralité est entachée par votre réflexion. La bonne aurai peut être de dire oui , j'en fais trop pour Royal et Sarkosy. J'en prend acte et je modifie mon atitude. On peut estimer que vous manquez d'esprit critique. Cordialement!

cindi21 17/03/2007 07:18

Le CSA a-t-il compté le nombre de fois que l'on parle de Bayrou dans les médias?? On ne voit que lui. Oui il est vrai que Mr Cavada est avec lui!! Vous me direz que Cavada n'est plus au CSA?? En êtes vous certain???On ne parle que de Bayrou c'est le choix des journalistes mais trop c'est trop!!