Le réquisitoire d'Eric Besson

Publié le par blog-pl-seguillon

 

    Le réquisitoire que fait Eric Besson dans son livre «  Qui connaît Ségolène Royal ?» est d’une cruauté et d’une sévérité peu ordinaire. Accusant la candidate socialiste de céder au « populisme », à la « démagogie » et au « poujadisme », l’ancien responsable économique du parti socialiste estime qu’elle n’est mue que par « l’ambition de construire son pouvoir personnel ». Il en conclut que s’il serait triste pour les militants socialistes que Ségolène Royal échoue, il préférerait néanmoins un échec qui préserverait notre pays de « l’embolie » au cas où elle entrerait à l’Elysée !

   Certains jugeront que cet ancien responsable socialiste est poussé par le ressentiment à l’encontre d’une candidate qui s’était demandé, après sa démission, « Qui connaît Eric Besson  ». Peut-être.

   Mais ce qui est le plus terrible dans ce livre c’est que l'on y lit, écrit noir sur blanc, ce que bon nombre de responsables socialistes passent leur temps à confier aux journalistes sous le couvert de l’anonymat : leur aversion pour une candidate totalement polarisée par son propre ego et, pour certains, le secret espoir de son échec.

   On comprend alors pourquoi Ségolène Royal déclare vouloir à nouveau s’affranchir du PS après avoir pourtant appelé à son secours les éléphants jadis superbement ignorés par elle et déploré leur soutien insuffisant !

 

Publié dans blogpls

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FROSEN 27/03/2007 21:49

Les propos , arguments de Mme Royal prennent malheureusement  un relief moins noble à la lecture du livre de M. Besson. Le "présider différemment" affiché par Mme Royal ne souffrirait pas d'une explication au vu de la description faite sur le mode d'exercice du pouvoir dans sa  propre campagne. Il serait bienséant de goûter à la transparence tant affichée.

Quel dommage pour la démocratie et pour cette élection, que le PS se contente en lieu et place de ses idées, de découvrir le marketing. Les limites du sourire sont vite atteintes.

antennerelais 25/03/2007 15:17

"De Frèche à Besson, le Parti Socialiste est parfois le refuge trop accueillant de personnages dont la promotion est assurée du simple fait de leur médiocrité insigne."http://francoismitterrand2007.hautetfort.com/archive/2007/03/17/journalistes.html

christila 25/03/2007 13:54

chistila à mila,

Vous donnez votre avis sur la compétence des trois candidats qui ont les meilleurs sondages en ce moment. et choisissez N.Sarkozy, c'est votre droit le plus absolu mais il ne faut pas justifier vos arguments à l'aide de propos délateurs peu crédibles. Je suis tout à fait d'un autre avis et je ne suis pas la seule. Ségolène Royal est la seule par contre sur les trois à avoir une licence en sciences économiques, sans parler de ses autres diplômes que les autres n'ont pas. Renseignez-vous avant d'écrire. Prenez vous tous les économistes à gauche pour des idiots ? Alors Eric Besson le serait aussi. Je ne dirai pas cela mais des milliers d'internautes trouvent ses propos très moches ce qui rend son discours inacceptable.

mila 24/03/2007 18:57

Je viens de lire le livre d’Eric Besson dont on dit tant de mal : c’est un peu émotionnel, mais on le comprend ! On commençait d’ailleurs à se douter que le vernis tout de sourire et de compassion de Ségolène cache en réalité un caractère arrogant et dictatorial. Elle seule sait tout, ce qui ne l’empêche pas de changer d’avis comme de chemise, au gré des circonstances. On voit bien qu’elle ne maîtrise pratiquement aucun dossier, le pire étant l’économie qui est pourtant primordiale. Elle ne répond jamais clairement aux questions et endort le bon peuple de formules creuses.

Si elle était présidente ce serait la dictature et la ruine du pays ! J’en frémis d’horreur.



 



 Le programme de Ségolène Royal n'est pas du tout novateur, il reprend ce qu'il y a de pire dans toutes les mesures socialistes qui ont conduit le pays à la ruine depuis 1981. Sous couvert de nouveauté, et faisant la girouette, on reprend les mêmes vieilles recettes qui ne marchent pas et qui malheureusement ont été continuées aussi par Chirac. Chirac/Mitterrand même combat, et même défaite.



 



François Bayrou et Nicolas Sarkozy eux aussi sont ambitieux : mais le premier n’est qu’un aimable rigolo qui transformera la France en banquise, coincé qu’il sera entre gauche et droite. Le second est le seul qui, avec des idées réellement neuves, peut relancer l’économie et le marche de l’emploi, c’est le seul crédible. L’étranger ne s’y trompe pas qui souhaite que la France se dote enfin d’un Président valable c'est à dire N. Sarkozy.

mila 24/03/2007 18:43

Je viens de lire le livre d'Eric Besson dont on disait tant de mal : c'est effectivement un peu émotionnel, mais on le comprend ! Je suis tout à fait de son avis, on commençait d'ailleurs à s'en douter, le vernis de ROYAL fait