Bayrou: décrue ou trou d'air ?

Publié le par blog-pl-seguillon

   Le recul de François Bayrou dans les sondages annonce-t-il une inéluctable décrue ? N’est-il qu’un trou d’air, par définition provisoire,  provoqué par le tir conjugué de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy dont le candidat centriste a été victime dès lors qu’il commençait à représenter un véritable danger pour le duo de tête ?

   Les sondeurs s’interrogent. Les centristes s’accrochent. Les amis de Nicolas Sarkozy se rassurent. Les socialistes demeurent perplexes.

 

   Après le coup de barre à gauche du discours de  Villepinte, Ségolène Royal se dit à nouveau affranchie du carcan socialiste et s’efforce de séduire au centre. Certains socialistes estiment même que le moment est venu de lancer des perches en direction du candidat centriste. Si la présidente de la région Poitou-Charente doit tout faire pour être au second tour et donc empêcher que François Bayrou ne  remonte dans les sondages et ne passe devant elle, elle sait qu’au second tour, le total des voix de gauche sera trop maigre pour qu’elle puisse l’emporter. Elle aura alors besoin de rallier à elle une partie des électeurs du candidat centriste. Un effritement de François Bayrou est bénéfique à Ségolène Royal, un effondrement du candidat centriste lui serait préjudiciable. A trop se déporter au centre au premier tour, le candidate socialiste risque de redonner un espace à une gauche antilibérale dont un score confortable la ferait trébucher au premier tour. A trop se gauchiser, elle pourrait bien trébucher au second.

 

     L’entourage de Nicolas Sarkozy , lui,  se dit rassuré et confiant. Rue d’Enghien, au siège de campagne de Nicolas Sarkozy , on se montre modestement triomphant ! On ne doute pas que le « soufflé » Bayrou va naturellement retomber. C’est « l’effet malabart » plaisantent les amis du ministre de l’Intérieur : « ça gonfle, ça enfle puis, soudain, ça explose ! Nous y sommes ! Il ne suffit plus que de mitrailler encore un peu le candidat centriste et il ne sera bientôt plus nécessaire de tirer sur l’ambulance ». Du côté de Nicolas Sarkozy l’on se dit autrement préoccupé du score que pourrait faire Jean-Marie Le Pen , dont l’amplitude demeure fort difficile à évaluer aujourd’hui.

 

    Les centristes, déçus par les dernières enquêtes d’opinion, ne veulent pas croire néanmoins à un affaissement durable de leur candidat. Le meeting qu’a tenu hier soir François Bayrou au Zénith de Paris et qui a réuni près de 7000 personnes  les a ragaillardis. Le candidat centriste a dirigé l’essentiel de ses flèches contre Nicolas Sarkozy et s’est employé  à séduire l’électorat de gauche par un discours très virulent à l’encontre du président de l’UMP qualifié de « candidat du CAC 40 ». Habité par une conviction inébranlable, François Bayrou continue d’affirmer sa certitude d’être présent au second tour.

 

    Les experts s’interrogent. Ils se demandent si le recul de François Bayrou est du pour l’essentiel aux attaques conjointes déclenchées à son encontre par Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Dans ce cas  ce tassement  pourrait n’être  que provisoire.  Ils sont aussi tentés de penser que François Bayrou n’est pas parvenu à démontrer la viabilité de sa gouvernance s’il était élu ou n’y est parvenu que trop tardivement. Si bien qu’à leurs yeux la décrue serait inéluctable.

 

   Le défi de François Bayrou est sans doute désormais de démontrer qu’il est le seul à pouvoir battre Nicolas Sarkozy dans un deuxième tour. C’est le seul argument massue qui puisse convaincre  des électeurs de gauche- voire certains à droite, de lui donner leur voix dès le premier tour : l’argument du vote utile !

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

P 30/03/2007 10:45

Taratata ,vous semblez bien sympathique mais lors de ce meeting vous etiez dehors ou dedans? vous devez avoir un compas dans l'oeil pour estimer avec autant de precision le nombre de participant(qui viennent vous avez raison par curiosité ou par conviction ) !

vous etes convaincue tant mieux !!perso je ne crois pas en un homme qui hier lorsqu'il etait ministre de l'education ,disait  Amen a tout ce que les syndicats demandaient !  (il semble du reste que vous ne le frequentiez pas lorsqu'il etait  ministre...!!).Bonne chance

Taratata 28/03/2007 10:45

Chacun a le droit d'avoir ses opinions, oui c'est vrai aucun sondage - Internet ou Institut - n'est vraiment fiable.

En revanche, je vous encourage à aller sur place voir les candidats et vous faire votre propre idée.

Au meeting de Bayrou à Paris, surprise : beaucoup plus de 7 000 personnes (Places assises = 6700 + personnes debout partout dans les travées et l'espace devant la scène = environ 2000/3000). Nous étions plus de 1000 dehors en fin de meeting, sans compter tous ceux qui sont repartis avant la fin, et tout ceux qui ont fait demi-tour déçus de n'être pas à l'intérieur pour cause de manque de place (il faisait un froid glacial).

Surprise car là, point de militants enragés avec pancartes et banderoles, on se trouvait parmi une foule de personnes de tous âges, peu habitués aux meetings politiques, c'est évident, et c'est pour moi un signe qui ne trompe pas, pas besoin de convoquer le ban et l'arrière-ban des troupes militantes pour remplir les salles, à Paris comme partout en Province.

Et enfin, ici comme sur les marchés à la rencontre des français, beaucoup de chaleur humaine, beaucoup de sympathie et d'enthousiasme. Moi cela me suffit pour avoir envie d'aller plus loin avec cet homme, dont les paroles touchent et choquent rarement.

Allez aussi sur les sites Internet, et testez le niveau des commentaires, quand ils dépassent le stade de la démonstration d'engouement partisan. Jugez sur pièce les propositions, et là encore, pas tant de différences sur le fond, mais quelles différences sur la forme, et sachez apprécier certaines nuances, de taille...

Alors comparez, bougez, discutez, c'est une campagne vivante qui va bien au delà des anecdotes relatées par une partie des média.

wyart 27/03/2007 16:31

je trouve ce site trop orienter vers bayrou par ci par la attention ca peut se retourner contre lui!vivement  nunuche,pas de programme sauf critiquer a droite a gauche ,je prends une mesure a droite ,une mesure a gauche et voila j,ai un programme le pauvre !!  demandez le programme!!!!!!

jm 25/03/2007 08:40

Aux internautes peu avertis et notamment à roland 69 !

les sondages sur internet sont surprenants ,nous dites  vous ? mais les sondages sur internet sont pires que tous les autres ,c'est une illusion ...

telechargez un logiciel comme AI robot  en démo et vous comprendrez :

oui je connais ce genre de site: supprimez les cookies , deconnectez vous,reconnectez vous, vous avez au moins une chance de revoter (votez2007 est pal mal fait cependant limite et controle mais n'est infaillible.)

sur d'autres sites en vous déconnectant  plusieurs fois (changement ip pour ceux qui n'ont pas d'IP fixe)vous pourrez voter 300 fois dans la journée

en informatique tous les coups sont permis !en politique aussi alors les deux ensembles!!

 le pire c'est que vous y croyez parce que vous y participez contrairement aux  sondages par telephone (vous avez ete appelé ??moi non !! !-))  )

selon vous les moteurs de recherches(  yahoo,etc) donne la popularitée à qui ??cherchez vous meme ?je ne veux pas casser l'ambiance ! !-))

tenez  ben demain je lance une recherche sur le pape president : je programme mon petit robot pour qu'il fasse 15000 requetes dans la journée : du coup le lendemain on titre :" les francais aimerait voir le pape président !

bon vote !  je ne dirais pas pour qui je vote ! on ne peut pas dire ou verifier que tel ou tel candidat utilise ce genre de procedé parceque le simple militant peut le faire ! analyser l'evolution de ses sondages avant le debut de campagne et faites vous une idée !! ca peut aider c'est l'opinion "pure"... ??

pierrot 24/03/2007 19:53

kumo ton amie a raison !!!! segolene elle est vrai