SEGOLENE ROYAL AU GRAND JURY

Publié le par blog-pl-seguillon

 

Cette fois devrait être la bonne ! Il y a un mois, c’est Ségolène Royal qui s’était décommandée. La semaine passée, c’est le CSA qui avait mis son veto au motif de l’égalité de temps. Les compteurs ayant été remis à zéro après l’officialisation des candidatures bénéficiant  des parrainages nécessaires, la candidate socialiste sera ce dimanche l’invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

     Elle participera à cette émission à un moment où les instituts de sondages lui accordent des intentions de vote sensiblement égales à celles qui sont attribuées à Nicolas Sarkozy et où François Bayrou a reculé dans les sondages après avoir frôlé le niveau de la candidate socialiste. C’est dire que la compétition présidentielle est aujourd’hui serrée à un mois de l’échance. Nous aurons bien sûr beaucoup de questions à poser à Ségolène Royal  sur son projet mais aussi sur son rapport au parti socialiste et à ses dirigeants. Nous aborderons également les questions internationales alors que la tension est de nouveau très forte avec l’Iran. Le sujet de l’identité nationale que se disputent aujourd’hui Nicolas Sarkozy et la candidate socialiste sera également à l’ordre du jour. Nous reprendrons également les interrogations que vous ne manquerez pas d’exprimer sur ce blog.

 

Publié dans blogpls

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mirino 29/03/2007 10:20

Ségolène persiste et signe. Démanche irresponsable. D’autant plus

lorsqu’on apprend que celui qui avait déclenché l’histoire à la gare du Nord est un criminel archi connu. Si les jeunes présents ont aveuglement pris sa défense manifestant une nette préjugé contre la force de l’ordre, ce phénomène malsain est aussi le résultat des prises de positions irresponsables de la gauche depuis belle lurette.

Bayrou non plus n’est pas innocent à cet égard, mais lui il veut profiter des deux camps, (les deux partis qu’il prétend vouloir unir).

Le seul candidat, à part Sarkozy, à afficher clairement un sens de responsabilité normal et digne, est Philippe de Villiers.

Nous savons aussi que la violence chez les ‘jeunes’ est le produit du manque de respecte issue de la laisser aller et la non défense des valeurs ainsi qu’une doctrine d’égalitarisme aux écoles. Elle est aussi le produit d’une démission de responsabilité des parents concernés.

Malgré les vieilles lunes des socialistes, le gouvernement, qu’il soit de gauche ou de droite n’est pas responsable pour le comportement des ‘jeunes’, et encore moins sous de telles circonstances (sauf pour l’influence politique plutôt de gauche et plutôt naïve dans les écoles publics).

Ségolène Royal démontre pleinement son incohérence d’ailleurs lorsqu’elle traite la politique de sécurité de Sarkozy comme ‘répressive’ tandis qu’elle compliment la Chine sur sa manière beaucoup plus écrasante et cruelle de gérer la sienne.

LIL 29/03/2007 07:39

Bonjour,

Pourriez vous nous livrer des analyses critiques sur les mesures des candidats. Exemple : Le modèle social d'Europe du Nord que Ségolène souhaite instaurer. Comment font-ils ? Ont -ils eu à subir la mondialisation des services de la même manière que nous ? Est-ce qu les indiens, Tunisiens et autres Chinois concurrencent les Norvégiens ? Quels conséquences d'un SMIC à 1500 euros ? REprise de la consommation et de la croissance ou augmentation de la précarité, des délocalisations ?

 

 

xv007 28/03/2007 18:44

Lorsque l'on embauche quelqu'un on esaye de connaître ses qualités et ses défauts.

Il me semble que pour un candidat à la Présidence de al Republique il serait utile de faire les meêmes demandes.

Voici les questions : Que pensent de Sego les personnes qui travaillent avec elle  ? Que disent d'elle  les familiers de Ségo ?

Je pense que les réponses seraint beaucoup plus instructives que tout ce que l'on peut affirmer sans preuves.

 

 

patricio 28/03/2007 16:07

Je viens de terminer le livre d'Eric Besson. Son analyse corrobore mes impressions pendant l'émission. J'ai trouvé Ségolèen Royal imbue d'elle-même jusqu'à faire peur...

Mirino 28/03/2007 15:12

L’exploitation d’un événement où la force de l’ordre se considère obligée à prendre les mesures qu’elle estime nécessaires, est d’autant honteuse lorsqu’il s’agit de ceux qui aspirent à la fonction du Chef de l’État.

Une telle prise de position aveugle est totalement irresponsable et

ne sert qu’à attiser davantage les flammes en donnant raison aux délinquants et en trahissant la force de l’ordre rendant bien évidemment l’exercice de son devoir encore plus difficile.