VOULEZ-VOUS UN DEBAT?

Publié le par blog-pl-seguillon

  Durant cette campagne, chacun des candidats supposés pouvoir accéder au second tour de l’élection présidentielle s’est efforcé de répondre aux questions spécifiques des diverses catégories sociales quitte, parfois, à faire preuve de démagogie. Les propos tenus par les prétendants sont  ainsi  apparus bien souvent comme ceux  de premiers ministrables et non pas comme ceux que l’on attendrait de présidentiables. Chacun a exprimé par le menu mais de manière fluctuante les différents articles de son programme. Mais les candidats n’ont pas eu loisir ou n’ont pas voulu confronter leurs projets.

    Quand Nicolas Sarkozy n’était pas hostile à un débat, Ségolène Royal n’en voulait point. Quand la candidate socialiste a proposé une confrontation télévisuelle avec le candidat de l’UMP et les autres prétendants, ce dernier a estimé qu’il était désormais trop tard. Aujourd’hui, François Bayrou réclame à cor et à cri un débat entre les quatre candidats du peloton de tête . Il suggère que, par commodité,  ce débat ait lieu sur internet qui n’est pas soumis aux règles de parité de temps édictées par le CSA. Ségolène Royal et Jean-Marie Le Pen se disent prêt. Nicolas Sarkozy s’y refuse.

   Qu’en pensez-vous ?

   Estimez-vous qu’un débat sur internet serait utile pour éclairer les électeurs.

   Allons plus loin.

   Il reste 17 jours avant le premier tour.

   Pensez-vous que, quitte à prendre le temps nécessaire pour assurer l’égalité de temps entre les douze candidats, trois ou quatre grands débat devraient être organisés sur les antennes de télévision afin que chacun puisse mettre son bulletin dans l’urne le 22 avril en connaissance de cause.

   Selon vous, la démocratie mérite-t-elle cet échange ou l’estimez-vous inutile pour faire votre jugement ?

   Il est évident que si, très nombreux sont ceux qui disent réclamer ces débats, - notamment à travers le net, il sera d’autant plus difficile d’en récuser la nécessité. Vos commentaires nombreux, ceux des habitués de ce blog et ceux aussi des visiteurs amis que vous aurez sollicités ne seront pas sans effets.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Gilbert Sorbier 13/04/2007 11:38



Je ne sais pas si ma prose retiendra votre attention, elle est sans prétention, vous la trouverez sans doute simpliste...

J’ai 47 ans, j’ai toujours voté à gauche (donc à gauche du PS : Verts, PC ou LCR, et bien sûr Non à Maastricht et à l’infâme traité) Voici mon « argumentaire » personnel.

1) Le Pen sera très probablement au second tour !- le potentiel « facho-réac » français est toujours là (25% global en 2002 avec Le Pen Mégret Boutin Saint Josse)… et il n’y a hélas pas beaucoup de « raisons » de voter Le Pen en 2002 qui ont disparu en 2007, par contre ses idées se sont banalisées, son programme mis en œuvre (16 propositions sur 30 par Raffarin-Villepin-Sarko)…- Le Pen est au dessus de ses temps de passage de 2002 (devrait atteindre 19-20% sur la lancée actuelle, et il n’a pas Mégret pour lui bouffer 2,5%) donc on peut hélas le prévoir à 20-22%- la question risque donc d’être qui contre Le Pen ? est la réponse est « Tout sauf Sarko » !

2) Il y a un gros risque Sarko / Le Pen au 2e tour !!- la droite dure (Le Pen De Villiers Sarko Nihous) devrait faire au minimum 45% (48,4% en 2002 avec Le Pen Mégret Saint-Josse Chirac Madelin Boutin)- Sarko descendra difficilement en dessous de 20%, s’il fait moins c’est que Le Pen fait plus…- le risque d’un 2e tour Sarko / Le Pen devient une quasi certitude si le total « gauche » atteint celui de 2002 (19% Mamère Hue Besancenot Laguiller Gluckstein) : il resterait 36% maxi pour Bayrou et Royal, et une barre à 20-22% pour être au second tour… (si les deux font 18 bonjour l’angoisse !)…

3) Pourquoi voter utile Bayrou plutôt que Royal ?!- Bayrou est le seul capable de battre Sarkozy au 2e tour si par bonheur Le Pen n’y est pas- même contre Le Pen, Royal n’est pas sûre de gagner : les gens de droite voteront Le Pen ou s’abstiendront, beaucoup de gens de gauche s’abstiendront, le PS n’a rien compris à 2002 et 2005 et ne se rend pas compte à quel point il est rejeté- Bayrou n’est pas plus à droite que la moitié du PS, sans doute plus « à gauche » que Strauss Khan, et on peut lui faire crédit de positions plus courageuses (médias, dette, Darfour, identité…), d’un antisarkozysme réel et ancien et d’une démarche plus citoyenne que le cinémarketing de Royal

4) La mort du PS, une chance pour la gauche- la France sera à droite, en tout cas pas à gauche, pendant les 5 prochaines années, que ce soit avec Le Pen, Sarkozy, Bayrou ou Royal : le choix c’est droite très dure avec Le Pen / Sarko ou droite social-libérale avec Bayrou / Royal- le PS a doublement trahi la gauche, en ne réalisant pas la politique voulue par ses électeurs et en étant responsable de la perte de sens du clivage droite/gauche (qui est toujours plus d’actualité alors que les rapports de force n’ont jamais été aussi violents) – il a bien été aidé en cela par tous ceux (médias, bourse) que cela arrange de classer comme extrémistes ceux qui veulent contester la loi du fort- l’élimination au premier tour pour la 2e fois consécutive l’amènerait peut-être enfin à écouter les électeurs et à disparaître : que les sociaux démocrates rejoignent le futur parti de Bayrou et que le petit reste renonce au caviar (et aux ors de la République) pour participer à la création d’un vrai parti de gauche anti-libérale

5) L’union de la (vraie) gauche, une condition pour renaître- la division et le nombre ahurissant de candidatures à gauche ont ruiné les espoirs nés du référendum de 2005 : alors que la France est majoritairement anti-libérale, la gauche anti-libérale a la cacophonie pour porte voix…- les victimes du libéralisme sont de plus en plus nombreuses, le modèle libéral de plus en plus contesté, et la gauche ne pourra peser d’aucun poids dans la future assemblée qui sera toujours élue à la majorité absolue- une vraie gauche forte, même minoritaire au parlement (elle pourrait représenter 20% voire plus) beaucoup plus efficace pour défendre les « siens » (chômeurs, exclus, salariés, fonctionnaires…) que la dispersion actuelle- la chance est passée pour cette fois, la gauche saura-t-elle s’unir pour les prochaines échéances ?

Bien que de gauche je voterai donc Bayrou au premier tour :- parce que la (vraie) gauche n’a pas su s’unir - parce que je veux éviter un 2e tour Sarko / Le Pen et voterai donc « utile » - parce que la fin du PS créerait peut-être enfin les conditions de (re)naissance d’une gauche anti-libérale forte- parce que je fais au moins autant confiance à Bayrou qu’à Sarko et Royal, et n’ai aucune confiance dans le PS

Si Bayrou n’est pas élu Président c’est qu’on aura Sarko ou Le Pen à la tête du pays,et toujours le PS pour empêcher la gauche d’exister…

Et après les Présidentielles ?- si la (vraie) gauche s’unit avant les législatives de juin (très improbable) je vote à gauche- sinon je vote pour donner à Bayrou la majorité parlementaire qui va avec son élection- et ensuite je retourne à gauche en espérant qu’enfin elle s’unisse !!!

Merci de votre attention et bon vote le 22 avril !

Rédigé par: aiolive

Christine MEICHELBECK 12/04/2007 18:18

Bonjour, bien évidemment qu'il faudrait que les candidats débattent. Et plusieurs débats, mélangeant la droite et la gauche, et pas forcément les "gros" ensemble... La base de la démocratie est basée sur l'équilibre entre le pouvoir et le contre-pouvoir. Où est cet équilibre aujourd'hui en France ?! Avec un président de la république élu à 80% (il n'y a guère que dans les dictatures qu'un tel score est atteint) qui n'a ABSOLUMENT PAS tenu compte de tout ce peuple de gauche qui a voté pour lui, victime de la propagande journalistique, car il s'agissait réellement de propagande digne des pires dictatures.... Au fait : tout ne devait-il pas s'arretter de tourner en France si le peuple français osait voter non à la constitution européenne ?!?! N'y a-t'il pas eu , là aussi, une véritable propagande ???? Je suis inquiète. La démocratie vacille. Ne pas prendre en considération les diverses demandes d'une énorme partie de la population ne peut qu'amener le désordre ou, pire, vouloir l'étouffer comme il semble évident que plein de personnes ayant le pouvoir (pouvoir de l'image, de l'information, politique....) le souhaiteraient. Il n'a jamais été dit que la vraie démocratie était ce qu'il y a de plus facile à instaurer. Bien au contraire. Et j'ai bien l'impression que tous ces gens qui nous dirigent et (soit-disant) nous informent trouvent la voie de la "non-démocratie" beaucoup plus simple..... C'est au peuple de veiller..... mais progressivement on ne lui en donne plus les moyens. Les débats en étaient une partie...

phijay la salle 12/04/2007 02:32

Non ! Non ! et Non !

Qui peut croire qu'un débat à deux, quatre cinq ou douze (au secours!) fera avancer en quoi que ce soit le choix des électeurs ?

En revanche, pour satisfaire la mégalomanie des candidats, et/ou l'ego des journalistes (ah ! sainte médiamétrie, priez pour nous !) alors, quelle aubaine !

La réalité est plus simple : on veut du débat comme on veut voir le dompteur bouffé par les lions. Nous croyons avoir besoin de jeux du cirque : les chapitaux (les médias) sont là, les Messieurs/Dames Loyal (les journalistes) également, et les "dompteurs", (pauvres candidats promis pour plus de 91 % d'entre eux à une mort certaine) aussi. Quel dommage si ces débats n'avaient pas lieu !

Le peuple est impatient de voir cela, comme on freine sur la route en arrivant à hauteur d'un accident, espérant voir un peu de sang. Ou bien comme le joueur décavé, qui veut se "refaire" sur un ultime coup de dés ! Que ceux qui modifieraient leur vote sur une réplique lèvent le doigt : ils ne méritent pas leur carte d'électeur. Bonjour (et adieu) la démocratie !

 

Mathieu 09/04/2007 20:48



 



Bonjour, Dans 2 semaines il y a le 1er tour des élections présidentielles. Je suis un électeur lambda et je fais partie des 42% annoncés par le dernier sondage des "indécis". Le message des partis politiques est pour le moins très brouillé. Pour ma part, je pense qu'un candidat à la présidence de la République devrait se présenter sans être soutenu par aucun parti : il a l'ambition d'être le Président de tous les Français ! et les Français vont élire un homme ou une femme pour les représenter, pas pour être le porte-parole de son parti. Il faut choisir un candidat qui corresponde à cette image, c'est donc sa personnalité qui est primordiale. Voilà où j'en suis de ma réflexion et j'attends la fin de la campagne pour choisir celui ou celle qui aura pour moi la personnalité qui corresponde au poste, selon son discours, son comportement devant les caméras, les micros, les gens... Ce forum est ouvert à tous pour un échange de points de vue.

 





Publié par un électeur lambda à 08:36 0 commentaires Liens vers ce message blog    













 

regis-andre 09/04/2007 18:58

je suis pour un debat mais un débat contradictoire pas un foutoire ou tt le monde se coupe la parole un vrai débat  respectueux projet contre projet  un avant le premier tour pour que les masques tombent et un pour le second tour quelque soient les finalistes