GRANG JURY: JOSE BOVE

Publié le par blog-pl-seguillon

  

 José Bové sera l'invité du "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro ce dimanche de Pâques. Ce sera une occasion d'évoquer les difficultés du camp anti-libéral à se rassembler et à compter dans cette campagne. Une occasion aussi de demander à José Bové pourquoi, selon lui, ses positions écologistes sur les OGM ou l'agriculture bio non plus que son combat contre les tentatives de régulation  de l'OMC ne font pas recette à la gauche de la gauche alors que d'aucuns voyaient en lui l'Astérix qui allait mobiliser le camp anti libéral

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Gilbert Sorbier 10/04/2007 17:22

Dur de s'intéresser à José Bové, quand on sait que le sort de Pays dépend d'une seule chose:                                                                            Soit Bayrou est au deuxième et il est président !                                   Soit Bayrou n'est pas au deuxième tour, Sarkozy est élu et c'est repartit avec FILLON, BRETON, DE ROBIEN, RAFFARIN, BUSSEREAU, JUPPE, ESTROSI, DEVEDJIAN, COPPE ETC.

palloporo 10/04/2007 09:41

pourquoi perdre son temps à parler de l'insignifiant?

Mirino 10/04/2007 09:25

On utilise l’argument du racisme un peu trop. On l’applique de façon aveugle et irresponsable pour les fins politiques.L’ironie c’est que ceux qui crie le plus fort sont souvent ceux qui sont les plus aptes d’être racistes, y compris ceux qui ferraient mieux d’intégrer avec bonne volonté sans faire de telles vagues nuisibles.L’Europe est devenue tellement phobique à l’égard de racisme que c’est facile d’exploiter cette phobie plutôt qu’encourager l’intégration de manière normale et honnête.Bové et l’extrême gauche ainsi que JMLP figure parmi les attiseurs. En fait il n’y a pas beaucoup de différence entre les extrêmes. Bien entendu ils se rencontrent sur le cercle des tendances. Mais en France c’est politiquement incommode de se réfèrer trop à l’histoire sanguinaire, néfaste et lamentable du communisme. Il est plus correct et facile, selon certaines interprétations de l’histoire, de taper uniquement sur l’extrême droite.Ne serait il temps d’arrêter un peu cette hypocrisie lâche?Puis il n’y a pas de types de racisme. Il n’y a que le racisme. Et si la vogue d’anti-américanisme (prônée aussi par Chirac) n’est pas un autre exemple de racisme, c’est une drôle de manière de traiter une alliée qui n’a jamais laissé tombé la France.

Jean-Charles 10/04/2007 08:32

Un petit mot, juste pour dénnoncer les propos de "MMC" : Le sujet me semble t il doit être consacré au sieur Bové ? Alors! bien que je n'attache aucune importance à son existance (politique), il me semble qu'il ne représente que "pinuts" sur la scène politique. Je ne vois pas en quoi un fauteur de trouble peut être ainsi médiatisé autrement que dans les faits divers. Quand à monsieur Le Pen, les esprits étriqués de la gauche bobo ne pensent qu'à deverser leur haine sans pour autant avoir d'arguments probants autres que les "redits" médiatiques tels "antisémitisme, apologie de crime, haine racial" etc... etc..  Que dire alors des extrêmes gauches quand on sait ce que cela a provoqué dans certains pays de l'europe de l'est ? Ne véhiculent ils pas la haine les "josés, olivier, marie-georges, et autres arlette?

Mirino 10/04/2007 07:50

Quant au commentaire N° 15, il n’y avait aucune apologie ni justification pour certaines paroles de JMLP dans mon commentaire. Tout le monde sait qu’il en abuse parfois. Je maintien cependant qu’il y a une nette différence entre les paroles mal choisies et les actes criminels prémédités.En outre je trouve que c’est incompréhensible et incohérent que l’on ‘glorifie’ José Bové, le traite d’une sorte de héros en lui donnant donc raison indirectement pour tout le mal qu’il fait, et de comble lui permet d’être candidat des présidentielles.