Les trois surprises de la campagne

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

 

La percée de François Bayrou

 

Le candidat centriste ne récoltait que 6 à 7 % des intentions de vote au dernier trimestre 2006. A la surprise générale, il a fait depuis son entrée dans la cour des grands,  c'est-à-dire de ceux qui sont susceptibles d'être élus. On lui doit une campagne habile construite sur la posture du candidat anti-système. Le président de l' UDF a joué sur la frange de l'électorat socialiste qui doute des capacités présidentielles de Ségolène Royal et sur la frange de l'électorat de droite qu'inquiète la personnalité de Nicolas Sarkozy.

 

L'OPA de Ségolène Royal sur le parti socialiste

 

Contrairement à ce q'imaginaient la plupart des observateurs, Ségolène Royal est parvenue, au nez et à la barbe des éléphants, à convaincre les militants socialistes de la désigner pour mener la course présidentielle au motif que les sondages la donnaient capable de battre Nicolas Sarkozy.

 

L'échappée de Nicolas Sarkozy

 

Le candidat de l'UMP a réussi, au grand étonnement de tous, à incarner la «  rupture » bien qu?il ait été associé de manière tout à fait éminente aux différents gouvernements du quinquennat. Il est également parvenu à neutraliser plus vite qu'on ne l'imaginait initialement tous ceux qui pensaient pouvoir le concurrencer dans sa propre famille au point d'obtenir un sacre triomphale le 14 janvier et de mener depuis la course en tête.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

buy phentermine 24/04/2007 21:23

republicain 24/04/2007 15:17

  CRUELLA  OU LA  ZAPPATERA   ATTENTION A L ERREUR DE CASTING

 



  Vue de l’étranger la Grande Nation fait souvent sourire, elle donne des leçons au monde et semble incapable de se réformer .

 Pouvons nous nous offrir le luxe de perdre cinq ans de plus avant de trouver des réponses au mal français ?

. On aurait tort à droite de se gausser des capacités intellectuelles de MME Royal .Redoutable bête politique elle a su éliminer ceux qui pouvaient réformer le Parti Socialiste

 Dominique Strauss KAHN, , oublia qu’à défaut d’idées Ségolène avait de l’ambition et une incroyable capacité à détruire ses contradicteurs en les accusant de machisme.

Peut on imaginer MME ROYAL, présidente de la République ?

Elle sait faire vibrer la fibre populiste. Elle chante la Marseillaise et ,à défaut de poule au pot le dimanche veut pour chaque famille française...un drapeau tricolore .

Madone de la repentance, elle réveille les communautarismes, réinvente l’histoire , tout lui est bon pour détruire la France et récupérer les suffrages de l’Outre Mer.

Communicante , elle invente la « démocratie participative » mais ne parvient pas à faire taire ses collaborateurs

  Evelyne Pathouot fut son assistante parlementaire, licenciées abusivement elle poursuit MME Royal aux prud’hommes et rédige ces lignes savoureuses. " Ses plus fidèles partisans ont fait voeu de silence. Ils n’ont rien à dire et le disent très bien. Ils concèdent tout au plus qu’elle les séduit ; plus rarement, qu’elle les terrorise. Je connais bien Ségolène puisque j’ai travaillé à ses cotés comme assistante parlementaire pendant deux ans. J’ai été, un temps, une ségoliste convaincue.Puis, peu à peu, j’ai découvert sa part d’ombre. Celle que j’idéalisais m’est alors apparue pour ce qu’elle est : une femme ambitieuse, calculatrice et autoritaire, prête à tout pour atteindre la plus haute charge de l’Etat."

 

 



 Le programme économique de Mme ROYAL nous renvoie aux temps joyeux de Pierre Mauroy  Pour sauver notre modèle social il faudrait sans doute revaloriser le travail, privilégier l’activité plutôt que l’assistance. Madame Royal prévoit le contraire 

Elle veut  appliquer les 35 heures à toutes les entreprises au moment où il importe de mieux rémunérer les heures supplémentaires Elle menace l’équilibre des retraites en  défendant les régimes spéciaux et en particulier celui des « intermittents du spectacle »

 

 



En relevant le smic à 1500 euros elle tasse les hiérarchies salariales 

 



 Bien des Français qui gagnaient un tout petit peu plus que le smic deviendront smicards

 



  Grâce à elle , un professeur agrégé débutant sera désormais ... smicard.

 



 

 



ELLE PEUT COMPTER SUR LA DIABOLISATION DE SON ADVERSAIRE . Tout est reproché à Nicolas SARKOZY ,sa taille, ses origines hongroises  Une investigation  honnête  ramène à sa juste dimension l’ »affaire «  du karsher ; Sarkozy reprenait simplement les paroles d’ une habitante excédée et ainsi devenait le symbole de l intolérance . IL perdit en quelques secondes  tout le bénéfice  de son action en faveur du conseil du culte musulman …

 



Dans une revue de philosophie  il veut faire preuve de compassion pour les parents  confrontés au suicide de leur enfant , des propos tronqués en font aussitôt  l’avocat du déterminisme génétique

 



Quel dommage que les médias ne permettent pas à tous les électeurs d’aller à la source des documents ! Trop souvent les choix idéologiques  conduisent à des dérives caricaturales

 



Madame ROYAL sera élue non sur son programme  mais sur la capacité du microcosme  à la diviniser et à diaboliser son adversaire

 



 

 



Elle est bien devenue la candidate du PS et ce qui n’est jusqu’à présent qu’une tragédie socialiste peut demain devenir une tragédie française.

 



Ceux qui espèrent  Olympe de Gouges se retrouveront avec la Concini...  Ceux qui attendent la Zapatera auront   Cruella

 



 

 



Une belle erreur de casting

Jmoulin 24/04/2007 00:07

L'heure est grave, car nous sommes maintenant aveugles. Les media principaux sont aujourdhui tous manipules par l etat, par M Sarkozy, et/ou par les interets des grandes puissances financieres. Notre seule ouverture vers une information libre (sans censure) est l internet. Trop de journalistes ont peur ou sont museles, et la masse critique est aujourd hui depassee: l opinion publique peut etre manipulee ehontement et sans controle.Ouvrez les yeux. http://sarkostique.xooit.fr/t2408-Sarkozy-et-Moi-documentaire-corrosif.htm

supont 22/04/2007 19:41

N. Sarkozy: 29,15%S. Royal: 26,2

F. Bayrou: 18,6J.-M. Le Pen: 10,8O. Besancenot: 4,7%

pov

Kevin Costello 21/04/2007 11:26

J'adore, cher Pierre-Luc, les petites images que vous choisissez à chaque fois !

Amitiés