VALSE DE PREMIERS MINISTRES

Publié le par blog-pl-seguillon

     Dans un entretien accordé au quotidien " Le Monde", Ségolène Royal confiait , hier soir,  que Dominique Strauss Kahn pourrait être un très bon Premier ministre. La veille,  Interrogée sur Canal+ sur la possibilité qu'elle choisisse François Bayrou comme Premier ministre, la candidate du PS, avait pourtant  déclaré : "Je ne m'interdis rien". "Je pense que ce n'est pas ce qui se passera mais je ne m'interdis rien sur le choix de mon Premier ministre", avait-t-elle ajouté.

         A l'évidence, pour tenter de séduire l'électorat centriste, Ségolène Royal, tout en laissant susbister un voile d'ambiguité, avance ce que pourrait être son choix. Mais donner le nom de son Premier ministre avant que d'être élu est plutôt un signe de faiblesse. Une manière de jouer le tout pour le tout afin de racoler l'électeur. L'expérience montre que la politique du ticket n'est pas d'une grande efficacité. Démonstration en a été faite en 1969 avec le duo Defferre-Mendès-France.

        A l'inverse, Nicolas Sarkozy qui avait un temps expliqué qu'il donnerait le nom de son Premier ministre entre les deux tours, garde aujourd'hui le silence sur ce sujet même si la manière dont il associe très étroitement François Fillon laisse deviner que ce dernier pourrait rejoindre Matignon en cas de victoire.

        De toutes les façons, que Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy I'emporte, le futur chef du gouvernement ne saurait se faire d'illusion. Il ne sera qu'un super secrétaire général. L'évolution des institutions, avec le passage au quinquennat , et le caractère autoritaire de l'un et l'autre des deux candidats font qu'en toute hypothèse le prochain président de la République "définira et conduira la politique du gouvernement" rôle que la Constitution continue d'attribuer de plus en plus fictivement au Premier ministre.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Aurelie Guardino 03/05/2007 11:55

J'ai suivi le debat avec interet du Royaume Uni ou je reside. Il est interessant de voir que M. Sarkozy semble plus avoir la carrure pour la presidencie en gardant son calme et repondant precisement aux questions posees. Cependant  Mme Royal semble avoir beaucoup d'experience sur le terrain  ce qui peut etre un bon point car elle touche les minorites. Je crois qu'il va y avoir beaucoup d'indecis pour ces elections. Bonne courage au deux candidats.

Patrick DAVRIL 02/05/2007 17:29

De toutes les façons, que Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy I'emporte, le futur chef du gouvernement ne saurait se faire d'illusion. Il ne sera qu'un super secrétaire généralSauf si l'assemblée nationale est de l'autre bord, et que feront t'ils, dissoudre pour avoir une majorité ?