DERNIERES CARTOUCHES

Publié le par blog-pl-seguillon

    Nicolas Sarkozy est en situation de favori, du moins au regard des intentions de vote qui lui sont prêtées par les sondages. Ségolène Royal est en position de challenger, autrement dit dans la position de celle qui défie le probable détenteur du titre selon les enquêtes d’opinion.

 

    Le débat de mercredi soir n’a fait, semble-t-il que confirmer ce rapport de force. La pugnacité de Ségolène Royal et la manière dont elle a semblé dominer ce duel semblent avoir eu pour effet paradoxal d’accorder à Nicolas Sarkozy un calme qui n’est pas la première vertu du candidat de l'UMP.

 

    Il est donc très logique que la candidate socialiste prenne tous les risques dans cette dernière étape du parcours pour tenter de mobiliser bien au delà de son socle électoral.

   Elle interprète donc le refus de vote de François Bayrou pour Nicolas Sarkozy   comme une choix subtile en sa faveur. Ce qui n’est pas explicité.

 

   Elle annonce qu’elle s’appuiera sur la majorité la plus large possible si elle est élue et laisse entendre qu’elle pourrait alors gouverner avec François Bayrou . Ce qui n’est pas avéré.

 

   Elle prédit de fortes tensions dans le pays si le champion de la droite dur est élu. Ce qui peut apparaître comme un comportement pyromane.

 

    Mais il est normal et légitime dans sa situation de tirer toute les cartouches qui lui restent pour tenter d’opérer un retournement de tendance de dernière heure.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Alliance Conseil & Développement Entreprise 07/05/2007 20:45

 Tout depuis le dépouillement des bulletins annonçant SarKozy vainqueur

http://alliance-conseil.les-forums.com/topic/48/et-c-est-sarkozy.html

Mirino 05/05/2007 07:27

Ammendamento del ultimo versoVous êtes donc prévenusMoi je veux cette chance,Ne faites pas le choix réfléchi

marie 05/05/2007 02:35

Excellent Monsieur Séguillon,L'histoire journalistique retiendra que vous aurez été le seul à faire votre métier avec courage en nous livrant vos analyses éclairées - et non partisanes- sur le débat du second tour.J'ai été grandement surprise par tous les autres commentaires de la presse à l'issue du débat. J'ai personnellement deux hypothèses sur ce "phénomène" : la première est que leurs analyses "gagnant-gagnant" n'avaient pas d'autre objet que de ménager le-a futur-e président-e de la République, la seconde est qu'ils sont tellement pro-Ségolène que le moins qu'ils puissent faire pour elle était de l'aider à lui "sauver la mise".Belle illustration de la thèse sarkozyste sur la pensée unique dans les média, qui, faute de s'être remis en question ces 30 dernières années, ne sont plus que le très pâle miroir déformant de notre société.Dernière chose : je vous rejoins tout à fait sur la pyromanie ambiante et je vous encourage à en parler dans vos commentaires télévisés. J'espère  que si Sarkozy est élu, l'absence de déchirement du tissu social (promi par Bayrou) ou de fortes tensions dans le pays (redoutées par Ségolène) seront comme autant d'autres  moments historiques de vérités et de révélation des caractères que cette campagne nous aura donnés à vivre.

Henri Varaud 05/05/2007 00:51

Le politiquement correct nous enjoint de ne pas tirer sur une ambulance, mais en vérité ici nous parlons de la survie politique pour Mme Royal, avec un score de 48/49% elle perd avec les honneurs, laisse quelques chances au PS pour les législatives , et sauve la place de son compagnon, mais à 46/54% comme cela semble se dessiner, elle et François Hollande ont droit à une visite sur la planche que certains savonnerons avec délectation et  entre nous aprés son atitude envers les historiques du PS ce ne sera qu'un juste retour de flamme. Espérons que comme le fromage de La Fontaine, la leçon profite au PS pour enfin sortir de ses archaïsmes populistes car il n'est pas bon pour un pays de ne pas avoir de réelle opposition , cela conduit à toutes les dérives. même si ma confiance en Nicolas Sarkosy est immense, je crains toujours le syndrome de Maslov.

Ariamkina 05/05/2007 00:03

pas de commentaires - simplement : un  document (plaisir de le transmettre) - il été une fois sous le gouvernement de socialistes, le consulat de France de St-Petersbourg a refusé le visa pour mon fils... Je suis une francaise et je reside toujours en France, et j'attend de  LA REPONCE de Mme Royal (depuis 04 aôut 1992). Vive  "LA SOLUTION DURABLE"

A vous de juger...