SEGOLENE ROYAL:DEUX SCENARIOS

Publié le par blog-pl-seguillon

 

     Forte des 17 millions de voix qu’elle a obtenues au deuxième tour de l’élection présidentielle, Ségolène Royal poursuit un objectif clair : prendre le leadership du P.S. et de la Gauche afin d’être à nouveau candidate en 2012. Son comportement, au soir du 6 mai, ne laisse subsister aucun doute sur le sujet. La présidente de la région Poitou-Charente , quelques minutes à peine après la fermeture des bureaux de vote, a exprimé son souhait de « continuer » devant toutes les caméras de télévisions dans une déclaration préparée dès le début du week end. Elle a répété son intention du haut de la terrasse du siège du parti socialiste devant les militants qui avaient envahi la rue de Solferino à Paris.

      Or, la meilleure position pour incarner cette figure de chef de l’opposition est d’être présente à l’Assemblée nationale afin d’y être le contradicteur de la majorité en place.  Ceci est d’autant plus vrai que Nicolas Sarkozy a annoncé que, moyennant une modification constitutionnelle,  il irait physiquement s’exprimer devant la représentation parlementaire à intervalles réguliers.

     Toutefois, Ségolène Royal, durant sa campagne présidentielle, a milité pour un mandat unique des élus. Elle l’a écrit noir sur blanc dans son livre « Autrement ». Bien plus, il y a quelques mois, la présidente de la région Poitou-Charentes a annoncé que, fidèle à ses principes, elle ne se représenterait pas dans la circonscription de Melle qu’elle détient depuis 1988 et qu’elle laisserait la place à l’une de ses protégées, Delphine Bateau. Dans un souci de cohérence, Ségolène Royal a aujourd’hui réitéré sa décision de ne pas des présenter à la députation en dépit des ardentes sollicitations des militants locaux.

A partir de là deux scénarios sont possibles.

Choisissant de ne pas se déjuger, Ségolène Royal n’a d’autre possibilité pour se camper en chef de l’opposition que de prendre le leadership du parti socialiste lors du congrès qui se tiendra à l’automne prochain. Il lui faudra donc prendre la tête d’une motion lors du congrès puis tenter de se faire élire par les militants selon les nouvelles règles du PS.

Mais sur ce chemin elle rencontrera au moins trois obstacles. Elle devra affronter la concurrence. Dominique Strauss Kahn s ’est proclamé disponible pour assumer la rénovation du PS. Laurent Fabius n’est pas demeuré en reste et s’est proposé pour redresser le drapeau de la gauche mis bas par la défaite du 6 mai. Ségolène Royal va se retrouver en second lieu sur le même terrain que D.S.K., celui de la « rénovation » et de la «  modernisation » du P.S.. Elle se heurtera enfin au titulaire du titre qui n’est autre que François Hollande , son compagnon !

Deuxième scénario, Ségolène Royal revient sur sa décision et sur l’amical pression de ses amis décide finalement de se présenter à la députation, ce que semblaient craindre ce soir quelques disciples de Dominique Strauss Kahn. Mais ce qui serait du plus mauvais effet.

Les deux scénarios à la vérité ne sont pas incompatible et l’on pourrait très bien imaginer que Ségolène Royal souhaite à la fois être présente à l’Assemblée nationale et prendre la tête du parti socialiste.

En toutes hypothèse, les adversaires de la présidente de la région Poitou Charente   au sein du P.S. auront grand mal à marginaliser la présidente de la région Poitou Charente  comme ils le souhaitent secrètement!   

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Annick 21/05/2007 14:02

Réponse au commentaire n° 8

Les soldes des cartes d'adhésion au PS à 20 euros n'ont pas fait gagner Mme Royal....Il faut arrêter de prendre les Français pour des primates.

Son agressivité, la suffisance de son Ex compagnon et son incapacité à répondre de façon précise aux questions posées sont responsables de sa défaite et j'en suis bien aise.

Pascal H 15/05/2007 20:56

Stratégie d'ouverture :



Ne pensez vous pas qu'à force de diversifier les courrants de pensées des nouveaux acteurs du nouvel état (gauche, centre , radicaux, Bessons) l'équipe risquerait de perdre de sa réactivité?



Et si vous ne le pensez pas, dans ce cas là, le rôle de ces nouveaux équipiers serait il pas limité ?



Dans notre cas ,trop de diversité risque de ralentir l'efficassité,? ou la stimule?



Pascal H



Mirino 15/05/2007 14:36

En effet l’auto criticisme est un bon exercice tout comme l'est de se moquer de soi, mais il faut s’avouer d’abord, malgré le grand effort parfois exigé, qu’on n’est pas tout à fait parfait. La candidate N° 2 et la candidat N° 3 ont eu autant de mal à accepter le choix de la majorité, qu’ils ont à prendre le temps à en tirer quelques leçons du drame, à en être philosophes, à exercer un petit peu de humilité et à réduire l’acharnement obsessif de continuer la scénario à tout prix sans la moindre de changement comme si de rien n’était.Quant au narcissisme des commentateurs (ceux qui prennent un plaisir de relire maintes fois leurs écrits publiés par exemple) l’autosatisfaction est l’ennemie de l’artiste comme il ne l’est du politicien. Quand l’écrivain, le peint et le politicien décident qu’ils ne pouvaient jamais faire mieux rétrospectivement- (car il faut toujours arriver à être totalement sûr et satisfait que l’on ne peut pas faire mieux sur le moment) alors ils sont déjà morts comme tels. Il n’y a plus d’évolution positive possible. Que l’on fasse donc autre chose, change le métier, cultive les pommes de terre.Prenons moi par exemple, si on le veut. En ce qui concerne la modestie, c’est très probable que je sois le plus modeste indicible dans le monde entier…

guy-achille 15/05/2007 14:23

je crois une fois de plus que les journalistes ne posent pas le problème comme il faut et vous en particulier M. PLS.

Avant même de parler de la stratégie de conquête du parti par Mme Royal, il faut parler de la crédibilité de sa candidature seule condition à la notion de leadership qui ressort clairement de vos propos. Vous me direz en effet que c'est bien votre démarche et vous prendrez en illustration les 17 millions de personnes qui ont voté Mme Royal... J'ai l'impression que c'est Le PEN qui a fait ces 17 millions vu l'intérêt que vous accordez à ce score quand il s'agit de la candidate de l'un des deux plus grands partis en France. Vous pensez vraiment que Fabius au 2nd tour aurait fait beaucoup moins? et DSK alors? non!!! un peu de sérieux dans l'analyse M PLS.

Plutôt que de regarder le score ou le nombre de votes obtenus, regardez le nombre de personnes qui l'ont voté par conviction et à ce moment, nous aurons les mêmes bases d'évolution.

Je crois simplement qu'elle pourrait bénéficier d'un manque d'entente entre Fabius et DSK, car elle a pour principal soutient les jeunes tels les Montebours et autres, en quête de promotion (certainement légitime) dont on a vu, par ailleurs, la qualité des conseils et les résultats obtenus.

Je vous rappelle donc au préalable M. PLS.

ena22 14/05/2007 22:58

Chers commentateurs,

J'avoue je suis jalouse: j'aimerais manier le clavier avec autant d'aisance que vous, avoir pour l'écriture, ne serait-ce qu'un millème de vos dons.

J'aimerais pouvoir analyser avec autant de rigueur les "faits politiques" que Mr Séguillon décortique pour nous (merci Mr Séguillon...bisou).  

J'aimerais sur chacun des sujets proposés donner un avis éclairé.

J'aimerais que mes mots sonnent juste.

J'aimerais être aussi informée, cultivée.

Hélas...

Cependant mes commentaires sont toujours validés, toujours. Alors j'en ai déduit que Mr Séguillon les lisait très attentivement, et que malgré une expression maladroite, il accordait à mon propos une attention toute particulière (ce qui dans le fond est bien normal!). Je suis persuadée qu'il trouve mes interventions pertinentes (peut-être est-il même un peu jaloux )...

Je me dis finalement, que je mérite bien ma place parmis vous!

Bref, tout ça pour dire que:

1) Je ne crois pas (n°22) que vous trouverez un Psy capable de vous dire après avoir lu un livre relatant quelques évenements de la vie d'une femme, évènements abordés avec le parti pris des auteures de les mettre en relation avec des "évènements" politiques(je simplifie à l'extrème), évènements plus souvent relatés qu'observés, je vous mets au défi donc, de trouver un psy capable de vous faire un "diagnostic" concernant le type de personnalité dont "relève" cette femme!  Ce diagnostic, s'il était possible (et ce n'est pas le cas), dépendrait qui plus est des postulats théoriques qui orientent sa pratique, il n'est donc pas certain que la dénomination "pervers narcissique" est pour lui du"sens".

2) N°24, J'ai du mal  à saisir les relations qu'entretiennent  dans votre esprit "perversion narcissique"/ Agrippine-Néron /Royal-Hollande?

3) N°25, un nouveau diagnostic: schizophrène à présent...nous passons d'un type de personnalité à une structure...ben voyons.

Un autre diagnostic?? Un lien pour vous aider (c'est très clair, bien expliqué, y'a plein de définitions):

http://www.aapel.org/bdp/BLtroublespers.html

S.Royal est sûrement bien moins narcissique que nous.

Zut à la fin (comme vous Mr Mirino, j'ai ce soir vu rouge clair).

Bisous Mr Séguillon.