Compétence, mais proximité

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

Nicolas Sarkozy , durant sa campagne présidentiel a bien précisé « Je veux que les nominations aux fonctions les plus importantes de l'État se fassent sur des critères de compétences et de hauteur de vue, et non pas sur des critères de proximité avec le pouvoir politique en place. Les candidats à ces nominations seront auditionnés publiquement par le Parlement et celui-ci pourra mettre son veto à leur nomination »

Nicolas Sarkozy , élu, nomme deux de ses proches  à des postes stratégiques : Frédéric Péchenard devient  directeur général de la police nationale et Michel Gaudin préfet de police de Paris. A Michèle Alliot-Marie, nommée ministre de l'Intérieur, le chef de l'Etat  impose pour chef de cabinet Michel Delpuech, ancien préfet des Hauts-de-Seine.

La compétence de ces trois personnalités ne fait aucun doute. Mais leur proximité avec le nouveau chef de l'Etat n'en fait pas davantage !

Publié dans blogpls

Commenter cet article

evelyne44 26/05/2007 09:23

En réponse à Sophie.

Vous avez raison, convoquer le parlement pour toute nomination, ce serait ridicule. En plus, il y a assez de lourdeur administrative dans le pays pour éviter encore d'en rajouter ! Ce que je voulais dire, c'est plutôt instituer une commission indépendante sur le modèle du CSA dans l'audio-visuel, qui après tout ne fonctionne pas si mal et cela permettrait une plus grande clarté. Je crois que tout ce qui peut accroître la confiance des citoyens envers les instiutions politiques doit être favorisé et ce au delà des clivages politiques, car au-delà des préférences de chacun qui sont bien légitimes, notre désir et notre intérêt à tous c'est de vivre dans la meilleure démocratie possible.

 

sophie 25/05/2007 21:53

il ne va pas convoquer le parlement à chaque fois qu'il doit prendre une décision !

 par contre, pour nommer les sages, ou le président de la cour des comptes..là oui il devrait proposer et non décider

 

pour la police et la sécurité, il a toute légitimité à s'entourer de gens compétients et proches de lui !

evelyne44 25/05/2007 21:50

La compétence ne fait aucun doute, mais étaient-ils les seuls compétents pour ces postes ? Ce serait tout de même étrange que par un curieux hasard, toutes les personnes compétentes soient en même temps des proches de M. Sarkozy. Le seule réponse possible est de proposer la mise en place d'une instance de contrôle constitutionnelle et indépendante qui puisse contrôler les nominations de ce type, car quel que soit le gouvernement, ce  sont des phénomènes inévitables, chacun d'ailleurs ne se lamentant que des excès des autres... . Relisons Montesquieu : la liberté politique est préservée "quand le pouvoir de par sa nature arrête le pouvoir".

Mirino 25/05/2007 19:06

Si la compétence ne fait aucun doute, il n y a pas d’autre critère plus important. La proximité avec le pouvoir ce n’est pas négatif non plus car si on rame ensemble on va plus vite, et d’autant plus si les uns et les autres ne soient pas tenter de mettre des trous dans la coque.