Henri Emmanuelli au Grand Jury

Publié le par blog-pl-seguillon

  

Henri Emmanuelli, député socialiste des Landes, ancien ministre, ancien Premier secrétaire du PS et ancien président de l'Assemblée nationale appelle une refondation idéologique du PS et se prononce pour la création d'un grand parti progressiste après les législatives.

   Il sera l'invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro dimanche prochain.

   Les questions ne manqueront pas. Les vôtres seront les bienvenues.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

marie-christine gran 30/05/2007 19:20

On pourrait demander son avis à Roger HANIN, il connaî bien les arcanes (voir ce mot dans le dictionnaire) du PS...et il en est revenu....lui aussi!MCG

Bubus 29/05/2007 21:54

C'est avec les vieux dinosaures qu'on fait les bonnes soupes à la tortue, mais il faut des piments roses !

Micromégas 28/05/2007 18:46

J'ai un profond respect pour Henri Emmanuelli. Comme Juppé, il s'est sacrifié pour d'autres, et a été puni logiquement. On dit qu'une fois la peine effectuée, on efface les ardoises et l'on repart, en faisant table rase du passé.

Mais, ce n'est pas parce qu'il a été puni que je l'aime bien. Ce serait singulier. C'est parce qu'il est constant dans sa vision politique (qu'elle soit jugée bonne ou mauvaise) et ne se plie pas aux contorsions habituelles de la course aux honneurs, qui semble être le seul but de beaucoup d'hommes politiques, qui frétillent devant une caméra et un micro, avides de lumière médiatique. Un titre, un maroquin, ou encore une poignée de main de Dieu le père éliséen constitue une fin en soi.

Comme si les convictions n'étaient qu'un moyen de parvenir à un poste, alors que celui-ci ne devrait être qu'un moyen de défendre les idées pour lesquelles les électeurs ont voté.

J'ai vu et entendu Henri Emmanuelli. Il a été égal à lui-même et fait une analyse sur l'état du PS qui est exacte, en partie. Il est certain qu'il penche pour un coup de barre à gauche : mais, aurait-il dit le contraire que nous fussions surpris.

Même si l'extrême gauche s'est réduite à une peau de chagrin, que le seul vote utile n'explique pas, puisque la gauche ne totalise pas plus de 36% au premier tour, et que la faute n'en revient pas au PS qui a fait des efforts en recentrant son discours afin d'éviter d'être dépassé par Bayrou. Les verts sont égaux à eux-mêmes, c'est àdire qu'ils représentent plus une composante d'un programme qu'un parti. Le PCF s'évapore de scrutin en scrutin, et l'extrême gauche et les alter mondialistes ont été dissous dans le torrent des nouvelles inscriptions qui semblent s'être principalement portés sur les partis modérés, ce qui explique en partie le recul du FN.

Donc, une partie des électeurs semblent aller vers le Modem, mais Emmanuelli voudrait sappuyer en premier lieu sur les alliés du congrès d'Epinay, sans constater que ce bâton de vieillesse est bien peu solide et grandement rogné. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut cracher sur les amis d'hier.

Fidèle à lui-même, et à ses convictions, il continue d'analyser la situation avec des critères d'une autre époque. Une époque où la droite était l'héritière de Laval et Pétain, comme si De Gaulle n'était pas passé par là, entre-temps. Comme si la gauche n'était que vertu, et que le souvenir de bon nombres de jeunes des régimes sanguinaires n'étaient pas principalement ceux des régimes communistes.

On continue de parler de progressistes (sous-entendu, les autres sont des affreux jojos qui prônent la régression), comme si la gauche n'avait pas exercé le pouvoir pendant 15 années au cours des 26 dernières années.

Je n'ai pourtant pas envie de tirer sur l'un des rares qui, au sein de la tourmente qui agite le PS, ne flingue pas le voisin en louchant sur son poste. Le seul qui appelle au rassemblement, sans jeter de l'huile sur le feu et qui voit venir une marée bleue, sauf sursaut des militants qui peuvent remercier Sarkozy d'avoir réduit de moitié le Modem, faute de quoi la position de la gauche serait des plus délicates.

Clems2111 27/05/2007 21:28

Conclusion......

Vive la Droite et Sarkozy ;)

geronimo 27/05/2007 20:52

Il y a  un énorme probléme de génération au PS du sans doute à la croyance qu'aprés la majorité, c'est l'opposition qui va glandouiller au pouvoir. Tout le monde baigne dans son jus. Le grand mérite de Sarko c'est de ne pas accepter ce systéme de notables qui s'échangent les chaises.

Quand va t-il comprendre qu'il a fait son temps ?.