DU VERT A L’ORANGE

Publié le par blog-pl-seguillon

 

     François Bayrou se sait parti pour une nouvelle traversée du désert ! Il ne le cache pas. Trahi par la plupart des députés UDF, il n’aura que peu voire pas d’élus  à l’Assemblée nationale. Consolation pour le président du MODEM toutefois, outre le grand nombre d’adhésions à son nouveau parti, les ralliements de plus en plus nombreux d’élus  verts à sa cause. Ces derniers reconnaissent faire cette démarche parce qu’ils ne croient pas les socialistes capables de se refonder et de se réformer de sitôt.

     Le président du MODEM voit dans ces ralliements un symbole prometteur et un heureux présage. C’est peut-être autour de son parti « central » que pourrait se reconstruire une opposition que le PS, déchiré par ses luttes intestines, paraît incapable pour l’heure de réaliser.

Publié dans blogpls

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mirino 05/06/2007 10:18

Si « nous sommes le seul pays démocratique du monde où les pouvoirs sont à ce point concentrés entre les mêmes mains » c’est parce qu’il n’existe pas un parti d’opposition digne de ce nom. On ne peut pas établir un parti d’opposition dans un temps record entre les deux tours des présidentielles non plus.Au lieu de critiquer ce qui pour lui représente une sorte de monopole de pouvoir, Mr. Bayrou, ainsi que le PS, ferait mieux d’établir d’abord des partis crédibles d’opposition.Critiquer n’est justifiable que lorsqu’on offre simultanément une politique ou un programme digne, convaincant et applicable comme alternative. Les français oublient ce que les uns et les autres représentent, car ils se fondent et se morfondent dans leurs formules incessantes de critiques de même couleur grise.

(Mon lupus a été chassé pour le bon. Peut-être il hurlait un peu trop, bien qu’il fût très apprivoisé).

Mirino 04/06/2007 10:06

Mirino 04/06/2007 09:52

Selon Mr. Bayrou les français ne sont pas défendus car la majorité sera de droite. Mais cette majorité est un rassemblement, un arc-en-ciel dont bien de nuances viennent de son propre camp. C’est donc cette majorité qui représente au mieux les français etpoint Mr. Bayrou. Il ne représente que lui-même, avec quelques nouvelles nuances vertes encore déboussolées.  

Delcourt 03/06/2007 21:00

La stratégie de François Beyrou, Président du nouveau Modem, coincé entre les centristes de gauche et les centristes apparentés UMP, est déplorable pour ses électeurs. “Résister” selon son expression favorite… mais pour quoi faire ? L’aventure personnelle ne mène jamais bien loin… Pour le moment son argumentation se résume à considérer que le Président Sarkozy est un ” panier percé”. Pas très imaginatif ! notre champion de l’immobilisme ” ni… ni…”.La présence d’un groupe parlementaire du Modem à l’Assemblée semble bien compromise.

La déduction fiscale des intérêts des emprunts immobiliers est considérée par la “Diva” socialiste comme une ” improvisation démagogique” de la part du Président de la République.Comment peut on avancer pareille accusation !…. à moins d’être complètement inculte au plan économique ( un énarque sait il ce qu’est une entreprise industrielle ou commerciale ? et l’Economie en géneral ? ont-ils suivi des cours sur ces sujets ? la question se pose souvent !… ) ou être foncièrement de mauvaise foi, ce qui n’est pas à exclure….Dés que Madame Royal n’arbore plus son sourire figé son visage laisse transparaître sa véritable nature….Cette accusation est la manifestation de sa manière de projeter, de transférer à l’autre sa propre “déontologie” ( la base de la psychologie ). En matière d’amateurisme, d’improvisation, d’inculture économique et j’en passe… Ségolène Royal est vraiment à la ” hauteur” du débat. Si j’étais candidat socialiste à la députation je ne souhaiterai pas sa présence et encore moins son intervention lors de mes réunions publiques…

http://yvandelcourt.unblog.fr

Mirino 03/06/2007 19:45