COMPTES DANS LE ROUGE

Publié le par blog-pl-seguillon

  

     L'addition des mesures annoncées par Nicolas Sarkozy est salée pour le budget de l'Etat. Les déductions d'emprunt pour l'accession à la propriété d'une résidence principale devraient représenter un manque à gagner de 5 milliards d'euros pour l'Etat, la suppression des droits de succession encore 5 milliards et la défiscalisation et l'exonération de charge des heures supplémentaires et complémentaires  de 5milliards également. Soit une baisse de recettes de 15 milliards d'euros. Ajoutons à cela la quasi annonce faite par Jean Claude Trichet de l'augmentation cette semaine d'un quart de point des taux d'intérêt ce qui équivaut à alourdir le remboursement des intérêts de la dette qui sont actuellement de 44 milliards d'euros annuels de 0,25%, soit 400 millions d'euros  (*). Ce sont donc 15,5 milliards d'euros que le budget va devoir trouver.

 

 

 

 

    Il n'est dès lors que trois  scénarios possibles.

 

 

 

 

    Ou bien, d'ici à quelques mois, comme l'avait fait Jacques Chirac en octobre 1995, le gouvernement change brutalement de pied,  décide de renouer avec une politique budgétaire moins dépensière et privilégie la discipline commune européenne. Ce qui reviendra à rallier une " pensée unique" aujourd'hui dénoncée et fondée sur le triptyque rigueur budgétaire, monnaie forte et désinflation compétitive ( avec  

 

 

 

 

     Ou bien, au nom de la lutte contre la "pensée unique" Nicolas Sarkozy non seulement confirme la pause dans la réduction des déficits mais laisse ceux-ci filer et la dette se creuser plus encore. Ce qui lui attirera les foudre de Bruxelles.

 

 

 

 

     Ou bien le chef de l'Etat prend prétexte de ces dépenses supplémentaires pour les compenser par des coupes claires dans un certain nombre de budget s dont pour l'essentiel celui de la Fonction publique avec une réduction drastique des agents de l'Etat et notamment des enseignants. Ce qui peut avoir pour effet de réveiller un mécontentement qui ne pourra s'exprimer que dans la rue faute d'être réellement représenté au parlement.

* Si l'on ajoute au 44 milliards d'euros, montant actuel du remboursement des intérêts de la dette, les 400 millions d'euros supplémentaires qu'entraînera l'augmentation d'un quart de point des taux d'intérêt et les 15 milliards de dépenses supplémentaires, on trouve un peu plus des  55 milliards que rapporte actuellement l'Impôt sur le revenu. Atant dire que le produit de l'IRPP sera plus qu'absorbé  absorbé par le seul paiement des intérérêt de la dette publique et les dépenses supplémentaires !     

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Paul 04/06/2007 21:43

Pourquoi dites vous que les coupes claires dans la Fonction Publique viseraient essentiellement les enseignants ?

Il y a d'autres fonctionnaires que les enseignants...... ou que les infirmières ou que les policiers comme le clament les socialistes pour essayer d'effrayer le bon peuple.

Il y a par exemple ceux des Finances qui semblent délibérement ignorer les progrès de l'informatique; il y a la Poste, comme le fait remarquer un autre correspondant et d'une façon générale toutes les Administrations centrales ou départementales. Vous n'avez sans doute jamais eu à faire à une Direction départementale de l'Equipement ou de l 'Agriculture. Il y a trop de monde dans  ces services si bien que s'ennuyant ou se dérangeant les uns les autres, ils compliquent à outrance ou par plaisir la vie de usagers. S'ils étaient moins nombreux avec néanmoins une obligation de résultats les choses iraient j'en suis sûr beaucoup mieux. Ce n'est sans doute pas à vous que j'apprendrai qu'alors que le nombre d'agriculteurs a, en France, fortement diminué, les effectifs du Ministère de l'Agriculture ou des services en dépendant se sont considérablement accrus.

Mais sans doute ne suis-je qu'un affreux populiste.

evelyne44 04/06/2007 21:16

On avait presque oublié la dette ! Mais elle, elle ne nous oublie pas ! Tout le problème est de savoir si les dépenses permettront ou non une véritable relance de l'économie et de la croissance. Et le problème se complique, car la croissance dépend en grande partie de facteurs qui sont internationaux et que nous ne maîtrisons pas. De plus, même à supposer que la BCE accepte de baisser l'euro, cela peut favoriser les exportations, mais le bénéfice risque d'être nul, car le pétrole se paye en dollards ! Laisser filer la dette relève donc d'un pari bien risqué, car on ne sait pas si en creusant la dette, on pourra faire repartir l'économie, mais on est sûr qu'avec une dette trop forte, l'économie va souffrir. Heureusement que nous sommes en Europe et qu'on va vite se faire tire les oreilles si on exagère  !

marie-christine gran 04/06/2007 18:45

AH! BON...Les comptes seront d'autant plus faciles à équilibrer!Merci à notre internaute pour sa précieuse correction!

yves 04/06/2007 16:42

il me semble que PLS fait une énorme erreur de calcul, confondant une hauuse de 0,25 % et une hausse de 25% ! ce ne sont pas 11 milliards en plus mais 0,11 millliards en plus qu'il faudra payer !

ce qui n'enlève rien à la tragique continuité du non respect de la dette pour les générations future

marie-christine gran 04/06/2007 15:13

Je me demande si des coupes claires dans les dépenses publiques qui sont actuellement inutiles, comme, par exemple, les dépenses entraînées par les centaines de fraudes à l'ANPE et aux ASSEDIC (plusieurs millions/an dans le Midi, déjà) ne constitueraient pas déjà un tout petit début de solution.Autre solution: demander aux assurés de la Sécurité Sociale qui le peuvent, de faire un effort VOLONTAIRE et spontané, pour éviter de se faire rembourser de tous leurs soins. Les gens, maintenant qu'ils ont confiance en lui, seraient prêts à faire un effort, surtout s'il ne leur est pas imposé, mais si on le leur demande, comme acte civique. Ce serait formidable et je suis assez sûre que ça marcherait aussi....Pour le moment. Il faudrait profiter de cette période "bleue"!Voilà encore un sujet, cher Monsieur Séguillon, à soumettre à  nos internautes:Que proposer pour trouver de l'argent?Amitiés à tous MCG