REMPLACER A.JUPPE ?

Publié le par blog-pl-seguillon

Alain Juppé doit-il demeurer ministre en dépit de son échec à Bordeaux ? Sinon par qui le remplacer. Telles sont les questions difficiles auxquelles doit rapidement répondre Nicolas Sarkozy dans les prochaines heures.

Alain Juppé, personnalité dont chacun reconnaît aujourd’hui la stature et la droiture, a sans doute payé  politiquement hier sa fidélité à Jacques Chirac après l’avoir payée judiciairement en décembre 2004 en écopant de 14 mois de prison avec sursis et d’un an d’inéligibilité !

Nicolas Sarkozy pourrait en principe conserver Alain Juppé au sein du gouvernement. Aucune règle constitutionnelle ne s’y oppose. Seule la tradition républicaine invoquée par François Fillon et Alain Juppé lui-même contredit un tel choix. Nicolas Sarkozy le ferait-il qu’il serait aussitôt dénoncé par la gauche comme une sorte de reniement des propos tenus précédemment.

Le chef de l’Etat peut aussi faire appel à des personnalités de la majorité comme le sénateur Michel Barnier , ancien ministre des Affaires étrangères, ancien commissaire européen et qui a été aussi ministre de l’environnement.

Enfin s’il cultive la veine de l’ouverture, Nicolas Sarkozy pourrait se tourner vers Corinne Lepage , proche de François Bayrou . Mais c’est en agrégeant au gouvernement à ce poste des personnalités de gauche comme Hubert Védrine ou Jacques Attali que Nicolas Sarkozy réaliserait le plus beau coup politique à condition bien sûr que ces derniers acceptent. Tous deux ont déjà été approchés lors de la constitution du premier gouvernement de François Fillon. Le premier fut membre du comité d’honneur présidé par Alain Juppé de la Conférence de Paris pour une gouvernance écologique mondiale ( 2-3 février 2007). Le second a écrit plusieurs ouvrages d’anticipation dont le dernier, « Une brève Histoire de l’avenir ».

 

Venons-en maintenant à votre propre opinion :

Alain Juppé doit-il être remplacé et si oui par qui ?

Publié dans blogpls

Commenter cet article

josée 19/06/2007 08:41

Les Bordelais sont irresponsables, avoir la chance d'avoir Alain Juppé et avoir voté pour une inconnue sans interêt sous pretexte qu'elle est socialiste, la mise à l'écart d'un homme remarquable par son intelligence, sa compétence  et sa droiture est une abérration.

J'epère qu'il gardera la mairie de Bordeaux et qu'on le retrouvera en 2012.

lucie 19/06/2007 08:33

 quel dommage pour Alain Juppé. c'est un homme de grande valeur et qui a les capacités de manager un tel ministère. j'espère que Sarkozy va le garder auprès de lui comme conseiller technique en écologie. de plus, c'est le plus compétent en la matière! même Corinne Lepage avait appelé à voter Juppé pour qu'il garde ce ministère..

Borloo... je ne sais pas si c'est une bonne idée. il ne semble ni très organisé, ni très brillant en explications dès qu'il y a un peu de technicité! on l'a vu à l'oeuvre.

j'aurais bien aimé Corinne Lepage. elle est compétente et non sectaire.

la seule question est une question de compétence et je crains que le malheur de Juppé soit aussi notre malheur!

Républicain 19/06/2007 06:30

Petits meurtres entre ennemis

      

Le Premier Ministre (sur ordre ???) a fixé une règle: on ne peut être membre du gouvernement sans avoir obtenu la légitimité du suffrage universel.



 



Ainsi, Alain Juppé devra vraisemblablement quitter son ministère.



 



Bernard Kouchner (battu trois fois aux législatives…), Brice Hortefeux, Christine Lagarde, Roger Karoutchi, Eric Besson, Jean-Pierre Jouillet et quelques autres devront donc en faire autant…

palloporo 19/06/2007 00:13

Tout à fait d'accord avec votre analyse. Il n'y a pas de doute, M.Juppé doit être remplacé. Renier les affirmatios d'avant les élections ce serait perdre toute sa crédibilité; M. Fillon et M. Sarkozy savent tout cela. D'ailleurs M. Juppé n'était pas obligé de presenter sa candidature à la députation. Il faut aussi arrêter de parler d'ouverture à des personnalités de gauche. Si les socialistes avaient gagnés les élections, est ce qu'ils auraient "ouvert à la droite"? Ils font déjà de leur défaite UNE Victoire, qu'en aurait-il été s'ils avaient gagnés! Pour remplacer M. Juppé j'optes pour M. Michel BARNIER dont mes connaissances à l'international ne sont plus à démontrer.

Philippe 18/06/2007 21:55

Peut-on vraiment être certain que le Président soit triste de ce arrive à Alain Juppé ?

Pourquoi a-t'il été poussé à se présenter dans une circonscription difficile alors que d'autres ministres n'étaient pas candidats (on peut penser à Mme Rachida Dati par exemple qui n'a jamais été élue, ce que n'a pas manqué de rappeler Mme Guigou lors de son vive débat avec elle dimanche soir) ?

Je crois me souvenir que Nicolas Sarkozy avait déclaré en off il y a quelques années que Alain Juppé n'avait pas besoin d'être condamné à l'éligibilité pour être inéligible ! Le retour d'Alain Juppé au gouvernement n'était-il donc pas simplement un coup tactique pour satisfaire la partie chiraquienne de l'UMP ?