Royal-Hollande: DISCORDE PRIVEE,AMBITION PUBLIQUE

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

 

     L’événement de cette soirée électorale n’était pas la reconnaissance officielle par Ségolène Royal de sa rupture avec son compagnon François Hollande. Depuis des mois, le bruit de leur mésentente s’était répandu dans les rédactions. Par respect de la vie privée d’un couple politique, les journalistes s’étaient abstenus d’y faire clairement allusion. Toutefois, le livre d’Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué, «  Femme fatale » avait laissé deviner au grand public les difficultés du couple socialiste.

     Non, l’événement hier soir c’est la concomitance voulue par Ségolène Royal entre la révélation délibérée de sa  séparation d’avec François Hollande et l’annonce de sa candidature à la direction du parti socialiste assurée pour l’heure par son ancien compagnon.

     Pour la vérité des faits, Ségolène Royal avait planifié cette annonce non pas hier soir mais ce matin. Dans un livre écrit par deux journalistes, Christine Courcol et Thierry Masure «  Ségolène Royal, les coulisses d’une défaite » ( l’Archipel), la présidente de la région Poitou- Charente explique en effet aux  auteurs qui l’interrogent « J’ai demandé à François Hollande de quitter le domicile familial, de vivre son histoire sentimentale de son côté, désormais étalée dans les livres et les journaux, et je lui ai souhaité d’être heureux ».

     Ce livre dont Ségolène Royal a relu et approuvé les passages entre guillemets sera en librairie mercredi. Il avait été entendu avec l’ancienne candidate à la présidentielle qu’il serait adressé aux journalistes ce lundi et que ces derniers pourraient, dès ce matin, faire état des révélations qu’il contenait. Une fuite a contraint l’AFP à anticiper de quelques heures cette clarification volontaire. Mais Ségolène Royal avait, dès samedi, enregistré l’entretien accordé à France Inter dans lequel elle commentait cette révélation et qui a été diffusé ce matin par la chaîne de radio.

     En somme, Ségolène Royal dévoile aujourd’hui la rupture avec son compagnon parce que cette révélation sert son projet de captation du PS.  Elle a tu cette séparation durant sa campagne présidentielle parce que ce dévoilement  risquait de compromettre son ambition. Souvenons-nous qu’il y a un an à peine, en effet, la déjà candidate socialiste évoquait  un « possible mariage civil avec l'homme qui partageait sa vie depuis plus de vingt-cinq ans » et disait regretter qu’ils ne se soient pas mariés en Polynésie comme les y invitait alors le président de l’archipel, Oscar Temaru, ajoutant tout aussitôt « mais nous n’avons pas besoin de cela pour nous aimer »!

 

 

 

     Aujourd’hui, l’annonce concomitante d’une discorde privée et d’une ambition publique fait figure de véritable déclaration de guerre contre le Premier secrétaire et contre les éléphants du parti socialiste.

 

 

 

      François Hollande n’a eu de cesse en effet de répéter  son désir de se maintenir à la tête du PS jusqu’à la fin 2008, date du prochain congrès socialiste. Tous ceux qui, au sein du PS, ont avantage, au regard de leur propre ambition, à ne pas déclencher trop tôt la guerre de succession,  les Laurent Fabius , Dominique Strauss-Kahn ou encore Bertrand Delanoë veulent maintenir le Premier secrétaire à son poste le temps que s’érode la popularité de Ségolène Royal. Le Premier secrétaire a pour justification la bonne performance des socialistes au deuxième tour de l’élection législative et le gain de quelques cinquante députés socialistes supplémentaires par rapport 2002. Les ténors socialistes invoquent, eux, la nécessité de refonder le PS avant de décider qui en sera le chef et, du même coup, qui sera  le candidat à la présidentielle de 2012.

 

 

 

     Ségolène Royal, mesurant le danger de l’enlisement et de l’étouffement choisit de tenter une guerre éclaire. Elle  a donc décidé dans le même  temps d’officialiser la fin d’une union privée vieille de trente ans avec François Hollande et de révéler son appétence publique immédiate pour le poste de Premier secrétaire.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Kate 20/06/2007 12:15

Si comme l'affirment certains,  l'infidélité (?) de son compagnon serait l'élément  "déclencheur" de sa campagne présidentielle, alors toutes les femmes bafouées ou trompées de ce pays (ou du monde ?) savent ce qui leur restent à faire.

Alors mesdames,  au boulot !!!

Quand, à vous messieurs, devrais-je dire "encore "  et /ou "merci" ???

catherine 20/06/2007 10:29

Choquée par cette rupture, non, elle fait partie de la vie. Mais vraiment choquée par le comportement de Mme Royal :

- comment peut-elle accuser la presse qui sous ses ordres parlait de mariage il y a quelques mois, sous ces mêmes ordres, gardait le "secret" une semaine, elle qui attaquait "la femme fatale"  et on connait la suite.

-choquée d'avoir fait cette interview la veille du second tour, comme l'analyse PLS, pour profiter d'une éventuelle débacle socialiste

-choquée qu'elle dise qu'ELLE avait décidé de taire les problèmes pendant la campagne

-choquée du manque d'humanité qui se dégage de cette femme, quand elle assimile Hollande à un ministre révocable, comme l'a fait à juste titre remarquer R. Bacqué.

Choquée par le contenu, le moment, la manière...

Appel aux militants : J'espère vraiment que le PS n' imposera pas une telle personnalité, ni compétente ni humaine. On veut quelqu'un de bien...ça doit exister...même dans le monde politique.

 

ll 19/06/2007 22:19

ah c'est pour ça qu'on n' aj amais eu de réponse concernant le fait que F Hollande n'habiterait pas forcément à l l' Elysée en cas de victoire de S Royal .... :) mais vous vousle saviez déjà m PLS , non ?  :)

loic 19/06/2007 12:19

oui,il y a eu une manoeuvre politique en annoncant si tardivement la rupture royale hollande.

Mais celà devient une habitude chez la gauche,c'est la meme panique dans le couple que dans le parti,et celà ne changera pas.

J'ai la solution: on fait le ménage,on balaye les éléphants(segolene royale biensur en fait parti),et on remet des jeunes qui ont de l'ambition,du savoir vivre dans un parti et de nouvelles idées qui feront avancer le parti et la france.Si les MJS me lisent,faites vite car 5 ans c'est vite passé,une vague bleue est vite revenue.Et franchement,remettez seguolene royale dans 5 ans,ça nous arrange,rire.

 

 

 

Mekil 19/06/2007 11:20

Adherent au Modem, je suis pour une reconstruction du PS mais autour de personnalites modernes telles que Montebourg, Delanoe, DSK...et meme Peillon!!

On voit bien au sondage diffuse hier que les français preferent DSK a presque 40 % au lieu de 24% pour SR...le soufflet est retombe!!

Quand il y a un an les militants ont choisi SR car une majorite de français etaient pour elles au lieu des autres..il cherchaient a gagner soi disant..mais en choisissant DSK..ils auraient eu plus de chances croyez moi!!

Beaucoup de cadres sups, entrepreneurs n'oublient pas ce qu'il a fait pour l'economie en general, lors de son passage a Bercy!!

Une grande personnalite que cet homme...

Bref j'espere que cette fois ci les militants ne se laisseront pas bernes pas la "democratie" que dire la "demagogie" participative de l'autre fantome du poitou!!